ETERNEL-TIME !

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    politikar Index du Forum -> politikar -> politikar
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MARIO KEKIC
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2009
Messages: 908
Localisation: PARIS
Masculin Bélier (21mar-19avr) 馬 Cheval
Point(s): 115
Moyenne de points: 0,13

MessagePosté le: Ven 16 Avr - 19:56 (2010)    Sujet du message: ETERNEL-TIME ! Répondre en citant

ETERNAL-TIME ! 
OVNI.info 
-- Pistes de recherche sur les OVNI - Les Autres Dimensions -- 
Les Autres 
Dimensions ETERNAL-TIME ! 
LA VIE APRES LA VIE ! 
TIMEBUSTER 
mercredi 29 avril 2009 
OVNI.info Page 1/55 
ETERNAL-TIME ! 
Autres Dimensions 
On parle souvent des autres Dimensions mais qu'est-ce exactement qu'une Dimension, de quoi 
s'agit-il au juste ? Nous vivons actuellement dans un Univers à 3 Dimensions et lorsque nous 
quittons cet Univers, après la mort de notre corps de chair, nous allons dans un Univers à 4 
Dimensions, dans un autre Monde, sur un autre plan d'existence... 
Nous allons essayer de répondre à vos interrogations sur ce sujet passionnant et d'une extrême 
importance en essayant d'être à la fois clair, complet et concis, sachant que ce domaine étant bien 
trop vaste et bien trop complexe pour être traité entièrement, de manière exhaustive, dans le cadre 
d'une page de site comme celle-ci. 
D'innombrables Plans d'existence 
Depuis les temps les plus lointains, l'Homme s'interroge sur lui-même et sur ce qui l'entoure... Il se 
demande si au-delà des apparences il n'y aurait pas une autre réalité et si au-delà de la mort il n'y 
aurait pas une autre vie dans un autre monde... !? Les Religions et les Philosophies que les 
Hommes ont créées au cours des siècles passés, ont essayé de répondre aux angoissantes 
questions existentielles que ceux-ci se posaient et se posent encore. D'innombrables réponses ont 
été apportées aux innombrables questions que ne cessent de se poser les hommes, les femmes et 
les enfants mais aucune ne semble pleinement satisfaire leur curiosité. Ni la Théologie, ni la 
Philosophie, ni même la logique ne sont jamais parvenues à trouver la solution... Chacun reste 
finalement sur sa position, celle qui lui semble la plus satisfaisante, la plus confortable et finalement 
la moins angoissante. D'où vient-on ? Que faisons-nous ici-bas ? Où allons-nous après notre mort ? 
Chacun a ses réponses, chacun a ses incertitudes, chacun a ses croyances. La Vérité semble 
définitivement inaccessible... Pourtant, si on lit certains témoignages, on s'aperçoit que de multiples 
personnes ont eu la chance et le privilège de voir se lever devant eux le "Voile du Grand Mystère"... ! 
Certains sont même allés beaucoup plus loin... ! Ils ont pu visiter l'Au-delà ! En lisant les récits de 
ces explorateurs de l'"Au-delà", on réalise qu'il y a bien un autre Monde derrière le rideau des 
apparences et même d'innombrables Mondes !!! En fait, nous venons de ces Mondes à notre 
naissance et nous repartons vers ces Mondes à notre mort ! 
Ces multiples Mondes de l'"Au-delà" sont autant de Mondes parallèles dont nous avons oublié 
l'existence en naissant. Pourquoi ? Eh bien, afin de vivre pleinement la vie que nous vivons ici-bas 
sans être gêné par le souvenir de ces Mondes merveilleux d'où nous venons mais aussi et surtout 
par les vies que nous avons vécues avant celle-ci ! Oui, car nous avons effectivement vécu de 
nombreuses autres vies avant cette vie présente ! La Réincarnation n'est pas un mythe pour 
peuplades arriérées, c'est une réalité ! 
Nous avons pourtant tous connu ces Mondes merveilleux desquels nous venons et vers lesquels 
nous retournons après la mort de notre corps de chair. Ces Mondes se trouvent dans d'autres 
Dimensions et nous les nommons pour cette raison les Mondes Dimensionnels. En fait, la réalité est 
un peu plus compliquée... Chaque Univers Dimensionnel vibre sur un intervalle de fréquence qui lui 
est propre et qui lui permet de coexister dans le même Espace que les autres. Leurs atomes 
constitutifs n'échangent pas d'énergie et s'ignorent mutuellement. Pour les Univers Dimensionnels 
supérieurs - à partir du Plan Astral - c'est encore plus complexe car ces Univers Dimensionnels 
OVNI.info Page 2/55 
ETERNAL-TIME ! 
vibrent sur plusieurs zones de fréquence et contiennent ainsi plusieurs Plans vibratoires ou Plans 
d'existence. Comme leur nom l'indique, ces Plans vibratoires se distinguent les uns des autres par 
l'intervalle de fréquence vibratoire dans lequel chacun d'eux se situe. Ces Plans d'existence vibrent 
ainsi sur des fréquences de plus en plus élevées. Au-delà du Plan vibratoire le plus élevé, on passe 
dans un autre Univers Dimensionnel qui possède une Dimension de plus que le précédent. Il existe 
de très nombreux Univers Dimensionnels... Des centaines et même peut-être des milliers ! Le 
dernier Univers Dimensionnel est fait de n-Dimensions et est au-delà de toute compréhension 
humaine... En fait, notre évolution spirituelle se fait dans les 9 premiers Univers Dimensionnels et 
cela sur des milliards d'années. Au-delà de la 9e Dimension commence une vie totalement différente 
de tout ce que l'on peut imaginer ! 
Nos âmes (car nous avons tous une âme y compris les Animaux et les Végétaux et même les 
Minéraux !) montent de plus en plus haut, vie après vie, sur des Plans vibratoires de plus en plus 
élevés, dans des Univers Dimensionnels aux Dimensions de plus en plus nombreuses... à mesure 
qu'elles évoluent ! En effet, si il y a Réincarnation c'est qu'il y a Evolution ! Si les âmes se 
réincarnent, c'est pour apprendre à connaître la Vie et l'Univers et plus elles apprennent de choses, 
plus elles évoluent, plus leur esprit s'expanse et plus leur fréquence vibratoire fondamentale 
s'élève... ! Après la mort de leur corps de chair, ces âmes montent vers des Plans d'existence de 
plus en plus élevés en harmonie avec leur propre niveau vibratoire. La fameuse phrase de 
Jésus-Christ - « Il y a de nombreuses demeures dans la maison de mon père. » - trouve ici son 
explication ! 
L'Univers Cosmique dans lequel nous vivons est un Univers à 3 Dimensions qui sont : la Longueur, 
la largeur et l'épaisseur (ou la hauteur). Les atomes et les particules subatomiques qui composent 
notre Univers à 3 Dimensions sont elles-mêmes constituées de ces 3 Dimensions (Longueur, 
largeur, épaisseur). 
Les Univers Dimensionnels supérieurs (4 Dimensions et plus) sont eux aussi composés d'atomes et 
de particules subatomiques de même nombre de Dimensions qu'eux. 
Comme l'élévation de la fréquence vibratoire se traduit par une élévation de l'énergie et cela à tous 
les niveaux, à partir de la 10e Dimension, l'énergie est si élevée que les structures atomiques se 
désagrègent, les atomes n'existent plus ! Au-delà de la 9e Dimension, les Univers Dimensionnels 
sont de ce fait des Mondes rayonnants et totalement énergétiques, des Mondes de Lumière !!! 
En-dessous de notre Univers à 3 Dimensions, il existe deux autres Univers Dimensionnels : un 
Univers à 2 Dimensions et un Univers à 1 Dimension ! 
L'Univers à 2 Dimensions est un Univers crépusculaire totalement plat constitué de structures 
géométriques planes qui occupent un espace à 2 Dimensions : la Longueur et la largeur. La 
troisième Dimension - l'épaisseur (ou hauteur) - existe quand même mais à l'état virtuel. Les formes 
géométriques qui peuplent cet Univers plat peuvent ainsi, grâce à cette troisième Dimension 
virtuelle, occuper tous les niveaux de l'espace, un peu comme si celui-ci était plié et replié sur 
lui-même. La quatrième Dimension qu'est le Temps y existe également à l'état virtuel tout comme 
dans notre Univers cosmique à 3 Dimensions. Cela permet aux formes géométriques planes de cet 
Univers à 2 Dimensions de se déplacer les unes par rapport aux autres mais aussi et surtout, cela 
permet à la Vie d'exister ! 
OVNI.info Page 3/55 
ETERNAL-TIME ! 
L'Univers à 1 Dimension est un Univers obscur linéaire constitué de structures filiformes qui 
occupent un espace à 1 Dimension unique : la Longueur, qui est la 1ère Dimension. La 2e 
Dimension - la largeur - et la 3e Dimension - l'épaisseur (ou hauteur) - existent à l'état virtuel. Les 
formes linéaires qui peuplent cet Univers peuvent ainsi, grâce à ces deux Dimensions virtuelles, 
occuper tous les niveaux de l'espace comme si ce dernier était enroulé sur lui-même. La 4e 
Dimension - le Temps - y est également présente à l'état virtuel comme dans l'Univers à 2 
Dimensions et comme dans notre Univers cosmique à 3 Dimensions. Cela permet le déplacement 
des formes linéaires et surtout, là encore, cela permet à la Vie d'exister ! 
Ces deux Univers à 1 et 2 Dimensions sont en quelque sorte les "Portes" de notre Univers cosmique 
à 3 Dimensions. En effet, les âmes doivent d'abord "s'éveiller" dans ces sombres Univers 
Dimensionnels avant d'entrer au sein de l'Univers cosmique à 3 Dimensions où elles vont pouvoir 
évoluer et monter, vie après vie, vers les multiples Plans vibratoires de l'Univers à 4 Dimensions et 
de là, vers les Univers Dimensionnels supérieurs ; cela, afin que tout se fasse progressivement, en 
douceur, sans traumatisme ni souffrance. 
Tout cela semble bien loin de notre quotidien et pourtant cela fait partie de notre vie car nous 
venons de ces Mondes parallèles au nôtre et nous y retournons après notre mort. 
Des Plans "infernaux" au Monde des rêves 
Certaines personnes sont capables de sortir de leur corps à volonté et, ainsi libérées de leur habit 
de chair, elles peuvent librement voyager à travers l'Espace et le Temps mais aussi à travers les 
Dimensions ! Ces "Voyageurs de l'Astral", comme on les appellent, on pu visiter de leur vivant ce qui 
normalement n'est accessible qu'après notre mort. Quelques-uns parmi eux ont rassemblé leurs 
expériences extra-corporelles dans des livres passionnants. Les plus connus étant le Dr Lobsang 
Rampa, Anne Givaudan, Daniel Meurois et Franz Bardon. 
Ces explorateurs de l'Au-delà on pu ainsi visiter des Mondes merveilleux mais aussi des Mondes 
abominables... ! Les Plans d'existence de l'Univers à 4 Dimensions ou Univers Astral sont les plus 
variés. L'Astral supérieur est fait d'innombrables Plans d'existence paradisiaques aux décors 
sublimes. L'Astral moyen est constitué de 7 Plans d'existence magnifiques et reposants. L'Astral 
inférieur ou Plan Ethérique contient, par contre, plusieurs Plans d'existence très différents les uns 
des autres ; le plus bas est le domaine des effrayants "Etres-Pensées" (provenant de 
l'individualisation des Formes-Pensées négatives les plus puissantes créées inconsciemment par les 
pensées répétitives des Humains) qui ressemblent beaucoup, pour certains, aux gargouilles et 
démons des récits médiévaux... ! 
Le Dr Tuesday Lobsang Rampa nous a laissé un récit inoubliable sur ce Plan d'existence le plus bas 
de l'Astral inférieur ("La caverne des anciens" Ed. J'ai Lu, chapître 7 - "The cave of the ancients" 
CORGY BOOKS, chapter seven) qu'il a été contraint de visiter, au cours d'une initiation, alors qu'il 
n'était encore qu'un tout jeune garçon, un jeune moine du Tibet... 
« (...) nous prîmes un couloir de pierre et tournâmes à droite, puis à gauche et encore à droite. 
Continuant notre chemin, nous parvînmes enfin à une pièce qui n'était pas éclairée. On avait 
OVNI.info Page 4/55 
ETERNAL-TIME ! 
l'impression de pénétrer dans un étang de ténèbres. Mon Guide (le Lama Mingyar Dondup) entra le 
premier, alluma une lampe à beurre posée près de la porte, puis me faisant signe de m'allonger, il 
me dit : - Tu es assez âgé à présent pour connaître les entités de l'Astral inférieur. Je suis prêt à 
t'aider à voir ces créatures et à faire en sorte qu'elles ne te causent aucun mal, car on ne devrait les 
affronter qu'après s'y être préparé et s'être protégé adéquatement. Je vais éteindre cette lumière ; tu 
te reposeras paisiblement, tu te laisseras flotter hors de ton corps - à la dérive, où tu voudras, sans 
t'occuper de la destination, sans but précis - ainsi que flotte la brise. Il éteignit la lampe et ferma la 
porte. La pièce était maintenant plongée dans l'obscurité. Je ne pouvais même pas deviner le son de 
sa respiration, mais je sentais près de moi sa réconfortante présence. Les voyages astraux n'étaient 
pas une nouveauté pour moi. J'avais reçu, en naissant, la faculté de me déplacer astralement et, à 
mon retour de ces voyages, je me souvenais toujours de tout. A présent, allongé sur le sol, la tête 
sur un pan de ma robe, je joignis les mains et les pieds et méditai sur le processus par lequel on 
quitte son propre corps, processus si simple pour les initiés. Bientôt je ressentis le léger soubressaut 
indiquant que le corps astral se sépare du corps physique et, à l'instant de ce soubressaut, je fut 
inondé de lumière. Il me semblait flotter au bout de ma Corde d'Argent (le lien subtil qui relie le corps 
astral au corps physique). Au-dessous de moi c'était l'obscurité complète, l'obscurité de la pièce que 
je venais de quitter et où ne brillait aucune lumière. Je regardai autour de moi, mais tout cela ne 
différait en rien des voyages que j'avais entrepris auparavant. Je voulus m'élever au-dessus de la 
montagne de Fer et aussitôt, je cessai d'être dans cette chambre, je flottai au-dessus de la 
montagne, à une centaine de mètres peut-être. Soudain, je n'eus plus conscience du Potala (palais 
monastique du Dalaï Lama), ni de la montagne de Fer, ni du Tibet, ni de la vallée de Lhassa 
(capitale du Tibet). Je me sentis malade d'appréhension, ma Corde d'Argent trembla violemment et 
je fus épouvanté de voir que la brume d'un bleu argent qui émanait toujours de la Corde avait pris 
une vilaine couleur jaune verdâtre. Soudain, j'eus l'impression que l'on me tirait brutalement vers le 
bas, comme si des déments hostiles s'efforçaient de me ramener dans mon corps. Instinctivement, je 
baissai les yeux et ce que je vis faillit me faire perdre connaissance. Autour de moi, ou plutôt 
au-dessous de moi, évoluaient des créatures si affreuses et si bizarres qu'elles semblaient 
échappées du cauchemar d'un ivrogne. L'une d'elles, la plus horrible que j'eusse jamais vue de ma 
vie, s'avança vers moi, d'un mouvement sinueux ; on eût dit une énorme limace affublée d'une 
abominable tête humaine, mais dont les couleurs n'avaient rien d'humain. Elle avait le visage rouge, 
le nez et les oreilles verts, et ses yeux semblaient tournoyer dans leurs orbites. Je vis d'autres 
créatures, plus monstrueuses et plus écoeurantes encore que la limace. Certaines étaient 
indescriptibles, mais toutes semblaient avoir en commun cette caractéristique humaine : la cruauté. 
Elles s'approchèrent pour m'écharper, tentèrent d'arracher de moi la Corde d'Argent. Je les regardais 
en frissonnant et je songeais : « La peur ! Ainsi voilà ce qu'est la peur ! Eh bien, ces larves ne 
peuvent rien contre moi, je suis à l'abri de leur atteinte, invulnérable à leurs attaques ! » Et à l'instant 
même où j'émis cette pensée, les entités disparurent et cessèrent d'exister. La Corde éthérée qui me 
liait à mon corps physique brilla de nouveau et reprit ses teintes normales ; je me sentis euphorique, 
libéré, et je compris qu'après avoir subi et surmonté cette épreuve, je ne craindrais plus rien de ce 
qui pourrait se passer dans l'Astral. Et l'expérience m'enseigna, de façon définitive, que les choses 
dont nous avons peur ne peuvent nous nuire que si, à cause même de notre peur, nous leur 
permettons d'agir contre nous. Une brusque saccade sur ma Corde d'Argent attira mon attention ; je 
baissai les yeux sans la moindre hésitation, sans la moindre crainte. Et j'aperçus une faible lueur. 
Mon Guide, le Lama Mingyar Dondup, avait allumé la petite lampe à beurre et mon corps physique 
attirait à lui mon corps astral. Doucement, je traversai en flottant le toit du Chakpori (l'école de 
Médecine de Lhassa) ; je descendis à l'horizontale au-dessus de mon enveloppe charnelle, puis, très 
très lentement, le corps astral et le corps physique se fondirent et ne firent plus qu'un. Le corps qui 
OVNI.info Page 5/55 
ETERNAL-TIME ! 
était à présent mon « Moi » frissonna légèrement et je me dressai sur mon séant. Mon Guide me 
contemplait avec un sourire affectueux. - Tu t'en es bien tiré, Lobsang ! me dit-il. Je vais te confier 
un très grand secret : tu as mieux subi cette première épreuve que je n'ai subi la mienne, autrefois. 
Je suis fier de toi ! » 
Daniel Meurois, le célèbre voyageur de l'Astral, nous raconte dans son premier livre ("Récits d'un 
Voyageur de l'Astral" Ed. Le Perséa - p.57-58) comment il se retrouva un jour au milieu des entités 
du bas-Astral... ! 
« - (...). J'ai fait, un jour, une expérience que je n'aimerais pas renouveler et que je ne souhaite à 
personne de faire ou plutôt de subir. Je ne m'étais pas plutôt séparé de mon corps physique que je 
me suis trouvé projeté dans un univers absolument effrayant. Je me voyais flotter dans une espèce 
de bouillie grisâtre, des créatures monstrueuses se ruaient vers moi de tous côtés. Comment décrire 
ces êtres sortis du cauchemar le plus sordide ? On eût dit des organes de corps physiques en 
putréfaction, dotés d'yeux malveillants, de mâchoires et de mandibules agressives. D'autres 
paraissaient être un mélange de plusieurs animaux, des chats à tête de porc, des reptiles à tête 
d'oiseau, d'autres encore, ne ressemblaient à rien, c'étaient des masses d'allure ectoplasmique, 
douées de mouvements d'une violence inouïe. Des cris horribles jaillissaient de toute part alors que 
ces créatures hideuses se ruaient sur moi avec un râle épouvantable semblable à celui d'un millier 
d'êtres qu'on égorge. Au bout de quelques secondes, qui me parurent interminables, je me 
retrouvais projeté dans mon corps physique, en proie à une forte migraine. - (...). Je suppose que la 
peur a diminué le rythme des vibrations de mon corps astral et m'a précipité dans un monde dont 
j'ignorais l'existence. - (...). Tu viens d'aborder le problème de la dernière couche du plan Astral (lui 
répondit l'Homme Bleu, son guide astral) ; il existe dans le monde de l'Astral un lieu caractérisé par 
la très basse fréquence de ses vibrations : tu y as rencontré des créatures monstrueuses mais tu 
aurais pu aussi y voir bien d'autres êtres. Certains portent le nom d' « élémentals » (...). Ils circulent 
sans répis dans l'éther de l'Astral inférieur, qui est en contact immédiat avec le plan physique. 
Sorciers et magiciens entrent en contact avec eux au moyen de rituels appropriés et peuvent, s'ils 
ont suffisamment de force, en obtenir des services sur lesquels ils fonderont leur puissance et leur 
renommée terrestre. (...). » 
Juste au-dessus de ce Plan "infernal" du très bas-Astral, se trouve un Plan vibratoire à la fois 
brumeux et lumineux où nos âmes se rendent pendant notre sommeil : le Monde des rêves. 
Lorsque notre Corps Physique s'endort, notre âme se détache de lui avec son Corps Astral et 
s'élève vers un Plan supérieur où toutes les pensées se concrétisent de manière réaliste, un peu 
comme dans un monde virtuel issu de l'informatique mais en beaucoup mieux ! Plongé dans ce 
monde de brumes, l'âme se laisse aller et libère toutes ses pensées profondes et ses fantasmes en 
les projetant à l'intérieur d'une "bulle éthérée" expansible à l'infinie... Là tout devient possible ! Les 
idées prennent forme, se "matérialisent" en 3 Dimensions et même en 4 Dimensions ! Tout-à-coup, 
un paysage grandiose apparaît, plus vrai que nature, avec des arbres, des animaux, une rivière, des 
montagnes, des nuages dans le ciel bleu... et des humains ! Dans son Corps Astral, l'âme de la 
personne endormie met alors en scène tous ces personnages et ce décor qui s'animent et 
deviennent aussi réels, aussi vivants que dans la vie de tous les jours. Mille et unes aventures 
peuvent ainsi être vécues à l'intérieur de cette "bulle onirique". Le décor et les personnages peuvent 
être changés instantanément pour laisser la place à un autre... rêve ! C'est cela, en effet, un rêve. 
C'est la concrétisation des pensées à l'intérieur d'une "bulle éthérée" produite par l'esprit au cours du 
OVNI.info Page 6/55 
ETERNAL-TIME ! 
sommeil du corps de chair. Et cela, chez les Humains comme chez les Animaux. 
Au réveil, on se souvient plus ou moins des merveilleuses aventures ou des horribles mésaventures 
que l'on s'est créées pendant ce moment de liberté qu'est le sommeil du Corps Physique. Le cerveau 
de ce dernier brouille souvent ces souvenirs issus d'un autre monde et nos songes nous paraissent 
la plupart du temps plutôt flous et absurdes. Mais qu'importe, nous les avons quand même vécus. 
Il arrive parfois, au cours de nos rêves, qu'une personne bien réelle vienne s'introduire à l'intérieur 
de la "bulle éthérée" où nous concrétisons nos songes. 
En effet, si une personne désire nous parler d'un sujet très important, à propos, par exemple, d'une 
rencontre qui va se faire le lendemain matin, elle peut se répéter, avant de s'endormir, qu'elle va 
nous rencontrer dans ce monde orinique du Plan Ethérique. Lorsqu'elle sortira de son corps de chair 
endormi, elle ira alors directement nous rejoindre dans notre "bulle éthérée" pour nous parler ! Ainsi, 
le lendemain matin, lorsque nous rencontrerons cette personne, nous aurons déjà discuté du sujet 
difficile à propos duquel nous voulions nous rencontrer et nous trouverons plus facilement un terrain 
d'entente. Il arrive aussi très fréquemment qu'une future maman et un futur papa reçoivent la visite 
de l'âme non encore incarnée qui va devenir leur enfant à l'intérieur de leur "bulle éthérée", au milieu 
de leurs rêves. Cela permet à l'âme qui va devenir leur bébé de créer des liens étroits avec ses 
futurs parents afin qu'ils puissent déjà s'aimer avant la naissance. 
Une personne défunte peut également nous rendre visite dans un de nos rêves en pénétrant dans 
notre "bulle onirique" afin de nous dire au revoir avant de monter dans l'Astral, quelques Plans plus 
haut. 
Anne Givaudan et Daniel Meurois nous ont offert de magnifiques témoignages sur ce Monde des 
rêves et sur les rencontres que l'on y fait. En voici deux : 
Visite d'une âme désincarnée à sa future maman, à l'intérieur de son rêve ("Les Neuf Marches" 
Daniel Meurois et Anne Givaudan - Ed. S.O.I.S. - p.181-182 - N.B. : les auteurs accompagnent cette 
âme au sein de ce Plan nébuleux) : 
« A un moment précis - mais lequel, nous ne saurions le dire - tout bascule. Nous sommes happés 
par une force, aspirés dans un lieu où le vide absolu règne ... Une vaste et blanche salle vient à se 
dessiner maintenant autour de nous. Les arêtes de ses murs, les dalles carrées et lisses de son sol 
naissent progressivement, surgies d'une clarté qui pénètre tout. Le long des hautes fenêtres qui 
s'esquissent désormais, d'étranges rideaux de velours rouge nous accrochent le regard. Puis, à la 
seconde même où nous croyons avoir embrassé la totalité de cette atmosphère, à la seconde même 
où la première interrogation voudrait surgir, une grande table, toute métallique apparaît brutalement. 
Une silouhette féminine vêtue d'une longue chemise blanche y est étendue et les courbes de son 
corps parlent d'enfantement. Le silence est total, presque froid ; il est attente et questionnement. 
Aussitôt, nous comprenons. L'évidence est là, celle à laquelle nous n'avions jamais songé : nous 
avons pénétré dans l'espace mental de la jeune femme endormie. Pour quelques instants, nous 
habitons son rêve, nous cotoyons les images projetées par son inconscient dans quelque zone de 
l'astral terrestre, monde malléable au gré de chacun, univers où chaque âme sculpte sa lumière ... 
ou sa non-lumière. « Maman ? » La voix un peu hésitante de notre amie perce soudain le silence et 
nous fait presque sursauter. Pour toute réponse des pensées désordonnées se mettent à emplir la 
OVNI.info Page 7/55 
ETERNAL-TIME ! 
pièce, anodines et pueriles. « Oh, ces rideaux rouges ... il faudra que je les décroche et que je les 
lave ... Il faut que ce soit fait avant de sortir d'ici. Je n'ai pas beaucoup de temps. Le docteur m'a dit 
qu'il me restait deux mois pour les laver. je ne sais pas si la petite est pressée ... » « Maman ? » 
Cette fois, c'est un profond soupir qui emplit la salle et à mesure que celui-ci s'épuise, la lumière qui 
imprègne tout se teinte tour à tour de jaune, puis de bleu. « Maman ? » répète une troisième fois 
notre amie dont nous devinons uniquement la présence à nos côtés. Maintenant, son ton s'est fait 
presque autoritaire, presque impatient. Alors, comme si un déclic avait enclenché un processus, une 
silhouette toute blanche se redresse sur la table d'accouchement. Au coeur du temps qui se 
comprime, nous voyons aussitôt la jeune femme poser les pieds sur le sol puis avancer paisiblement 
dans notre direction. Elle a le regard de ceux qui sont disponibles, simplement prêts à recevoir. 
Rebecca ou S ... , nous ne savons plus ce qu'il convient de dire, se précipite immédiatement vers 
elle et lui attrape les deux mains comme pour ne plus la laisser s'échapper. « J'ai tant de choses à 
te dire, sais-tu ! » « Je m'en doutais... c'est bien pour cela que je suis venue... (...). » 
Visite d'une âme défunte dans les rêves de ceux qu'elle laisse ici-bas ("Chronique d'un départ" 
Daniel Meurois et Anne Givaudan - Ed. S.O.I.S. - p. 135-136 - N.B. : les auteurs reçoivent le 
témoignage de cette âme désincarnée) : 
« (...). Je les ai vus... presque tous. Sonia et le petit, puis mes amis. C'était si facile ! Il a suffit que je 
le veuille de tout mon coeur. Je sais maintenant qu'il y a... comme une infime parcelle de mon être 
qui vit en chaque point de l'univers et un fil de lumière éternellement tendu entre ceux que j'aime et 
moi ... Pourquoi notre corps fait-il tant de détours pour dire qu'il aime ! C'est si facile ! Tous les 
coeurs se sont ouverts au mien. Je suis entrée dans les rêves de Sonia, de Michèle, de Jean-René... 
et je leur ai parlé.1 Ils étaient là devant moi... Sonia en train de nettoyer je ne sais quel grenier et 
Jean-René sur un sentier de montagne avec une foule de gens que je ne connaissais pas. J'avais la 
sensation que lui pourtant ne voyait que moi. J'ai seulement réussi à lui dire que je n'étais plus 
malade et que je l'embrassais... J'étais à la fois tellement paisible, sûre de moi mais aussi émue ! 
Avec Sonia, c'était différent... Cela lui semblait tellement logique que je sois là dans ce grenier ! 
Alors, elle a commencé par me dire "Tu viens seulement m'aider !"... comme si j'étais en retard. Je 
n'ai rien répondu, puis son regard s'est mis à changer et j'ai compris - comment dire - qu'elle 
s'éveillait de son rêve... Alors, le grenier a disparu aussitôt et nous nous sommes retrouvées dans le 
jardin près des agaves. Là, je l'ai serrée contre moi et je lui ai parlé. Je ne sais plus au juste ce qui 
est sorti de moi, mais je crois qu'elle était heureuse, presque soulagée. J'ignore si elle se souviendra 
de tout cela, (...). 
1 - Le monde du rêve peut être comparé à un hologramme généré par la conscience et au 
coeur duquel celle-ci peut se déplacer, accueillir d'autres consciences. On peut ainsi pénétrer dans 
« le rêve » d'un autre et même faire fusionner deux « rêves », si toutefois il y a connivence entre les 
deux personnes. Il en résulte au réveil des souvenirs parfois incohérents mais qui peuvent 
néanmoins contenir leur part de vérité. » 
Ce monde brumeux où les rêveurs viennent chaque nuit exprimer et concrétiser leurs pensées les 
plus intimes, cache en réalité divers sous-Plans vibratoires, différents Mondes Parallèles, où se 
réfugient les âmes qui ont raté leur incarnation... 
La grande majorité des âmes qui ont subi les affres de l'avortement mais aussi celles qui ont tout 
simplement eu peur de revenir sur Terre et qui ont ainsi provoqué une fausse-couche, connaissent 
un traumatisme intense qui les déstabilisent totalement et les empêche de remonter dans l'Astral. 
OVNI.info Page 8/55 
ETERNAL-TIME ! 
Ces âmes non-incarnées se sentent perdues, rejetées, détestées, abandonnées ... et se réfugient 
sur l'un des sous-Plans vibratoires de ce second Plan d'existence de l'Astral inférieur (ou Plan 
Ethérique) qu'est le Monde des rêves... dans une "bulle éthérée" de même nature que celle générée 
par le rêve. Certaines s'en trouvent entièrement désagrégées... leur Corps Astral s'est littéralement 
volatilisé ! Il existe toujours mais il est en quelque sorte plus virtuel que réel. Ces âmes devront le 
reconstruire à force de volonté en tentant d'échapper peu à peu à cet état de désespoir qui les a 
rongé jusqu'à la dissolution. D'autres, moins atteintes mentalement et émotionnellement, ne 
subissent pas cette désagrégation astrale mais se trouvent dans un état de choc sérieux qui a 
considérablement abaissé leur niveau vibratroire. Ces âmes devront tout faire pour s'élever et 
retrouver leur niveau vibratoire antérieur. D'autres encore, les plus atteintes, sont tombées dans 
une sorte de coma qui les met en état de vie suspendue, pendant un temps indéfini, au sein du 
sous-Plan le plus bas de ce monde brumeux. (Daniel Meurois a rendu visite à ces âmes en état de 
choc et nous raconte leur histoire dans un merveilleux livre tout en subtilité et en émotions, 
totalement inédit : "Le Non désiré" - Ed. Le Perséa. Un livre à lire absolument !) 
C'est également dans ce Monde des rêves que les âmes prisonnières de leurs croyances 
religieuses ou matérialistes se retrouvent après la mort de leur Corps Physique. Les âmes des 
initiés mais aussi celles des autres espèces vivantes (qui possèdent également une âme !) montent 
sans s'arrêter sur ce Plan. 
Les personnes très croyantes (trop croyantes même !), quelle que soit leur religion, s'imaginent 
qu'après leur mort, leur âme va monter au Paradis où elle va rencontrer, dans un décor merveilleux, 
ses ancêtres, les saints, les anges, son dieu ou ses dieux selon l'enseignement religieux qu'elles ont 
reçu. Aussi, au moment de leur mort, au lieu de s'élever vers la lumière des Plans supérieurs, leur 
âme va s'arrêter sur le second Plan du bas-Astral, incapable de monter plus haut. Là, dans ce 
Monde des rêves où les pensées deviennent "réalité", elles vont vivre ce qu'elles rêvaient de voir 
au-delà de la mort, elles vont se créer leur propre Paradis... imaginaire ! Les Chrétiens verront un 
décor immaculé et nuageux peuplé d'anges aux longues ailes d'oiseau au milieu duquel siège un 
vieillard barbu en robe blanche : Dieu lui-même ! Ou alors, si ils pensent qu'ils méritent d'aller en 
Enfer, ils verront au contraire un décor rouge sang noyé dans le feu au milieu duquel surgit une 
créature cornue effrayante aux pieds de bouc avec une longue queue : le Diable en personne ! 
Certains, plus simplement, verront Jésus-Christ nimbé de lumière, souriant, qui les accueillent en 
leur tendant la main ! Les Musulmans verront un magnifique jardin luxuriant aux fleurs multicolores 
et aux arbres majestueux au sein duquel de merveilleuses jeunes filles aux habits colorés dansent 
voluptueusement sur une musique lanscinante ! Certains verront le Prophète en personne qui les 
accueille ! D'autres verront Allah lui-même inondé de lumière ! Les Judaïstes verront un décor 
ensoleillé et fleuri où leurs parents et leurs grands ancêtres les accueillent à bras ouverts ! Certains 
verront les prophètes de la Bible : Abraham, Moïse, Joseph, Josué, Jacob, Jérémie, David, Isaac, 
Daniel... Les Bouddhistes verront des démons horribles et effrayants si ils pensent avoir fauté au 
cours de leur vie terrestre ou verront le Bouddha nimbé de lumière qui les accueillera si ils pensent 
avoir vécu une vie exemplaire. Les Animistes, eux, verront un décor naturel (qui ressemble plus ou 
moins à celui dans lequel ils ont vécu toute leur vie) où leurs ancêtres les attendent avec un grand 
sourire ! Certains verront leurs dieux, des dieux animaux, des dieux humains, des dieux mi-humains 
mi-animaux... tous plus effrayants les uns que les autres ! 
Il ne s'agit-là en réalité que de pures illusions créées par leur esprit imaginatif de la même façon que 
le rêveur crée ses songes. La réalité est plus simple et plus belle que cela ! 
OVNI.info Page 9/55 
ETERNAL-TIME ! 
Ces âmes restent ainsi prisonnières de ce Plan nébuleux pendant un temps plus ou moins long, 
jusqu'à ce qu'elles réalisent que certains détails, certains personnages ne correspondent pas à ce 
qu'elles ont toujours cru durant leur vie terrestre... Le décor ne fait pas vraiment vrai ... Les yeux 
des prophètes paraissent dénués de vie ... Les ailes des anges ne battent pas... Les ancêtres sont 
figés ... Les dieux ne ressemblent pas vraiment à des dieux... Etc... Et alors, brusquement, tout 
s'effondre, tout se désagrège, tout disparaît ! C'est alors et alors seulement, que ces âmes se 
retrouvent libérées de leurs illusions, de leurs croyances religieuses qui les enchaînaient aux Plans 
inférieurs. Libres et purifiées, elles peuvent maintenant s'élever vers la lumière de l'Astral où des 
êtres chers les attendent réellement. 
Certaines personnes, par contre, ne s'en sortent pas si bien... Ce sont celles qui n'ont jamais cru à 
autre chose qu'à la vie terrestre ! Après la mort de leur Corps Physique, elles sont incapables de 
monter au-delà de ce Plan nébuleux où elles restent jusqu'à leur prochaine incarnation sur le Plan 
Physique. Mais il y a pire... Ce sont les personnes totalement matérialistes, réfractaires à toute 
forme de spiritualité qu'elles rejettent avec violence. Après leur mort, les âmes de ces personnes 
tombent dans une sorte de coma qui les conduit directement sur le sous-Plan le plus bas de ce 
monde brumeux où elles restent indéfiniment, enfermées dans les noirceurs de leur esprit, allongées 
les unes à côté des autres dans un brouillard gris et poisseux... 
Le domaine des Esprits de la Nature 
Au-dessus de ce Monde brumeux du bas-Astral, il existe deux autres Plans vibratoires plus 
lumineux appartenant également à l'Astral inférieur. Ce sont les deux Plans les plus élevés du 
Monde Ethérique. Les occultistes les regroupent sous le nom poétique de "Royaume de Magonia". 
Sur ces Plans vivent d'étranges créatures que l'on croirait tout droit sorties d'un conte de fée... ! 
Mais il ne s'agit pas d'une coïncidence... Dans les temps anciens, tout le monde croyait aux 
créatures du "Petit Peuple" comme les appelait alors. Et ce n'était pas par naïveté. Non, si on y 
croyait c'est parce qu'alors les Hommes avaient l'esprit plus ouvert. On ne disait pas aux enfants que 
seul ce qui était matériel était réel, que seuls ce qu'ils pouvaient toucher existaient vraiment. On les 
laissait faire leurs propres expériences. Grâce à cela, au cours de promenades dans les jardins, 
dans les bois et les forêts, le long des rivières et des marais, les enfants dont l'esprit était ainsi 
dépourvu de tout interdit, voyaient souvent de petites créatures surgir devant eux, courant et 
gesticulant autour des arbres et des fleurs, volant dans les airs ou nageant dans les eaux... ! Ils 
revenaient alors tout excités vers leurs parents pour leur raconter l'extraordinaire rencontre qu'ils 
avaient fait et ceux-ci leur expliquaient alors qu'ils venaient de rencontrer des créatures du "Petit 
Peuple", des Esprits de la Nature ! 
En effet, leurs parents avaient eux-mêmes faits de telles rencontres lorsqu'ils avaient leur âge, tout 
comme leurs propres parents et leurs grand-parents et leurs arrière-grand-parents ! Certains adultes 
au coeur pur continuaient de faire ces merveilleuses rencontres en allant chercher du bois dans la 
forêt ou en allant à la cueillette des champignons ou des simples. Car, en effet, il faut avoir le coeur 
pur pour voir ces créatures ; la pureté de nos pensées élève nos vibrations corporelles et nous 
permet ainsi de voir ce qui est invisible pour les autres. Les enfants sont purs et leurs vibrations sont 
élevées, c'est pour cela qu'ils voient souvent des choses que leurs parents ne voient pas. Personne, 
en ces temps anciens, n'aurait même imaginé que l'on puisse nier l'existence de ces créatures qui 
OVNI.info Page 10/55 
ETERNAL-TIME ! 
peuplent la Nature et qui, on en était sûr, aident celle-ci dans sa tâche. Elles aident les plantes à 
pousser, à bougeonner, à fleurir. Elles aident les insectes à se métamorphoser. Elles aident la pluie 
à venir lorsque c'était nécessaire. Elles aident les abeilles à polliniser les fleurs. Elles aident les 
arbres à pousser et à fleurir. Elles aident les petits animaux végétariens à trouver leur nourriture 
lorsqu'ils ne trouvent rien à manger. Elles aident les oeufs à éclore. Et mille et une autres choses 
encore. Ces créatures vivifient en fait tout ce qu'elles touchent, c'est là leur raison d'être. 
Daniel Meurois a eu lui aussi la chance de rencontrer, un jour, dans un passé lointain, ces 
merveilleux Esprits de la Nature ... dans les profondeurs de la Terre ! Il nous en fait le récit dans son 
ouvrage : "De Mémoire d'Essénien" - Ed. Le Perséa - p. 59 : 
« (...). Soudain mes membres se raidirent : des visages se dessinaient autour de moi, au milieu de 
cet océan de vie secrète ... des visages inqualifiables, à demi humains, à demi minéraux, à la fois 
grimaçants et angéliques. Et voilà que des êtres entiers semblaient surgir de la lumière noire, des 
êtres comme des cristaux, comme des racines, velus comme nul humain ne saurait l'être, de petites 
créatures au geste vif et à l'oeil acerbe qui me toisaient. En un instant, je me vis englobé dans cette 
foule d'un autre monde qui semblait avoir décidé de me servir d'escorte. J'aurais voulu crier et courir, 
mais rien ne sortait de ma gorge, mes jambes, réduites à des mécaniques, ne portaient plus qu'un 
corps lourd et engourdi. Seul point d'attache auquel je pouvais m'agripper : la lumière dansante du 
flambeau qui demeurait là, à quelques pas devant moi. Elle s'immobilisa un instant. (...). » 
Ces créatures vivent sur les deux Plans les plus élevés du Monde Ethérique mais descendent 
journellement sur le Plan Physique pour aider la Nature. Chacune possède son propre domaine 
d'activité. Les unes travaillent sur les Fleurs, les autres sur les Insectes, d'autres sur les arbres, 
d'autres encore sur les Nuages... Ce sont les Esprits des Fleurs, les Esprits des Insectes, les Esprits 
des Arbres, les Esprits des Nuages... 
Chaque type d'Esprits de la Nature vit et travaille dans son Elément - la Terre, l'Eau, l'Air ou le Feu - 
et prend l'aspect de cet Elément naturel ou celui des êtres qui y vivent. 
Les Esprits de la Terre ou Gnomes travaillent, pour les uns sur la terre, pour les autres sous la terre, 
sur l'Elément Terre lui-même et sur les créatures terrestres. Ce sont les Esprits des Minéraux 
(Pierres, Roches, Cristaux, Métaux Natifs) qui ressemblent à des Cristaux vivants, les Esprits des 
Végétaux (Champignons, Lichens, Fougères, Herbes, Arbustes, Arbres) qui ressemblent à des 
Racines vivantes, les Esprits des Animaux (Invertébrés et Vertébrés) qui ressemblent à de petits 
Animaux extrêmement poilus pour les uns et à de petits Humanoïdes pour les autres. Les Hommes 
des temps passés leur ont donné d'innombrables noms. En voici quelques-uns : Lutins, Farfadets, 
Follets, Leprechauns, Korrigans, Poulpiquets, Servants, Kobolds, Drolls, Djinns, Sylvestres, Trolls, 
etc... 
Les Esprits de l'Eau ou Ondins travaillent sur et sous les eaux des rivières, des fleuves, des lacs, 
des mares, des marais, des mers et des océans, sur l'Elément Eau lui-même et sur les créatures 
aquatiques. Ce sont les Esprits des Plantes aquatiques (Protophytes, Algues, Nénuphars, Joncs, 
Herbes aquatiques, etc...) et les Esprits des Animaux aquatiques (Protozoaires, Spongiaires, 
Méduses, Hydres, Vers marins, Crustacés, Mollusques aquatiques, Echinodermes... Poissons, 
Amphibiens, Reptiles aquatiques, Mammifères aquatiques) qui ressemblent un peu à d'étranges 
Poissons et parfois à d'autres Animaux mais la plupart sont plutôt Humanoïdes et féminins. Selon 
OVNI.info Page 11/55 
ETERNAL-TIME ! 
les étendues aquatiques où on les rencontre, on les appellent Nymphes, Néréides, Dryades, 
Naïades, Greads, Kelpies, etc... 
Les Esprits de l'Air ou Sylphes travaillent sur les phénomènes météorologiques (Vents, Nuages, 
Orages), sur l'Elément Air lui-même et sur les créatures volantes. Ce sont les Esprits des Vents, les 
Esprits des Nuages, les Esprits des Orages, les Esprits des Insectes volants, les Esprits des 
Oiseaux... mais aussi les Esprits des Fleurs (qui sont pollinisées par le Vent, les Insectes volants et 
les Colibris ou Oiseaux-Mouches) qui ressemblent à des Humains, plutôt féminins, de petite ou de 
grande taille. Ils se divisent en trois grandes familles : les Grands Sylphes, les Elfes et... les Fées ! 
Les Grands Sylphes (dont la forme aérienne et mouvante est indéfinissable) s'occupent des 
phénomènes météorologiques, les Elfes (qui sont de tout petits Humanoïdes ailés aux ailes 
d'Insectes volants) s'occupent des Fleurs à polliniser et des Insectes volants et les Fées (dont 
l'aspect est typiquement Humain, généralement féminin, de petite ou de grande taille) s'occupent de 
tous les Animaux volants de la Nature (Insectes volants, Oiseaux, Chauves-Souris, Dermoptères, 
Reptiles volants ou planants...) mais aussi, occasionnellement, des Animaux terrestres et parfois des 
Humains... lorsqu'ils sont en détresse ! De nombreux témoignages dignes de foi ont été rapportés, 
à travers toutes les époques, sur ces rencontres avec une Fée. La plupart proviennent de personnes 
qui s'étaient égarées dans la forêt et qui ont vu apparaître devant eux une merveilleuse créature 
vêtue d'un long voile vaporeux de teinte généralement claire, qui leur montra le bon chemin avant de 
disparaître comme elle était venue... ! 
Les Esprits du Feu ou Salamandres travaillent sur les feux, les volcans et les mouvements du 
magma à l'intérieur de la planète et sur l'Elément Feu lui-même. Ce sont les Esprits des Feux et du 
Magma. Ils ressemblent à des Flammes vivantes aux formes Humanoïdes ; ils sont en perpétuel 
mouvement comme le feu dans lequel ils vivent et travaillent. On les appellent, selon les régions et 
les pays : Nikkers, Darudjs, Lares, Dews, Diws, Alrunes, Tiis, Darvands, Cabires, Aimaks, Telchines, 
Numaias... 
Ces Esprits de la Nature ne sont ni bons ni mauvais, ils sont neutres de caractère. Mais comme les 
Humains et les autres êtres vivants, ils évoluent et deviennent finalement de plus en plus bons. Les 
Fées sont des Esprits de la Nature très évolués et donc très bons. C'est pourquoi elles viennent 
volontiers en aide aux Animaux et aux Humains en détresse. C'est également pour cette raison 
qu'elles ressemblent tant aux Humains ; elles sont proches d'eux et elles les aiment jusqu'à vouloir 
leur ressembler. 
Certaines personnes versées dans les Sciences Occultes, sont capables d'attirer à eux certains 
Esprits de la Nature afin de leur demander d'agir pour le Bien, pour faire pleuvoir, pour arrêter une 
tempête, pour obtenir une meilleure récolte, pour guérir diverses maladies touchant des Humains, 
des Animaux ou des Végétaux. Mais d'autres personnes sans moralité, adeptes de la Magie Noire, 
attirent ces Esprits de la Nature pour les obliger à agir pour le Mal, pour provoquer des orages 
violents, pour détruire les récoltes, pour déclencher des épidémies, pour tuer le bétail, pour rendre 
malades, stériliser ou tuer leurs ennemis ! Ainsi détournés de leur noble tâche et réduits en 
esclavage, ces Esprits de la Nature deviennent peu à peu de plus en plus négatifs, de plus en plus 
mauvais. Ils deviennent ce que la tradition populaire appelle des "Démons" ! 
(Franz Bardon, le plus grand Mage théurgique du XXe siècle, qui a combattu toute sa vie les 
"Forces obscures" et les magiciens noirs et qui a connu les plus grandes souffrances dans les camps 
OVNI.info Page 12/55 
ETERNAL-TIME ! 
de concentration nazis, nous décrit ces Démons invoqués par le grand maître d'une secte satanique 
dans son extraordinaire ouvrage : "Frabato le Magicien" - Ed. Dieter Rüggeberg (chez "Amazon") - A 
lire absolument !) 
Les créatures de ce Royaume magique (mais bien réel !) de Magonia intéressent beaucoup les 
races extra-terrestres des Reptiliens qui travaillent avec le Gouvernement secret... ! Dans quel but ? 
Dans celui de s'approprier une puissance gigantesque qui pourrait leur permettre de dominer plus 
facilement l'Humanité ! Mais ceci est une autre histoire... 
Les Mondes de l'Astral 
Une fois le Plan Ethérique traversé, l'âme désincarnée monte vers le Plan Astral où l'attendent ses 
parents et amis qui l'ont précédée dans ce voyage vers l'Au-delà. Emportée par un Vortex de 
lumière, l'âme entre dans un monde lumineux où tout n'est qu'amour et beauté... ! Ce monde c'est le 
premier Plan d'existence de l'Astral Moyen qui en compte sept. Beaucoup sont étonnés d'y voir un 
décor identique à celui de la Terre mais en beaucoup plus beau ! Tout n'y est qu'harmonie dans les 
formes et les teintes. Les couleurs sont également plus nombreuses que sur le Plan Physique ! 
Une Nature merveilleuse et luxuriante accueille les nouveaux arrivants ! De grands arbres 
majestueux bordent une magnifique rivière qui traverse de larges étendues d'herbes vertes et de 
fleurs multicolores. Des papillons volètent de fleur en fleur. Des oiseaux s'ébattent dans les arbres et 
s'élancent dans le ciel bleu. Des petits écureils courent dans l'herbe et grimpent dans un arbre aux 
longues branches. Au loin, une haute colline couverte de végétation se détache sur le fond bleu du 
ciel. Dans l'eau limpide de la rivière, des poissons aux écailles brillantes nagent tranquillement. 
Toutes ces créatures animales et végétales et tous ces minéraux qui forment ce magnifique décor 
astral ne sont autres que les âmes désincarnées de ces animaux, de ces végétaux et de ces 
minéraux qui vivent dans ce monde ! 
Dans d'autres régions, de merveilleuses plages de sable étincelant s'étendent au bord de la mer. De 
douces vagues viennent s'abattre sur ce sable dans un clapotis agréable. Ailleurs encore, de hautes 
montagnes aux sommets enneigées d'un blanc bleuté s'élèvent à des hauteurs impressionnantes. 
Un froid très supportable y règne, un froid non agressif qui ne provoque ni engelure, ni aucune autre 
souffrance. 
Des êtres humains souriants vont et viennent dans ces décors idylliques. Ces gens ne sont autres 
que les âmes désincarnées des humains qui, comme celles des plantes et des animaux, vivent 
maintenant dans ce monde paisible ! Ils sont, pour la plupart, jeunes et même parfois très jeunes car 
on a la possibilité de choisir son âge et la plupart désirent être jeunes ! Ils sont également beaux, 
rayonnants de bonheur et de santé et vêtus à toutes les modes possibles et imaginables car on peut 
créer ses vêtements rien qu'en y pensant ! Mais certains préfèrent vivre nus et cela ne gêne 
personne car, dans l'Astral, la nudité n'est absolument pas honteuse. Les hommes et les femmes 
font également l'amour comme sur la Terre mais dans l'Astral les sensations dépassent tout ce que 
l'on peut imaginer ici-bas ! Les amoureux peuvent même se fondre momentanément l'un dans l'autre 
dans une extase sublime ! Et là on n'a rien à craindre car l'union des corps n'engendre aucune 
grossesse ! Dans l'Astral, aucune imperfection n'est possible car c'est un Monde parfait ! Cela 
signifie que les gros deviennent minces, les maigres retrouvent un corps agréable, les mutilés 
retrouvent leurs membres (car le corps astral a toujours conservé son intégralité corporelle), les 
OVNI.info Page 13/55 
ETERNAL-TIME ! 
aveugles retrouvent la vue, les muets peuvent parler bien que le language principal soit ici la 
télépathie, les malades retrouvent progressivement la santé, les enfants grandissent rapidement 
pour devenir et rester de jeunes et beaux adultes... ! Au sein du Monde Astral, c'est l'énergie 
vivifiante dans laquelle baignent les âmes qui les nourrit et supprime toute sensation de faim et de 
soif. Toutefois, au début, on éprouve encore ces sensations et certains désirent boire et manger. 
Dans ce cas, il suffit d'imaginer sa nourriture et sa boisson et celles-ci apparaissent comme par 
enchantement comme les vêtements dont on s'est revêtu en arrivant. Mais attention, avec la 
nourriture c'est plus délicat car il faut non seulement imaginer l'aspect des plats que l'on veut manger 
mais aussi leur goût et leur parfum ... ! Beaucoup n'y parviennent pas et renoncent ! C'est bien plus 
sage car si on avale une nourriture il faut ensuite l'éliminer et cela pose bien des problèmes ! 
Dans le ciel bleu du Monde Astral flottent quelques nuages blancs et cotonneux poussés par une 
brise légère. Haut dans ce ciel magnifique, le Soleil brille ... Mais on a beau regarder partout, on ne 
le trouve pas ! Quel choc pour les nouveaux arrivants ... ! Il n'y a pas de Soleil dans le ciel pourtant 
très lumineux de ce Monde Astral ! Il n'y a pas d'ombre non plus ! En réalité, il y a bien un Soleil 
mais celui-ci est masqué par l'intense lumière rayonnée par l'atmosphère de ce monde ! D'ailleurs, il 
y a une alternance de jours et de nuits dans l'Astral, sur tous les Plans de l'Astral. On voit le ciel 
changer de couleur au cours de la journée. Au crépuscule, il passe du bleu à l'orange 
progressivement, puis de l'orange au rouge et enfin du rouge au violet ; c'est alors la nuit, une nuit 
claire, lumineuse, ensoleillée ! L'aube arrive ensuite. Le ciel passe alors du violet au rouge, puis à 
l'orange, pour finalement redevenir bleu. Cela montre qu'il y a bien un Soleil astral caché par 
l'intense lumière de l'atmosphère mais cela montre également que la Terre astrale tourne sur 
elle-même comme le fait la Terre physique ! 
Anne Givaudan et Daniel Meurois ont eux aussi constaté ce phénomène au cours de leurs 
nombreux voyages dans l'Astral. Voici ce qu'ils en disent dans "Terre d'Emeraude" Ed. S.O.I.S. : 
« (...). L'ensemble du paysage changeait fréquemment de teinte. Il avait tout d'abord revêtu un 
manteau bleuté puis, tout s'était fondu dans des tons orangés très chauds. (...). » (p.103) « (...). 
Dehors, le ciel astral était couleur de feu. (...). » (p. 89) « (...). Je vis que le ciel se mettait à 
rougeoyer et que ses nuances jouaient avec les fleurs de la tonnelle qui nous abritait. (...). » (p. 180) 
« (...). La lumière prenait graduellement une teinte mauve et j'en ressentait le rayonnement apaisant. 
(...). » (p. 67) 
Tuesday Lobsang Rampa fit, lui aussi, le même genre d'observation au cours d'un de ses voyages 
astraux. Voici ce qu'il écrivit dans "Histoire de Rampa" Ed. J'ai Lu - chapître 7 ("The Rampa story" 
CORGY BOOKS - chapter 7 ) : 
« (...). Ainsi s'écoula la journée et lorsque le crépuscule violet tomba sur moi, je compris qu'il était 
temps de repartir pour cette Terre d'angoisse, (...). » 
Dans les mondes de l'Astral Moyen, on dort au cours de la nuit malgré la lumière. Mais plus haut, 
dans les Mondes de l'Astral Supérieur, l'âme regorge d'énergie et n'a nullement besoin de sommeil. 
Les premières générations d'êtres humains qui sont allées dans l'Astral après la mort de leur corps 
physique, ont construit par la force de leur pensée d'impressionnants bâtiments qui ont ensuite été 
remaniés ou remplacés par d'autres par les générations suivantes. Sur tous les Plans d'existence de 
OVNI.info Page 14/55 
ETERNAL-TIME ! 
l'Astral, on trouve des maisons que les âmes humaines ont construites (par la pensée) selon leur 
goût et surtout sur le modèle de celle où elles avaient vécu heureuses au cours de leur vie terrestre. 
On y trouve aussi de grandes bâtisses en forme de dôme, de pyramide ou de cube qui servent à 
accueillir les âmes humaines pour leur offrir des soins (ce sont des hôpitaux astraux pour les âmes 
humaines qui ont souffert dans leur vie ou à leur mort - voir "Récits d'un Voyageur de l'Astral" de 
Daniel Meurois et Anne Givaudan - Ed. Le Perséa - chapître VI), pour leur prodiguer des 
enseignements divers (de grandes âmes très évoluées descendues de Plans beaucoup plus élevés 
viennent faire des conférences sur la Vie, l'Univers, l'évolution spirituelle, etc ... - voir "Terre 
d'Emeraude" de Daniel Meurois et Anne Givaudan - Ed. S.O.I.S. - chapître XI), pour leur montrer 
leurs vies antérieures (ce sont les Halls des Souvenirs où les âmes se rendent pour y revoir leur vie 
passée et celles qui l'ont précédée - Lobsang Rampa en a longuement parlé dans plusieurs de ses 
ouvrages que nous vous conseillons vivement) et pour leur permettre de se réincarner lorsque 
l'heure est venue (ce sont d'immenses halls où règne une atmosphère apaisante dans lesquels 
d'impressionnantes machines aident les âmes humaines à redescendre sur le Plan Physique dans le 
ventre d'une nouvelle mère choisie auparavant - voir : "Terre d'Emeraude" de Daniel Meurois et 
Anne Givaudan - Ed. S.O.I.S. - chapître IV). 
Les âmes plus évoluées montent plus haut vers l'Astral Supérieur où d'innombrables Plans 
d'existence les attendent. Ces mondes astraux supérieurs co-existent au sein du même Espace 
mais sont séparés les uns des autres non seulement par leur fréquence vibratoire mais aussi par le 
Temps ! En effet, plus la fréquence vibratoire s'élève, plus le Temps s'accélère ! Entre le Plan 
Physique et le premier Plan d'existence de l'Astral Moyen il y a une différence du simple au double à 
peu de choses près. Le Temps passe environ deux fois plus vite au sein de ce premier Plan 
d'existence de l'Astral Moyen qu'au sein du Plan Physique. Chez les Plans d'existence de l'Astral 
Supérieur les différences temporelles sont beaucoup plus grandes, de plus en plus grandes à 
mesure que l'on s'élève. 
Comme le dit Tuesday Lobsang Rampa dans "Les Univers secrets" Ed. La Presse - chapître IX 
("Chapters of Life" CORGY BOOKS - chapter 9) : 
« (...) dans l'astral, aux plans les plus élevés de la conscience, une ou deux heures de temps 
terrestre équivalent à plusieurs milliers d'années, en terme de temps astral, tout dépend de la vitesse 
de la pensée. (...). » 
Au sein des mondes astraux supérieurs, les âmes acquièrent des connaissances plus élevées sur la 
Vie et l'Univers. Leur conscience s'ouvre de plus en plus à des réalités de plus en plus vastes. 
L'esprit s'élève et la conscience s'expanse. Sur ces Plans élevés, les âmes Humaines 
communiquent avec les autres créatures, avec les Animaux, les Végétaux et les Minéraux ( !) qui ont 
beaucoup à offrir aux Humains pour peu qu'on leur permettent, mais aussi, sur les plans les plus 
élevés, avec les créatures des autres planètes de l'Univers ! Des choses merveilleuses sont ainsi 
vécues et lorsque ces âmes retournent sur le Plan Physique, ces connaissances ressurgissent à 
certaines occasions d'une manière subtile et aident à faire les bons choix. Au fur et à mesure de leur 
évolution, les âmes arrivent finalement à leur dernière incarnation sur le Plan Physique, à leur 
dernière vie. Leur Cycle de Réincarnations est terminé. Au cours de cette ultime vie terrestre, elles 
acquièrent un état de conscience très élevé. Les Humains, eux, atteignent alors ce que l'on appelle 
"l'éveil". En cet instant unique et extraordinaire, la personne humaine éprouve comme un 
gigantesque "coup de foudre", une sensation d'amour intense d'une profondeur infinie ... ! La force 
OVNI.info Page 15/55 
ETERNAL-TIME ! 
énergétique de la Kundalini qui est lovée, tel un serpent, dans la colonne vertébrale, se détend alors 
jusqu'à la tête ! Cette énergie kundalinique expanse brusquement la conscience et son ego 
jusqu'aux dimensions du Cosmos ! En un éclair, la personne réalise qu'elle n'a toujours fait qu'un 
avec l'Univers et que son ego, son moi, n'était qu'une illusion ! C'est "l'éveil", la "Bôdhi" ! L'individu 
est alors devenu un "éveillé", un "Bouddha" ! Il vit désormais dans un état de félicité suprême : le 
Nirvâna ! 
Lorsque l'heure de la mort a sonné, l'âme de "l'éveillé" (comme celle des Animaux, des Végétaux et 
des Minéraux qui ont atteint le sommet de leur évolution spirituelle) monte vers l'ultime Plan 
d'existence de l'Astral, un monde merveilleux aux éclats d'or et d'émeraude appelé pour cette 
raison : "Pays de la lumière dorée" ou "Terre d'émeraude". 
En ce monde astral ultime, les âmes connaissent les délices ineffables d'un bonheur parfait dans un 
environnant sublime ! Là, les Animaux supérieurs parlent avec les Humains ! La Vie Végétale est en 
harmonie complète avec la Vie Animale et communique facilement et fréquemment avec les 
Humains. Les âmes Humaines, après un temps de repos bien mérité car la dernière vie est souvent 
la plus difficile, se remettent vite au travail. En effet, de telles âmes ne peuvent rester insensibles aux 
souffrances endurées par celles qui sont encore prisonnières de la Matière dense et de leurs 
émotions. Au sein du "Pays de la lumière dorée" on travaille pour aider les peuples de la Terre mais 
aussi des autres planètes ! On agit de multiples façons pour aider la Vie sous toutes ses formes, à 
traverser les terribles épreuves de l'évolution. 
Ce monde merveilleux semble être le point final de l'évolution spirituelle mais il n'en est rien ! Il est 
au contraire le point de départ d'une nouvelle évolution ! Le Plan Physique est en réalité une grande 
école où les âmes viennent acquérir des connaissances sur la Vie et l'Univers. Les Plans astraux 
sont des lieux de repos entre les différentes vies, les différentes incarnations, sur le Plan Physique ; 
les âmes retournent dans l'Astral après chaque vie comme un élève retourne chez lui en vacances, 
dans son foyer famillial, après chaque année scolaire passée dans un pensionnat ! Au-delà de 
l'Astral, commence alors, dans cette optique, la vie active, la vie "professionnelle" ! 
Au-delà de l'Astral 
Lorsqu'une âme, qu'elle soit Humaine ou non, s'est suffisamment reposée et à suffisamment appris 
(car on apprend toujours !) au sein du "Pays de la lumière dorée", le grand moment est venu pour 
elle de quitter l'Astral. L'âme passe alors dans un autre Univers Dimensionnel, un Univers à 5 
Dimensions : le Plan Mental. 
Comme le Plan Astral, le Plan Mental est divisé en de multiples plans d'existence. Dans cet Univers, 
les atomes et les molécules sont plus énergétiques que matériels. La Matière à 5 Dimensions vibre 
en effet extrêmement vite et rayonne une lumière à la fois douce et puissante. Les paysages 
naturels de ce Monde à 5 Dimensions n'ont plus ce côté sauvage des paysages naturels des Plans 
Physique et Astral. Ce sont d'immenses Jardins merveilleux ... ! 
Pour atteindre le Plan Mental, l'âme sort de son corps astral qui "meurt" (c'est ce que les ésotéristes 
appellent la "seconde mort") et s'élève dans un corps intensément lumineux : le corps mental. 
Toutes les espèces, qu'elles soient Humaines, Animales, Végétales ou Minérales, vont sur le Plan 
OVNI.info Page 16/55 
ETERNAL-TIME ! 
Mental pour continuer leur évolution spirituelle au-delà de l'Astral. 
Les âmes Humaines, elles, lorsqu'elles entrent dans cet Univers lumineux, elles deviennent des 
Etres de Lumière que les Religions appellent Anges (du grec "Angelos" qui signifie "Messager") et 
que les ésotéristes appellent Maîtres ascensionnés. 
Eh bien, cette zone intermédiaire n'est pas unique en son genre. Il en existe une entre chaque 
Univers Dimensionnel. Ainsi, pour atteindre le Plan Mental (à 5 Dimensions), l'âme libérée de son 
Cycle de Réincarnations doit passer par le Plan Ethérique Mental ou Plan Mental Inférieur (à 5 
Dimensions). 
Comme le Plan Ethérique Astral, le Plan Ethérique Mental possède une zone brumeuse... inondée 
de lumière jaune ! 
Ce Monde Mental Inférieur est peuplé par ce que l'on appelle des Egrégores qui sont d'énormes 
agrégats de Formes-Pensées... En effet, après avoir erré sur le Plan Physique (où elles sont nées), 
les Formes-Pensées montent finalement jusqu'au Plan Ethérique Mental vers lequel elles sont 
attirées. Dans ce Monde éthéré, ces Formes-Pensées s'agglutinent les unes aux autres et 
fusionnent selon leur nature fondamentale, pour former des Egrégores ou Formes-Pensées 
collectives. Ce Plan est le Monde des Egrégores. 
Ces énormes masses brumeuses infiniment changeantes dont la couleur varie du gris jaune au 
jaune électrique, émettent de petits filaments à travers lesquels elles communiquent entre-elles. Ces 
Egrégores sont ainsi noyés dans une immense "toile d'araignée" dont le rayonnement énergétique 
attire les Formes-Pensées qui viennent d'arriver. 
Chaque Egrégore représente un type d'émotion, positif ou négatif, dont il constitue une sorte de 
réservoir. Certains sont des réservoirs (positifs) d'amour, de tendresse, de compassion, de 
générosité, de tolérance, de courage... provenant des (Formes-) Pensées positives des Humains. 
D'autres, par contre, sont des réservoirs (négatifs) de haine, de violence, de colère, d'angoisse, 
d'orgueil, d'envie... provenant des (Formes-) Pensées négatives des Humains. Mais ces Egrégores 
ne se contentent pas d'exister, ils influencent également la vie des êtres Humains sur le Plan 
Physique car ces derniers puisent inconsciemment leurs forces dans ces réservoirs d'énergie 
Mentale pour leur plus grand bénéfice (si ces Egrégores sont positifs) ou pour leur plus grand 
malheur (si ces Egrégores sont négatifs). C'est cela qui explique la Chance de certains et la 
Malchance des autres. 
Au sein du Plan Ethérique Mental, l'âme voit s'ouvrir devant elle un énorme et puissant Vortex qui 
l'emporte vers le premier Plan vibratoire du Plan Mental. Inondée d'une puissante lumière vivifiante, 
l'âme émerge dans un monde d'une beauté indiscible ! Les merveilles de l'Astral font pâle figure à 
côté de celles du Plan Mental ! Des couleurs inconnues du Plan Physique comme du Plan Astral 
émerveillent les nouveaux arrivants ! 
Dans ce monde, les âmes Humaines travaillent pour le bien de l'humanité et pour l'évolution de 
toute Vie sur la Terre et à travers l'Univers. Ce faisant, elles évoluent spirituellement. Les âmes des 
Animaux, des Végétaux et des Minéraux font la même chose et évoluent elles aussi spirituellement. 
OVNI.info Page 17/55 
ETERNAL-TIME ! 
Rien n'est immuable, rien n'est fixe, tout évolue... ! Les âmes du Plan Mental montent finalement au 
sein de l'Univers Dimensionnel supérieur, l'Univers à 6 Dimensions : le Plan Causal qui est encore 
plus énergétique et donc lumineux que le Plan Mental ! Dans cet Univers, la Matière vibre encore 
plus vite et est ainsi encore plus énergétique que la Matière Mentale. C'est une Matière-Lumière ! 
Ce passage se fait de la même façon que le précédent. L'âme perd son corps mental qui "meurt" et 
elle s'élève dans son corps causal. Elle passe alors par le Plan Ethérique Causal ou Plan Causal 
Inférieur (à 6 Dimensions) et de là, à travers un Vortex puissant, elle émerge au sein du Plan Causal. 
L'évolution continue ainsi de la même manière. L'âme passe ensuite au sein du Plan Bouddhique (à 
7 Dimensions), puis au sein du Plan Atmique (à 8 Dimensions), puis au sein du Plan Alpha (à 9 
Dimensions). Chacun étant séparé du suivant par un Plan Ethérique que l'âme ne fait que traverser. 
Dans ces Univers Dimensionnels, les âmes Humaines, Animales, Végétales et Minérales évoluent 
en travaillant pour les êtres incarnés. Du Plan Mental (à 5 Dimensions) au Plan Alpha (à 9 
Dimensions), les âmes descendent de temps à autre sur le Plan Physique pour s'y incarner afin 
d'apporter leur aide et leurs connaissances aux âmes en souffance qui sont prisonnières de la 
Matière et de leurs émotions. Ces Maîtres spirituels Humains, Animaux, Végétaux et Minéraux 
viennent ainsi sur Terre et sur toutes les autres planètes afin de montrer l'exemple et d'enseigner les 
grandes Vérités aux êtres qui souffrent et qui cherchent le chemin de l'évolution. Les Maîtres 
Humains (qui sont des Anges, des Etres de Lumière) sont désignés sous le nom de "Boddhisatvas". 
Sur Terre, ces Maîtres de sagesse Humains sont les saints, les avatars, les prophètes et les 
messies des religions monothéistes et polythéistes. Certains Maîtres spirituels Humains s'incarnent 
chez des Animaux ! Ils se sacrifient ainsi au nom de l'Amour pour aider spirituellement leurs petits 
frères animaux qui, sur Terre, sont massacrés, martyrisés, torturés, maltraités par millions par des 
hommes sans moralité soumis à la bassesse de leurs sentiments. 
Les âmes Humaines, Animales, Végétales et Minérales parvenues au sommet de leur évolution au 
sein du Plan Alpha (à 9 Dimensions), retournent finalement à leur Moi Supérieur duquel elles sont 
issues et dans lequel elles se fondent dans un bonheur indiscible ! Mais rien n'étant jamais terminé, 
leur Moi Supérieur les renvoit dans un nouveau Cycle de Réincarnations qui va les amener à un 
niveau de conscience supérieur de leur moi, chez une espèce plus évoluée. 
Au cours de cette évolution, le passage dans un autre Règne est possible mais pas systématique. 
L'âme ne passe pas obligatoirement du stade Minéral au stade Végétal, puis au stade Animal pour 
terminer au stade Humain mais cela peut se faire. 
Chez les âmes Humaines, le retour à un nouveau Cycle de Réincarnations n'est pas une règle mais 
cela se fait parfois, en particulier lorsque l'âme n'a pas évolué correctement et n'a pas appris ce qu'il 
fallait. Mais dans ce cas, il se produit alors que l'âme est encore au niveau astral. 
Lorsque tout à été appris, lorsque l'âme est passée par tous les stades et a terminé son dernier 
Cycle de Réincarnations chez une espèce Humaine, elle retourne une ultime fois vers son Moi 
Supérieur pour ne plus faire qu'un avec lui à tout jamais... ! 
L'Evolution ne s'arrête pas là... et les Moi Supérieurs fusionnent entre-eux pour devenir des Logoï, 
OVNI.info Page 18/55 
ETERNAL-TIME ! 
des Dieux de Lumière vivant au coeur des planètes et des étoiles, sur des plans dimensionnels très 
élevés, qui guident les êtres vivants dans leur vie et leur évolution sprituelle et président à la bonne 
marche des processus biologiques et cosmiques. 
Les Mondes Dimensionnels sont innombrables et au-delà de la compréhension humaine. Nous 
avons vécu dans certains d'entre-eux et nous connaîtrons les autres dans les temps à venir, après 
des millions et des millions d'années d'évolution. Rien n'est jamais fini. Des choses merveilleuses 
nous attendent sur des Plans de plus en plus élevés... ! 
Patrick DELSAUT 
Search : The Web Tripod Report Abuse « Previous | Top 100 | Next » 
Select Rating share : del.icio.us | digg | reddit | furl | facebook 
LA CAVERNE DES ANCIENS 4- LA CAVERNE DES ANCIENS 
Par TUESDAY LOBSANG RAMPA Paris : Éd. J'ai Lu, c1967, 1980, 1984, 1988,--1963* . Paris : 
A. Michel, c1967, tirage de 1979. 
Frissons, vibration, télépathie, électricité, fantômes. 
Expérience de désincarnation suivi de réincarnation (suicide). 
Kharma et destiné. 
Souvenirs des vies passées ? 
Raison de la souffrance, mission, le Christ. 
Début des religions. 
Dieu et les Dieux ? 
Lire trop de propos ou d'enseignements contradictoires peut rendre fou. 
Indigestion mentale. 
L'histoire de la Caverne des Anciens. 
Visite de la Caverne des Anciens. Suite par les Annales Akashiques. 
Les Annales Akashiques. 
Hypnotisme et télépathie. 
Sortie du corps physique suite à un accident. 
La peur et Les entités de l'Astral inférieur. 
À quoi Sert le Pouvoir occulte. 
Lectures d'aura. 
Explication sur l'aura. 
Machine à voir l'aura 1. 
Machine à voir l'aura 2. 
Diagnostique par l'aura. 
Sexualité. 
Contrôle des naissances. 
Insémination artificielle. 
La raison de ton existence, Lobsang... 
La dureté de la vie -» pourquoi ? 
La mort à bas-âge -» quelle utilité ? destinée ?
OVNI.info Page 19/55 
 
ETERNAL-TIME ! 
Tout est vibration comme une immense game de clavier de piano... 
Horoscope ? 
Souvenir de vies antérieures. 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : AVANT PROPOS --» pages 5 et 6 :
« Voici un ouvrage sur l'occultisme et sur les pouvoirs de l'Homme. C'est un livre simple, en ce sens 
qu'on n'y trouve ni « mots étrangers », ni sanskrit, ni aucune langue morte. L'homme moyen veut 
savoir les choses, il ne veut pas être forcé de deviner le sens de termes que l'auteur moyen ne 
comprend pas lui-même ! Un auteur qui connaît son métier peut écrire en anglais sans avoir à 
dissimuler son ignorance en recourant à une langue étrangère. Trop de gens se perdent dans le 
bla-bla-bla. Les Lois de la Vie sont simples, il est inutile de les travestir sous des cultes mystiques ou 
de pseudo-religions. Et il est également inutile de se targuer de « révélations divines ». N'importe qui 
peut obtenir les mêmes « révélations » s'il s'en donne la mal. 
« Aucune religion n'est seule à détenir les clés du Paradis, et aucun homme ne sera damné 
éternellement pour être entré dans une église avec son chapeau sur la tête, au lieu d'enlever ses 
chaussures. Au Tibet, on peut lire sur la porte des lamaseries : « Un millier de moines, un millier de 
religions. » Croyez ce que vous voudrez : du moment que votre religion vous prescrit d' « agir envers 
autrui comme vous voudriez qu'on agît envers vous », vous serez élu quand résonnera l'Appel final. 
« À en croire certains, la Science intérieure ne peut s'acquérir que si on professe tel ou tel culte et, 
qu'en outre, on participe généreusement aux frais de ce culte. Les Lois de la Vie disent : « Cherchez 
et vous trouverez. » 
« Ce livre est le fruit d'une longue existence, d'un entraînement subi dans les plus grandes 
lamaseries du Tibet et des pouvoirs acquis grâce à une stricte obéissance aux Lois. C'est la science 
enseignée par nos ancêtres du temps jadis, inscrite dans les Pyramides d'Égypte, dans les Grands 
Temples des Andes et dans le plus important reliquaire de connaissances occultes qui soit au 
monde : les hauts plateaux du Tibet. 
« T. Lobsang Rampa. » 
 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : FRISSON==> pages 12 et 13 :
« - Les fantômes que nous autres, clairvoyants, distinguons dans le Temple sont des gens, des 
gens vivants, qui ont quitté ce monde et sont entrés dans un état où leurs molécules sont si 
largement dispersées que le « fantôme » peut traverser le mur le plus épais sans toucher une seule 
molécule de ce mur. 
« - Honorable Maître, dis-je, pourquoi sentons-nous un frisson quand un « fantôme » passe tout 
près de nous ? 
« - Chaque molécule, chaque petit système solaire et planétaire est entourré d'une charge 
électrique, non pas celle que l'Homme produit avec des machines, mais une électricité d'un type plus 
raffiné, celle que nous pouvons voir, certaines nuits, scintiller à travers le ciel. De même que la Terre 
a ses Lumières du Nord, ou Aurora Borealis, aux deux pôles, de même la plus petite particule de 
 
OVNI.info Page 20/55 
ETERNAL-TIME ! 
matière a-t-elle ses « Lumières du Nord ». Un « fantôme », en s'approchant trop près de nous, 
donne un léger choc à notre aura et c'est pourquoi nous éprouvons un frisson. » 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Expérience de désincarnation suivi de réincarnation 
(suicide) [pages 45 à 50][1/3]
« ... Seng était un vieux mandarin, reprit-il. Il avait mené une vie heureuse et, au soir de cette vie, il 
éprouvait une satisfaction profonde. Il avait une nombreuse famille, beaucoup d'esclaves et de 
concubines. ... Il sentait en lui les doigts de la Mort dénouer les liens qui le rattachaient à la vie. 
Lentement le soleil ... Seng se rejeta sur ses oreillers. Un râle s'échappait en sifflant de ses lèvres. ... 
le vieux Seng était partit... 
« - Le vieux Seng gisait, inerte, sur ses coussins et les bruits de son corps, les craquements, les 
sifflements, s'étaient tus. ... Le corps du vieux Seng était mort, il ne servait plus à rien. Mais si un 
clairvoyant avait été là, il aurait vu une légère brume bleuâtre se condenser autour du cadavre, puis 
s'élever, en flottant horizontalement au-dessus de lui, attachée par la Corde D'Argent qui allait en 
s'amenuisant et, peu à peu, disparut. L'Âme qui avait été celle du vieux Seng flotta, dériva comme un 
nuage de fumée d'encens, et disparut sans effort à travers les murs. 
 
... 
« - L'Âme erra à travers des royaumes et dans des dimensions que l'esprit matérialiste ne saurait 
concevoir. Elle atteignit enfin un parc magnifique, parsemé d'immenses édifices. L'Âme du vieux 
Seng s'arrêta devant l'un d'eux, y entra et s'avança sur un sol étincelant. Une âme qui se trouve dans 
son propre milieu, Lobsang, est aussi solide que tu l'es toi-même sur cette terre. Elle peut être 
arrêtée par des murs et marcher sur un plancher. Là-bas, elle possède des facultés et des talents 
différents de ceux que nous connaissons ici. L'Âme de Seng continua son chemin et entra enfin dans 
une petite cabine. Elle s'assit et regarda le mur devant elle. Tout à coup, ce mur disparut et elle vit à 
la place des scènes de son existence passée. Elle vit ce que nous appelons les Annales 
Akashiques, où sont consignés tous les événements du passé, et que peuvent lire aisément ceux qui 
ont subi un entraînement adéquat. Tous ceux qui passent de cette vie dans l'autre peuvent 
également les lire, car l'Homme voit l' « enregistrement » de ses succès et de ses échecs. Il revoit 
son passé et se juge lui-même ! Il n'est pas de juge plus sévère que l'Homme lui-même. Nous ne 
comparaissons pas en tremblant devant un Dieu ; nous revoyons tout ce que nous avons fait et tout 
ce que nous avions l'intentiion de faire. 
... 
« - L'Âme qui avait été le vieux Seng, le mandarin chinois, s'assit et revit donc l'existence que, sur 
Terre, il avait jugé si bien remplie, continua mon Guide. Il comprit et déplora les nombreuses fautes 
qu'il avait commises, puis il se leva, quitta la cabine et se dirigea rapidement vers une pièce plus 
vaste où l,attendaient des hommes et des femmes du Monde des Âmes. Silencieusement, souriant 
avec compassion et sympathie, ils attendaient qu'il approchât et demandât leur aide. Assis en leur 
compagnie, il leur parla de ses fautes, des choses qu'il avait essayé de faire, qu'il avait eu l'intention 
de faire, sans y parvenir. 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Expérience de désincarnation suivi de réincarnation 
OVNI.info Page 21/55 
ETERNAL-TIME ! 
(suicide)[2/3]
« - Mais vous avez dit qu'on ne le jugeait pas, qu'il se jugeait lui-même, interrompis-je. 
« - C'est exact, Lobsang, répondit mon Guide. Ayant vu son passé et ses erreurs, il se rendait à 
présent auprès de ces Conseillers afin d'entendre leurs suggestions. M.... l'Âme demeura parmi les 
Conseillers, leur parla de ses échecs, et des qualités qu'elle devait faire « croître » en elle avant de 
pouvoir évoluer davantage. Il lui faudrait d'abord retourner voir son corps, puis elle jouirait d'une 
période de repos -- des années ou des siècles -- après quoi on l'aiderait à trouver les conditions 
essentielles à son évolution. L'Âme du vieux Seng retourna sur Terre pour revoir une dernière fois sa 
dépouille mortellle, préparée pour l'inhumation. Puis, ayant cessé d'être l'Âme du vieux Seng, pour 
devenir une Âme prête au repos, elle retourna dans l'Au-delà. Pendant un temps indéterminé, elle se 
reposa, reprit des forces, étudia les leçons des vies antérieures et se prépara pour sa prochaine 
existence. Là, dans cette vie au-delà de la mort, objets et substances étaient aussi solides au 
toucher que sur la Terre. L'Âme se reposa jusqu'à ce que l'heure et les circonstances de son retour 
sur terre aient été fixées. 
 
... 
« - À un moment prédéterminé, l'Âme en attente fut appelée et conduite dans le Monde des 
Hommes par l'un de ceux à qui incombe cette tâche. Ils s'arrêtèrent, invisibles aux yeux de chair, 
observant les futurs parents, examinant la maison, pour s'assurer qu'elle effrirait à l'Âme les 
possibilités d'apprendre les leçons qui devaient être apprises cette fois. Satisfaits ils se retirèrent. 
Quelques mois plus tard, la future mère sentit en elle le brusque mouvement du foetus, lorsque 
l'Âme y entra et l'anima. En temps voulu, le bébé naquit dans le Monde de l'Homme. L'Âme qui avait 
autrefois habité le corps du vieux Seng reprenait maintenant la lutte avec les nerfs et le cerveau 
récalcitrant de l'enfant Wong, né dans une humble famille d'un village de pêcheurs, en Chine. Une 
fois encore, les hautes vibrations de l'Âme descendirent à l'octave inférieure, celle des vibrations 
d'un corps charnel. 
... 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Expérience de désincarnation suivi de réincarnation 
(suicide)[3/3]
« - Honorable Lama, puisqu'il en est ainsi, pourquoi les gens ont-ils peur de la mort, qui n'est que la 
délivrance des peines de cette Terre ? 
« - C'est une question raisonnable, Lobsang, répondit mon Guide. Si nous pouvions nous rappeler 
les joies de l'Autre Monde, beaucoup d'entre nous seraient incapables de supporter les vicissitudes 
de celui-ci, et c'est pourquoi la peur de la mort nous a été inculquée. ... Certains d'entre nous 
n'aiment pas l'école, n'aiment pas la discipline qui y est indispensable. Pourtant, lorsqu'on grandit et 
qu'on devient adulte, on comprend les avantages de l'école. Ce serait une erreur de quitter trop tôt et 
d'espérer néanmoins parfaire son instruction ; de même est-ce une faute que de mettre fin à sa vie 
avant l'heure fixée par le destin. 
« Je méditai sur ces paroles, car, quelques jours plus tôt, un vieux moine illettré et malade s'était 
 
OVNI.info Page 22/55 
ETERNAL-TIME ! 
jeté du haut d'un ermitage. Il avait eu un caractère atrabilaire, et refusait toutes les offres 
d'assistance. Oui, le vieux Jigme était plus heureux mort que vivant, me dis-je. C'était une délivrance 
pour lui. Et pour les autres. 
« - Seigneur, demandai-je, alors le moine Jigme a eu tort de se suicider ! 
« - Oui, Lobsang, il a eu grandement tort, répondit mon Guide. Un homme, ou une femme, doit 
passer un certain laps de temps sur cette Terre. Si on met fin à sa vie prématurément, on doit 
retourner presque aussitôt sur Terre. C'est pourquoi certains bébés meurent au bout de quelques 
mois. Ce sont les âmes des suicidés qui se réincarnent pour compléter le temps qu'ils auraient dû 
vivre auparavant. Le suicide ne se justifie jamais ; c'est une grave offense contre soi-même, contre 
son Moi supérieur. 
« - Mais, Seigneurs, dis-je, et ces Japonais de haut rang qui se suicident en grande pompe afin de 
laver l'honneur familial ? Il faut certainement beaucoup de courage pour accomplir un acte 
semblable. 
« - Non, Lobsang ! dit mon Guide avec force. Non ! Le vrai courage, ce n'est pas de mourir, mais de 
vivre malgré les épreuves, malgré les souffrances. Mourir est facile, vivre ... voilà qui est courageux ! 
Les manifestations théâtrales de défi qui accompagne le « Suicide Cérémoniel » ne doivent pas 
nous faire oublier que c'est là un acte répréhensible. Nous sommes ici-bas pour apprendre et nous 
ne pouvons apprendre qu'en vivant le laps de temps qui nous est alloué. Le suicide ne se justifie 
jamais ! » 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Kharma et destiné ( pages 56 à 59 ) 
« - Ainsi tu est Tuesday Lobsang Rampa, dit-il [l'Oracle]. Nous nous sommes bien connus dans une 
autre phase de l'existence. À présent, par ordre du Très Profond [le Dalaï-Lama], je dois t'informer 
des épeuves futures, des difficultés à surmonter. 
« - Oh, Seigneur ! m'exclamai-je, j'ai dû faire des choses épouvantables dans le passé pour avoir 
tant à souffrir dans cette vie. Mon Kharma, mon Destin prédestiné, semble être plus dur que celui 
des autres. 
« - Non pas, répondit-il. Beaucoup de gens commettent l'erreur de croire que s'ils souffrent dans 
cette vie, c'est pour expier les péchés qu'ils ont commis dans une existence antérieure. Si tu 
chauffes un métal dans une fournaise, est-ce parce que le métal a péché et doit être puni ou est-ce 
pour améliorer les qualités de ce métal ? ... Quoi qu'il en soit, ton Guide, le Lama Mingyar Dondup, te 
parlera de tout cela. Moi j'ai à t'entretenir de ton avenir seulement. 
« ... Lentement, L'Oracle se pencha en avant et ouvrit la boîte. Avec une petite cuiller d'or, il en sortit 
une poudre fine dont il parsema les braises rougeoyantes. 
« ... Je voyais l'avenir, je le voyais aussi nettement que l'Oracle. ... 
« Une étrange machine tournoyait et ballottait dans les airs, s'élançait et retombait au-dessus des 
collines escarpées de Tchoung-king. Et moi... moi je la pilotais ! Plus tard, je vis des escadrilles 
OVNI.info Page 23/55 
ETERNAL-TIME ! 
entières de ces engins, avec le Soleil Levant, emblème du Japon, étalé sur leurs ailes. De ces 
machines tombaient des pâtés noirs qui se ruaient vers le sol où ils éclataient en flammes et en 
fumé. Des cadavres déchiquetés étaient projetés vers le ciel d'où pleuvaient du sang et des 
fragments de corps humains. 
« Le coeur serré, l'esprit confus, je regardais se dérouler les images où j'étais livré aux sévices des 
Japonais. Je voyais ma vie, je voyais ses épreuves, j'en ressentais toute l'amertume. Mais ma plus 
grande peine était due à la trahison et à la méchanceté de certaines gens du monde occidental qui -- 
je m'en rendais bien compte -- s'efforçaient de détruire l'oeuvre accomplie pour le bien de tous, pour 
la simple raison qu'ils en étaient jaloux. 
« Le « film » continuait et je vis le cours de mon existence avant de l'avoir vécue. 
« Comme je le savais, on peut prédire les probabilités avec la plus grande exactitude. Seuls les 
détails mineurs sont parfois différents. Les configurations astrologiques d'un être humain fixent la 
limite de ce qu'il peut être et de ce qu'il peut endurer, exactement comme les vitesses maximales et 
minimales d'un moteur sont déterminées.... » 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : souvenir des vies passées (pages 61, 62) : 
« - Maître, demandai-je, pourquoi les gens ignorent-ils en venant au monde ce qu'ils ont été dans 
leurs vies antérieures et ce qu'ils sont censés faire dans cette vie-ci ? Pourquoi doit-il y avoir ce que 
vous appelez la « Science secrète » ? Pourquoi ne pouvons-nous pas tout savoir ? 
« ... 
« - Tu es vraiment exigeant ! Tu perds la mémoire par-dessus le marché. Tout récemment, je t'ai dit 
que, en général, nous ne nous souvenions pas de nos vies passées car cela ne ferait qu'accroître 
notre fardeau en ce monde. Comme nous le disons, la Roue de la Vie tourne, apportant la richesse à 
l'un, la pauvreté à l'autre. Le mendiant d'aujourd'hui est le prince de demain. Comme nous ignorons 
ce que furent nos existences antérieures, nous repartons de zéro sans essayer de tirer profit de ce 
que nous étions dans notre dernière incarnation. 
« - Mais la Science secrète ? demandai-je. Si tout le monde possédait ce savoir, l'humanité serait 
plus heureuse, évoluerait plus rapidement. 
« Mon Guide me sourit. 
« - Ce n'est pas aussi simple que ça ! répondit-il. ... Il y a en nous des pouvoirs, placés sous le 
contrôle de notre Moi Supérieur et infiniment plus grands que tout ce que l'Homme a été capable de 
réaliser dans le monde matériel, physique. L'Occidental, en particulier, abuserait de ces pouvoirs, car 
tout ce qui l'intéresse, c'est l'argent. L'Occidental n'a que deux questions à la bouche : Pouvez-vous 
me le prouver ? et Qu'est-ce que ça me rapportera ?... Cela m'amuse toujours de penser au système 
compliqué qu'utilise l'Homme pour envoyer un message « sans fil » à travers les océans. Le terme 
de « sans fil » est d'ailleurs le dernier qu'on devrait employer, car l'appareil consiste en des 
kilomètres et des kilomètres de fils. Mais ici, au Tibet, nos lamas, après un entraînement approprié, 
envoient des messages télépathiques sans avoir à se servir d'un instrument quelconque. Nous allons 
OVNI.info Page 24/55 
ETERNAL-TIME ! 
dans l'astral, voyageons à travers l'espace et le temps, visitons d'autres continents et d'autres 
mondes. Nous pouvons pratiquer la lévitation, soulever d'énormes fardeaux grâce à des pouvoirs 
généralement inconnus. Tous les hommes ne sont pas purs, Lobsang, et la robe du moine ne revêt 
pas toujours un saint homme. Il peut y avoir un méchant dans une lamaserie, de même qu'il peut y 
avoir un saint en prison. » 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] :Raison de la souffrance, mission et le Christ (pages 71 
à 73) 
« ... La plupart des gens viennent au monde pour apprendre, commença mon guide. D'autres sont 
ici-bas pour aider ceux qui sont dans le besoin, ou pour accomplir une tâche de la plus haute 
importance. ... Beaucoup de religions parlent d'un enfer, d'un lieu de punition, ou d'expiation, pour 
nos péchés. L'enfer est ici, sur cette Terre. Notre véritable vie, c'est celle de l'Autre Monde. Ici, nous 
venons apprendre, payer pour les fautes commises au cours d'existences antérieures, ou -- comme 
je te l'ai dit --- essayer de mener à bien une tâche essentielle. Tu es ici pour accomplir la tienne, qui 
concerne l'aura humaine. Tes « instruments » seront une perception psychique exceptionnellement 
sensible : la faculté, grandement intensifiée, de voir l'aura humaine et ce que nous pourrons 
t'apprendre sur tous les arts occultes. Le Très Profond [Le Dalaï-Lama] a décidé que tous les 
moyens seront mis en oeuvre pour accroître tes facultés et tes talents. ... 
« -- Mais cet enfer-là n'est qu'une étape vers une vie meilleure, rétorqua-t-il. Ici, nous sommes à 
même de nous débarrasser de certains de nos défauts les plus avilissants. Ici, en quelques années 
de séjour terrestre, nous nous purifions de fautes qui auraient pu nous torturer dans l'Autre Monde 
pendant un laps de temps interminable. La vie ici-bas ne dure que le temps d'un battement de 
paupière comparée à celle de l'Autre Monde. En Occident, continua-t-il, la plupart des gens croient 
qu'après la « mort », on s'assied sur un nuage et on joue de la harpe. D'autres s'imaginent qu'après 
avoir quitté ce monde pour l'autre, on vit dans une sorte de néant mystique et que l'on y prend plaisir. 
... Si seulement nous pouvions les convaincre que la vie après la mort est plus réelle que celle 
d'ici-bas ! Tout en ce monde consiste en vibrations. Celles-ci -- et tout ce que contient le monde -- 
peuvent être comparées à une octave sur le clavier d'un piano. Quand nous passons de l'Autre Côté 
de la Mort, l'« Octave » est transposée dans l'aigu du clavier. ( Mon guide s'interrompit, me prit la 
main et me fit toquer la dalle du sol avec la jointure et mes doigts.) Ceci, Lobsang, c'est de la pierre, 
ce sont les vibrations que nous appelons pierre. (Il me prit de nouveau la main et me frotta les doigts 
sur ma robe Smile Ceci, c'est la vibration qui indique la laine. Si nous élevons tout sur l'échelle des 
vibrations, nous conservons toujours les degrés relatifs de dureté ou de moelleux. Ainsi, dans la Vie 
après la Mort, la vraie vie, nous pouvons posséder des objets, exactement comme en ce monde. ... 
« ... 
« - Oui, je sais que tout cela est de notoriété publique ; en énonçant ces « pensées inexprimées », 
nous les rendons plus claires dans ton esprit. Plus tard, tu iras dans les pays du monde occidental. 
Et les religions, là-bas, te causeront de nombreuses difficultés. .... » 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Début des religions (page73 à 76) [1/2] : 
« ... Plus tard, tu iras dans les pays du monde occidental. Et les religions, là-bas, te causeront de 
nombreuses difficultés. Les chrétiens nous traitent de païens. Il est écrit dans leur Bible que le Christ 
OVNI.info Page 25/55 
ETERNAL-TIME ! 
a erré à travers les déserts. Dans nos documents, il est révélé que le Christ a parcouru l'Inde, étudié 
les religions indiennes et qu'ensuite il est venu à Lhssa et qu'il a reçu, au Jo Kang, l'enseignement 
des prêtres les plus éminents de cette époque. Le Christ a établi une bonne religion, mais le 
christianisme, tel qu'il est pratiqué aujourd'hui, n'est plus la religion enseignée par Jésus. .... 
« Il existe en Occident deux religions essentielles [propos tenus vers 1923], mais elles contiennent 
d'innombrables subdivisions. La religion juive est ancienne et tolérante. Les juifs ne te causeront 
aucun tort, aucune difficulté. Ils ont été persécutés pendant des siècles et ils montrent beaucoup de 
compréhension et de sympathie à l'égard des autres. Les chrétiens ne sont pas aussi tolérants. Je 
ne te parlerai pas des croyances individuelles, tu liras des ouvrages sur ce sujet ; mais je vais 
t'expliquer quelle est l'origine des religions. Aux premiers temps de la Terre, les gens vivaient par 
petits groupes, par très petites tribus. Il n'existait aucune loi, aucune règle de morale. La force était la 
seule autorité ; les tribus les plus puissantes et les plus belliqueuses faisaient la guerre aux plus 
faibles. À un moment donné survint un homme plus fort et plus sage que les autres. Il comprit que si 
sa tribu s'organisait, elle dominerait ses rivales. Il fonda une religion et établit un code de morale. " 
croissez et multipliez ", ordonna-t-il, sachant que plus il naîtrait de bébés, plus sa tribu augmenterait 
sa puissance. « Honore ton père et ta mère », ordonna-t-il encore, sachant que s'il donnait aux 
parents de l'autorité sur leurs enfants, il aurait de l'autorité sur les parents ; sachant aussi que s'il 
pouvait convaincre les enfants qu'ils étaient les débiteurs de leurs père et mère, la discipline serait 
plus facile à appliquer. « Tu ne commettras pas d'adultère ! » tonna le Prophète de cette époque. En 
fait, il voulait que la tribu ne fût pas « adultérée » par le sang d'un membre d'une autre tribu, car, en 
ce cas-là, certains ne savent plus à quelle autorité ils doivent obéissance. Au cours du temps, les 
prêtres s'aperçurent que certains individus n'obéissaient pas toujours à l'enseignement religieux. 
Après avoir mûrement réfléchi et beaucoup discuté, ils mirent sur pied un système de récompenses 
et de punitions : le Ciel, le Paradis, le Valhalla -- appelle cela comme tu voudras -- pour ceux qui 
obéissaient aux prêtres. Le feu de l'enfer et la damnation éternelle pour ceux qui leur désobéissaient. 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Début des religions (page73 à 76) [2/2] : 
« - Alors, Seigneur, vous êtes hostile aux religions organisées de l'Occident ? demandai-je. 
« - Non, certainement pas, répondit mon guide. Beaucoup de gens se sentent perdus s'ils ne 
peuvent croire ou s'imaginer qu'un Père omniscient les regarde et qu'un Ange est prêt à noter toutes 
les bonnes actions aussi bien que les mauvaises. Nous sommes Dieu pour les créatures 
microscopiques qui habitent notre corps et pour les créatures encore plus petites qui habitent ses 
molécules. Quant à la prière, Lobsang, écoutes-tu souvent celles des créatures qui existent dans les 
molécules ? 
« - Mais vous m'avez dit que la prière était efficace, fis-je observer, d'un ton surpris. 
« - Oui , Lobsang, elle l'est lorsque nous nous adressons à notre Moi Supérieur, la partie de 
nous-mêmes qui réside dans un autre monde et qui tire « les ficelles du pantin ». La prière est très 
efficace si nous obéissons aux lois simples et naturelles qui la rendent telle. ... 
« L'homme n'est qu'un grain de sable dans un monde troublé. Il ne se sent à l'aise que lorsqu'il se 
croit en sécurité dans une sorte d' « étreinte maternelle ». Pour les Occidentaux, qui n'ont pas appris 
l'art de mourrir, la dernière pensée, le dernier cri, c'est « Mamam ! » Un homme qui manque 
OVNI.info Page 26/55 
ETERNAL-TIME ! 
d'assurance et qui veut donner l'impression du contraire, sucera un cigare ou une cigarette 
exactement comme un bébé suce une tétine. Les psychologue sont d'accord pour dire que l'habitude 
de fumer n'est qu'une régression vers la petite enfance, où le bébé cherche auprès de sa mère la 
nourriture et la confiance. La religion est un réconfort. Savoir la vérité sur la vie --et sur la mort -- est 
un réconfort encore plus grand. ... » 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Dieu et les Dieux ? (pages 82 à 84)[1/2] 
« - Honorable Lama, dis-je, quelques heures plus tard, à mon Guide, y-a-t-il un Dieu ? ou des 
Dieux ? 
« ... Pendant un moment, nous contemplâmes le paysages tant aimé, les gigantesques montagnes, 
l'eau scintillante du Ky1 Chu, et le Kaling Chu, ceint de roseaux. À nos pieds s'étendait le Norbu 
Linga, ou Parc du Joyau, masse de verdure vivante. Mon Guide agita la main : 
« - Crois-tu que tout cela soit dû au hasard, Lobsang ? Bien sûr qu'il y a un Dieu ! 
« ... 
« - Tes pensées sont confuses, Lobsang, déclara mon Guide. Il y a un Dieu ; il y a des Dieux. Tant 
que nous sommes ici-bas, nous sommes incapables de définir la Forme et la Nature de Dieu. Nous 
vivons dans ce qu'on peut appeler un monde à trois dimensions. Dieu vit dans un monde tellement 
éloigné que, sur cette terre, le cerveau humain ne peut se faire de Lui une conception juste et c'est 
pourquoi les hommes ont tendance à le rationaliser. « Dieu » est censé être quelque chose 
d'humain, de super-humain si tu préfères, mais l'Homme, dans son orgueil, se croit fait à l'image de 
la divinité ! L'Homme croit aussi qu'il n'y a pas de vie sur les autres mondes. Si les peuples des 
autres mondes ont une structure différente de la nôtre, que devient le concept selon lequel seul 
l'Homme est créé à l'image de Dieu ? 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Dieu et les Dieux ? (pages 82 à 84)[2/2] 
« ... 
« - Chaque monde, chaque pays de chaque monde a son Dieu, ou Ange Gardien. Le Manu, tel est 
le nom que nous donnons au Dieu qui veille sur notre Terre. C'est un Esprit hautement évolué, un 
humain qui, au cours de ses incarnations successives, s'est lavé de ses souillures, et qui est devenu 
parfaitement pur. Il existe un groupe d'Êtres supérieurs qui, dans les temps troublés, viennent sur 
cette Terre pour donner l'exemple au commun des mortels et les aider à sortir du bourbier des désirs 
terrestres. 
« J'inclinai la tête. Je savais cela, je savais que Bouddha, Moïse, le Christ et de nombreux autres 
étaient de cet Ordre. Je connaissais aussi Maitreya qui, selon les Écritures Bouddhiques, doit venir 
en ce monde cinq milliards six cent cinquante-six millions d'années après le passage de Bouddha ou 
de Gautama, comme on devrait plus correctement le nommer. Tout cela, et d'autres choses encore 
faisaient partie de notre enseignement religieux régulier. De même, on nous enseigne que tous les 
hommes de bien ont autant de chances d'accéder à la perfection, quelle que soit leur religion. Nous 
n'avons jamais cru qu'une seule secte religieuse « va au Ciel » tandis que toutes les autres seraient 
OVNI.info Page 27/55 
ETERNAL-TIME ! 
précipitées en Enfer pour être livrées aux caprices sanguinaires d'une bande de démons.... 
« - Le Manu du Monde, le Grand Initié, préside aux destinées de cette Terre. Il existe des Manus 
inférieurs qui dirigent le destin d'un pays. Dans un nombre incalculable d'années, le Manu du Monde 
s'élèvera plus haut et le meilleur des autres, alors suffisamment initié, évoluera et prendra 
possession de la Terre. 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Lire trop de connaissances contradictoires peut rendre 
fou. (pages 102 à 104)[1/2] 
« Alors, Seigneur ! m'exclamai-je, vous êtes opposé à l'étude livresque ? 
« - Pas du tout, Lobsang, répondit le Lama. Comme tous les gens qui réfléchissent, je condamne 
ceux qui se plongent dans les brochures, les pamphlets et les ouvrages traitant de cultes étranges, 
d'un prétendu occultisme. Ces gens-là s'empoisonnent l'âme, ils rendent toute évolution impossible 
jusqu'à ce qu'ils se soient débarrassés de tout ce faux savoir et soient redevenus semblables à des 
enfants. 
« - Honorable Lama, demandai-je, comment devient-on fou ? Comment de mauvaises lectures 
provoquent-elles parfois des troubles mentaux ? 
« - C'est une fort longue histoire, répondit le Lama. ... Sur cette Terre, nous sommes des pantins, 
des pantins faits de molécules en vibration, entourées d'une charge électrique. Notre Moi Supérieur 
vibre à un rythme beaucoup plus élevé et sa charge électrique est beaucoup plus forte. Il existe un 
rapport défini entre notre rythme de vibrations et celui de notre Moi Supérieur. On peut comparer le 
processus de communication entre chacun de nous, sur cette Terre, et notre Moi Supérieur, loin de 
la Terre, à une invention récente grâce à laquelle on envoie des ondes radio à travers les continents 
et les mers, ce qui permet à deux personnes habitant des pays différents de communiquer. Notre 
cerveau est un récepteur radio, car il reçoit les messages en « haute fréquence », les ordres et les 
instructions du Moi Supérieur, et les transforme en impulsions à basse fréquence qui contrôlent nos 
actions. Le cerveau est l'appareil électro-mécano-chimique qui nous permet de nous rendre utiles sur 
cette Terre. Des réactions chimiques provoquent un mauvais fonctionnement du cerveau, peut-être 
en bloquant partiellement un message car il est rare, ici-bas, que nous recevions le message exact, 
« radiodiffusé » par le Moi Supérieur. L'Esprit n'est capable que d'une action limitée, s'il ne fait pas 
appel au Moi Supérieur. L'Esprit est capable d'accepter certaines responsabilités, de former 
certaines opinions, et d'essayer de combler le fossé entre les conditions « idéales » du Moi 
Supérieur et les conditions pénibles de la vie terrestre. 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Lire trop de connaissances contradictoires peut rendre 
fou. (pages 102 à 104)[2/2] 
« - Mais les Occidentaux acceptent-ils la théorie de l'électricité cérébrale ? questionnai-je. 
« - Oui, répondit mon Guide, dans certains hôpitaux on enregistre les ondes cérébrales d'un malade 
et on a découvert que certains désordres mentaux émettent des ondes cérébrales caractéristique. 
Ces ondes permettent donc de déterminer si une personne souffre, ou non, d'une maladie mentale. Il 
arrive souvent qu'une maladie du corps envoie certaines substances chimiques dans le cerveau, 
OVNI.info Page 28/55 
ETERNAL-TIME ! 
détériore son système d'ondes et provoque ainsi les symptômes de la démence. 
« - Le Japonais est-il complètement fou ? demandai-je. 
....... 
« ... Le Japonais me dévisagea pendant quelques instants, puis il me fit signe de m'asseoir. Je pris 
place à une certaine distance de lui, ne sachant pas si ses accès de violence n'allaient pas 
recommencer ! 
« - Ne te bourre pas le cerveau avec tout ce que tu pourras trouver à lire sur l'occultisme, mon 
garçon ! dit-il. C'est une matière indigeste qui freinerait ton évolution spirituelle. J'ai étudié toutes les 
religions. J'ai étudié tous les cultes métaphysiques que j'ai pu trouver. Cela m'a empoisonné, faussé 
mon jugement, conduit à croire que j'étais un Élu. À présent, mon cerveau est déséquilibré ; parfois 
je perds la maîtrise de mes nerfs et j'échappe à l'action de mon Moi Suprême. 
« - Mais, Seigneur, m'écriai-je, comment peut-on apprendre si l'on ne doit rien lire ? Quel mal peut 
faire le mot écrit ? 
« - Mon garçon, il est permis de lire, bien sûr, répondit le moine japonais, mais choisis tes lectures 
avec soin, ne lis que ce que tu es sûr de bien comprendre. Le danger n'est pas dans le mot imprimé, 
il est dans les pensées qui peuvent découler de ces mots. On ne devrait pas avaler n'importe quoi, le 
comestible avec le non-comestible, on ne devrait pas lire des choses contradictoires, ni les ouvrages 
qui promettent des pouvoirs occultes. Il est aisé de créer une Forme-pensée que l'on ne peut pas 
dominer. C'est ce que j'ai fait et la Forme peut nous être maléfique. » 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Indigestion mentale. (pages 186 à 188)[1/2] 
« - Honorable Lama, ce doit être merveilleux que d'être bibliothécaire et de posséder ainsi tout le 
savoir du monde. ... 
« Mon Guide me sourit : 
« - Les Chinois ont un dicton : « Une image vaut mille mots », Lobsang, mais moi je t'affirme 
qu'aucune somme de lectures et d'images ne remplace les connaissances pratiques et 
expérimentales. 
« Je le regardai pour voir s'il parlait sérieusement, puis je songeai à ce moine japonais, Kenji 
Tekeuchi, qui pendant près de soixante-dix ans avait étudié les mots imprimés et n'avait pas réussi à 
mettre en pratique ni à digérer ses lectures. 
« Mon Guide devina mes pensées. 
« - Oui, dit-il le vieil homme n'est pas fou. Il s'est donné une indigestion mentale en lisant tout sans 
rien assimiler. Il s'imagine être un grand homme, un homme d'une haute spiritualité. Ce n'est qu'un 
pauvre vieil étourneau qui ne trompe personne autant qu'il s'illusionne sur lui-même. ... Sur le plan 
spirituel, il a fait banqueroute, sachant tout, mais ne sachant rien. Il est dangereux de lire sans 
OVNI.info Page 29/55 
ETERNAL-TIME ! 
discrimination et sans prendre conseil tout ce qui vous tombe sous la main. Cet homme a suivi 
toutes les grandes religions et n'en comprenant aucune, il s'est néanmoins targué d'être l'homme le 
plus évolué de la Terre. 
« - Honorable Lama, dis-je, si les livres sont pernicieux à ce point, pourquoi y en a-t-il ? 
... 
« - Mais, mon cher Lobsang, la réponse est évidente ! Lis, lis encore et toujours, mais ne laisse 
jamais aucun livre fausser ton pouvoir de jugement et de discernement. Un livre est censé 
enseigner, instruire ou même distraire. Ce n'est pas un maître qu'il faut suivre aveuglément et sans 
raison. Aucun être doué d'intelligence ne devrait être réduit en esclavage par un livre ou par les mots 
d'un autre homme. 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Indigestion mentale. (pages 186 à 188)[2/2] 
« ... Mais alors, pourquoi s'intéresser aux livres ? 
« - Pourquoi, Lobsang ? dit mon Guide en réponse à ma question muette. Mais parce qu'il doit y 
avoir des livres, cela va de soi ! Les bibliothèques du monde entier contiennent la majorité des 
connaissances humaines, mais seul un imbécile prétendrait que l'humanité est l'esclave des livres 
qui, en vérité, ne sont là que pour la guider, lui servir de références, lui venir en aide. C'est un fait 
que, mal dégérés, ils peuvent être maléfiques car ils poussent un homme à se croire supérieur à ce 
qu'il est, et le conduisent à des voies tortueuses, des voies qu'il n'est pas capable - faute de 
connaissances suffisantes - de suivre jusqu'au bout. 
« - Eh bien, Honorable Lama, insistai-je, à quoi servent les livres ? 
« - Il ne t'est pas possible, dit mon Guide, d'aller dans toutes les villes du monde et d'étudier sous la 
direction des grands maîtres, mais le mot imprimé - le livre - peut t'apporter leur enseignement à 
domicile. Tu n'es pas obligé de croire tout ce que tu lis, et les grands écrivains n'ont jamais prétendu 
le contraire ; tu dois faire appel à ton propre jugement et te servir de leurs paroles de sagesse 
comme d'un guide qui te permettra de découvrir ta propre sagesse. Je peux t'affirmer qu'un homme 
qui n'est pas encore prêt à étudier un sujet peut se causer un tort considérable s'il lit un ouvrage sur 
ce même sujet et s'il essaye de s'élever - pour ainsi dire - au-dessus de son état kharmique en 
s'attachant aux paroles et aux oeuvres d'autrui. Il est possible que le lecteur soit un homme fort peu 
évolué et, en ce cas, étudier des choses qui, présentement, ne sont pas pour lui, peut freiner plutôt 
qu'accélérer son évolution, et notre ami japonais en est un exemple. » 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : L'histoire de la Cavernes des anciens. (pages 112 à 
115)[1/2] 
« ... C'était une crevasse d'environ quatre-vingts centimètres de large sur un mètre cinquante de 
haut. Il n'y avait pas trace de mon Maître. 
« ... 
OVNI.info Page 30/55 
ETERNAL-TIME ! 
« - Je reculai pour voir si mon Maître avait grimpé plus haut, continua mon Guide, mais je ne le vis 
pas. Je jetai un regard inquiet à l'intérieur de la crevasse. Il y faisait noir comme dans une tombe. 
Centimètre par centimètre, j'avançai courbé en deux. Après avoir parcouru deux mètres, je tournai 
un angle aigu, puis un autre, et un troisième. Si je n'avais pas été paralysé de terreur, j'aurais poussé 
un cri de stupéfaction, car la lumière y régnait, une lumière argentée, plus brillante que celle du plus 
beau clair de lune. Une lumière que je n'avais encore jamais vue. La caverne où je me trouvais était 
spacieuse, et le toit restait caché dans l'obscurité. L'un de mes compagnons m'écarta pour mieu voir 
et fut à son tour écarté par un autre. Bientôt notre petit groupe se retrouva au complet, et comtempla, 
silencieux et effaré, le spectacle fantastique qu'il avait sous les yeux. Si l'un de nous avait été seul, il 
se serait cru fou. 
« La caverne ressemblait à un immense hall qui s'étendait à l'infini, comme si la montagne 
elle-même était creuse. La lumière régnait parfois. Elle émanait de globes qui semblaient être 
suspendus dans les ténèbres du plafond. D'étranges machines s'entassaient là, des machines telles 
que nous n'aurions pas pu en imaginer. Je constatai à ma stupeur que certaines étaient recouvertes 
d'un verre d'une transparence parfaite. 
« ... 
« - Du coup nous avions complètement oublié mon Maître et quand il apparut soudain, nous 
sursautâmes violemment ! Il se mit à rire en voyant nos yeux exorbités et nos visages affolés. Nous 
vîmes qu'il n'était plus en proie à cette étrange et irrésistible contrainte. Nous fêmes ensemble le tour 
de ces engins extraordinaires. Ils n'avaient pour nous aucune signification ; Ils n'étaient qu'un 
assemblage de métal et d'autres matériaux, de forme bizarre, exotique. Mon Maître s'approcha d'un 
panneau noir, assez vaste, apparemment encastré dans l'un des murs de la caverne. Au moment où 
il allait en tâter la surface, le panneau s'ouvrit. Nous étions prêts à croire que l'endroit était ensorcelé, 
ou que nous étions en proie à une hallucination collective. Mon Maître bondit en arrière, alarmé. Le 
panneau noir se referma. Un de mes compagons eut l'audace d'étendre la main et le panneau 
s'ouvrit de nouveau. Une force irrésistible nous poussa en avant. Luttant vainement à chaque pas, 
nous fûmes -- j'ignore comment -- forcés de franchir le seuil. À l'intérieur, il faisait sombre, aussi 
sombre que dans une cellule de moine. Toujours sous l'effet d'une attirance irrésistible, nous 
parcourûmes un bob nombre de mètres, puis nous assîmes sur le sol. Pendant quelques minutes, 
nous demeurâmes là, tremblant de peur. Comme rien ne se produisait, nous fûmes un peu rassurés 
et c'est alors que nous entendîmes une série de déclics, comme si l'on heurtait ou raclait du métal. 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : L'histoire de la Cavernes des anciens. (pages 112 à 
115)[2/2] 
« Je ne pus m'empêcher de frémir. Si j'avais été là, je serais probablement mort de peur ! Mon 
Guide continua : 
« - Lentement, presque imperceptiblement, une lueur vaporeuse apparut dans les ténèbres, devant 
nous. Ce ne fut d'abord qu'un embryon de lumière bleu-rose ; on eût dit qu'un fantôme s'était 
matérialisé sous nos yeux. Elle s'étendit et s'intensifia, et nous pûmes discerner les contours des 
incroyables machines qui emplissaient ce vaste hall, excepté au centre, c'est-à-dire là où nous étions 
assis. La lumière se recroquevilla sur elle-même, tournoya, s'affaiblit, devint plus brillante, puis finit 
par dessiner une sphère. J'eus la curieuse et inexplicable impression qu'un mécanisme très ancien 
OVNI.info Page 31/55 
ETERNAL-TIME ! 
se remettai lentement en marche, après un temps infini. Littéralement fascinés, nous étions tous les 
cinq pelotonnés sur le sol. Quelque chose se déclencha dans mon cerveau, comme si des Lamas 
télépathes avaient joué à un jeu dément, puis l'impression changea et devint aussi claire que le 
langage parlé. 
« ... Dans cette sphère lumineuse, nous distinguâmes des images, reprit le Lama. D'abord vagues, 
elles s'éclaircirent bientôt et cessèrent d'être des images. Nous vîmes réellement les événements. 
« ... Voici ce que nous vîmes et entendîmes, et ce que tu verras et entendras dans un avenir assez 
proche. Une haute civilisation existait en ce monde, il y a des millénaires. Les hommes pouvaient 
voler dans les airs sur des appareils qui défiaient la pesanteur ; Ils étaient capables de construire des 
machines qui imprimaient des pensées dans l'esprit d'autres hommes -- des pensées qui 
apparaissaient sous forme d'images. Ils connaissaient la fission de l'atome et finirent par faire 
exploser une bombe qui détruisit le monde, noya certains continents sous la mer, et en fit surgir 
d'autres. Les populations furent décimées et c'est pourquoi toutes les religions du monde nous 
racontent l'histoire du Déluge. 
« [page 116] ... Il existe une salle similaire au pays d'Égypte. Il y a une autre salle contenant des 
machines identiques dans une contrée qu'on appelle l'Amérique du Sud. ... Ces chambres secrètes 
ont été cachées par nos ancêtres afin que les objets façonnés par eux soient découverts par une 
génération ultérieure, en temps voulu.... » 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Rampa visite la Cavernes des Anciens. (pages 121 à 
133)[1/6] 
« ... C'est ainsi que moi, le membre le plus petit et le moins important de l'expédition, je fus le 
premier à pénétrer dans la Caverne des Anciens. Je me faufilai à l'intérieur et contournai les angles 
pierreux. ... Tout à coup, la lumière jaillit et je fus quasiment paralysé de terreur. Je demeurai 
immobile, contre le mur, et contemplai le spectacle fantastique que j'avais sous les yeux. 
« La grotte semblait être deux fois plus spacieuse que l'intérieur de la Grande Cathédrale de 
Lhassa. contrairement à la Cathédrale qui baignait toujours dans une pénombre que les lampes à 
beurre s'efforçaient en vain de dissiper, il régnait ici une clarté plus vive que celle de la pleine lune 
par une nuit sans nuages. Non, elle était beaucoup plus brillante ; la qualité de la lumière avait dû me 
donner l'impression du clair de lune. Je levai les yeux vers les globes d'où jaillissait cette illumination. 
Les Lamas se pressaient autour de moi, et comme moi, ils regardèrent d'abord la source lumineuse. 
Mon Guide prit la parole : 
« - Les anciens documents indiquent qu'à l'origine, cette caverne étaient beaucoup mieux éclairée 
qu'aujourd'hui, dit-il. Ces lampes brûlent de plus en plus faiblement au fur et à mesure que passent 
les millénaires. 
« ... Puis, mus par une même impulsion, nous avançâmes sur le sol de pierre pour aller voir la 
machine qui se trouvait la plus proche de nous. Nous l'entourâmes, redoutant de la toucher, mais 
très curieux de savoir ce qu'elle pouvait bien être. Ternie par le temps, elle semblai cependant prête 
à se mettre en marche immédiatement si l'on savait comment s'y prendre. D'autres appareils 
attirèrent notre attention, également sans résultat. Ces machines étaient beaucoup trop compliquées 
OVNI.info Page 32/55 
ETERNAL-TIME ! 
pour nous. Je me dirigeai vers une petite estrade carrée, large d'environ un mètre, posée sur le sol et 
entourée d'un garde-fou. Ce qui me parut être un long tube de métal replié partait d'une machine 
voisine et l'estrade était reliée à l'autre extrémité de ce tube. Distraitement, je montai sur cette 
plate-forme, me demandant à quoi elle pouvait bien servir. Et je faillis mourir de frayeur : l'estrade 
tressaillit et s'éleva dans les airs. Je fus tellement épouvanté que je m'accrochai désespérément à la 
rampe. 
« ... Le tube s'était déplié et entraînait l'estrade vers une des sphères lumineuses. Affolé, je regardai 
par-dessus le garde-fou. J'étais déjà à une dizaine de mètres du sol et l'ascension continuait. J'étais 
terrifié à l'idée que la source lumineuse allait me calciner, comme un papillon de nuit à la flamme 
d'une lampe à beurre. Il y eut un « click » et l'estrade s'arrêta. La lumière rayonnai à quelques 
centimètres de mon visage. Timidement, j'étendis la main : la sphère était glacée. 
« ... Je commençais à désespérer lorsque l'estrade frémit de nouveau et se remit à descendre... 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Rampa visite la Cavernes des Anciens. (pages 121 à 
133)[2/6] 
« Contre le mur du fond se trouvait une grande statue dont la vue fit courir un frisson le long de mon 
échine. C'était la statue d'un chat accroupi, mais la tête et les épaules étaient celles d'une femme. 
Les yeux semblaient vivants... 
« - Regardez, s'écria-t-il, ces dessins montrent des hommes et des chats en train de converser. Il 
s'agit sans aucun doute de l'âme quittant le corps et errant dans les enfers. 
« ... Soudain, un cri nous fit nous retourner. Le Lama grand et mince se trouvait près du mur du fond 
et sa figure semblait prise dans une boîte de métal terni. ..... 
« ... À ce que je crus comprendre, ils voyaient dans cette boîte des machines mobiles. Finalement, 
mon Guide eut pitié de moi et me souleva jusqu'à ce qui était de toute évidence des oculaires. Ayant 
posé les mains sur une poignée, comme on me l'indiquait, j'apperçus dans la boîte des hommes et 
des machines identiques à celles qui se trouvaient dans ce Hall. Les hommes les manoeuvraient. Je 
vis que l'estrade où j'était monté jusqu'à la sphère lumineuse pouvait être dirigée à volonté et qu'elle 
constituait une sorte d' « échelle » mobile, ou plutôt d'appareil qui permettait de se passer d'échelle. 
Je remarquai que la plupart des machines étaient des modèles en état de marche tels que je devais 
en voir, quelques années plus tard, dans les musées scientifiques du monde entier. 
« Nous nous dirigeâmes vers le panneau dont le Lama Mingyar Dondup m'avait parlé. À notre 
approche, il s'ouvrit avec un grincement qui parut si sonore dans le silence de cette grotte que nous 
bondîmes tous d'effroi. À l'intérieur régnaient de si profondes ténèbres que nous eûmes l'impression 
d'être entourés d'un tourbillon de nuages noirs. Nos pieds étaient guidés par de petites dénivellations 
du sol. Nous avançâmes péniblement et lorsque les dénivellations se terminèrent, nous nous 
assîmes. À ce moment, nous entendîmes une série de cliquetis, comme du métal grattant du métal, 
et presque imperceptiblement, une lumière se glissa à travers l'obscurité et la dissipa. Nous 
regardâmes autour de nous et perçûmes d'autres machines, aussi insolites que les précédentes. Il y 
avait aussi des statues et des desseins gravés sur le métal. Tout à coup, la lumière se concentra et 
forma un globe éblouissant, au centre du hall. Les couleurs clignotaient, sans raison apparente, et 
OVNI.info Page 33/55 
ETERNAL-TIME ! 
des bandes de lumière, également dépourvues de sens, tournoyèrent autour du globe. Des images 
se formèrent, d'abord vagues et confuses, puis elles se précisèrent, prirent un caraactère de réalité 
et acquirent trois dimensions. Nous regardions de tous nos yeux... 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Rampa visite la Cavernes des Anciens. (pages 121 à 
133)[3/6] 
« C'était le monde de jadis. À l'époque où il était encore très jeune. Des montagnes se dressaient là 
où s'étendent aujourd'hui des océans et où les agréables stations balnéaires sont devenues des 
sommets montagneux. La température était alors plus chaude et d'étranges créatures erraient dans 
la campagne. Ce monde était en plein développement scientifique. On y voyait des engins bizarres 
qui volaient à quelques centimètres de la surface du sol ou à des kilomètres dans les airs. De grands 
temples dressaient leurs pinacles vers le ciel, comme pour défier les nuages. Bêtes et Hommes se 
parlaient télépathiquement. Mais tout n'allait pas pour le mieux ; les politiciens se disputaient entre 
eux. Le monde était divisé en deux camps dont chacun convoitait le territoire de l'autre. La suspicion 
et la peur étaient les nuages qui pesaient sur le commun des mortels. Les prêtres des deux camps 
proclamaient qu'eux seuls étaient les favoris des dieux. Dans les images qui se déroulaient sous nos 
yeux, nous vîmes ces prêtres tonitruer -- comme à présent -- et proposer leur propre méthode de 
salut, contre espèces sonnantes. Les chefs de chaque secte religieuse enseignaient que c'était un 
« devoir sacré » que de tuer l'ennemi. Et, en même temps, ils prêchaient que tous les hommes 
étaient frères. L'illogisme du fraticide ne leur venait pas à l'esprit. 
« Nous fûmes témoins de terribles guerres dont la plupart des victimes étaient des civils. Les 
soldats, protégés par leurs armures, étaient généralement en sécurité. C'étaient les vieillards, les 
femmes et les enfants, les non-combattants qui souffraient. Nous aperçûmes des savants au travail 
dans les laboratoires, cherchant à fabriquer des armes encore plus meurtrières, des bombes de plus 
en plus grosses, de plus en plus dévasttatrices. Une séquence montrait un groupe d'hommes 
prudents qui dressaient les plans de ce qu'ils qualifiaient de « Capsule du Temps » (ce que nous, 
nous appelons la « Caverne des Anciens ») où ils pourraient stocker pour des générations futures 
des modèles de leurs machines, et un dossier complet et illustré de leur culture et de ses lacunes. 
D'immenses excavatrice creusaient la roche vivante. Des hordes d'hommes installaient les modèles 
et les machines. Nous les vîmes placer les sphères de lumière froide, substances inertes 
radioactives qui donnaient de la lumière pendant des millions d'années. Inertes en ce sens qu'elles 
ne pouvaient pas être nuisibles aux êtres humains, actives car la lumière continuerait à briller 
presque jusqu'à la fin des temps. 
« Nous nous aperçûmes que nous comprendre le langage, car -- l'explication nous vint à l'esprit -- il 
nous était transmis télépathiquement. Des chambres telles que celle-ci, ou « Capsules du Temps », 
se cachaient sous les sables d'Égypte, sous une pyramide d'Amérique du Sud, et en certain point de 
la Sibérie. Chaque endroit était marqué par le symbole des temps : le Sphinx. Nous vîmes les 
grandes statues du Sphinx, qui n'était pas originaire de l'Égypte, et il nous fut expliqué pourquoi il 
avait cette forme. Hommes et Bêtes conversaient et travaillaient ensemble en ces temps très 
anciens. Le chat était l'animal le plus parfait quant à la puissance et à l'intelligence. L'Homme est 
lui-même un animal ; c'est pourquoi les Anciens ont représenté un chat de grande taille pour indiquer 
le pouvoir et l'endurance, et sur ce corps ils ont greffé les seins et la tête d'une femme. La tête pour 
évoquer l'inteligence et la raison humaine, et la poitrine pour marquer que l'Homme et l'Animal 
pouvaient tirer l'un de l'autre une nourriture spirituelle et mentale. ce symbole était alors aussi 
OVNI.info Page 34/55 
ETERNAL-TIME ! 
commun que le sont aujourd'hui les statues de Bouddha, l'Étoile de David ou le crucifix. 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Rampa visite la Cavernes des Anciens. (pages 121 à 
133)[4/6] 
« Nous vîmes des océans où de grandes cités flottantes allaient de pays en pays. Dans le ciel 
volaient des machines, immenses elles aussi, qui se déplaçaient silencieusement, qui pouvaient 
rester suspendues, immobiles, dans l'air, et prendre presque instantanément une vélocité 
prodigieuse. Des véhicules roulaient à quelques centimètres du sol, suspendus en l'air par un 
procédé que nous ne parvenions pas à déterminer. Des ponts traversaient les villes, portant des 
câbles étroits qui semblaient être des routes. Tout à coup, nous vîmes un éclair éblouissant zébrer le 
ciel, et l'un des ponts les plus importants s'écroula dans un amas de poutrelles et de câbles. Un 
autre éclair et la majeure partie de la ville disparut au milieu d'une vapeur de gaz incadescent. 
Au-dessus des ruines flottait un étrange et sinistre nuage rouge, qui avait la forme d'un champignon 
haut de plusieurs kilomètres. 
« Les images s'évanouirent et nous revîmes le groupe d'hommes qui avaient mis au point les 
« Capsules du Temps ». Ils avaient décidé que l'heure était venue de les sceller. Nous assistâmes 
aux cérémonies, nous vîmes mettre les « souvenirs en conserve » dans la machine. Nous 
entendîmes le discours d'adieu qui nous dit, à nous, « le Peuple de l'Avenir, s'il doit y en avoir un ! » 
que l'Humanité allait probablement se détruire elle-même. La voix ajouta : « Dans ces souterrains 
sont entreposés des documents sur nos réalisations et nos erreurs, dans l'espoir qu'ils seront 
profitables à la race future qui aura l'intelligence de les découvrir et, les ayants découverts, de les 
comprendre. » 
« La voix télépathique se tut, l'écran s'assombrit. Nous gardions le silence, abasourdis par ce que 
nous venions de voir. Un peu plus tard, la lumière reprit son intensité et nous nous aperçûmes qu'elle 
émanait en fait des murs de la salle. 
« Nous nous levâmes et regardâmes autour de nous. ce hall était, lui aussi, encombré de machines 
et il y avait là de nombreux modèles de cités et de ponts, tous construits de pierres ou de métaux 
dont nous ne parvînmes pas à déterminer la nature. Certains de ces modèles étaient protégés par 
une matière parfaitement transparente, dont nous ignorions l'origine. ce n'était pas du verre, nous ne 
savions pas ce que c'était. Mais nous nous rendions compte que cela nous empêchait de toucher à 
certains de ces modèles. Tout à coup, nous sursautâmes : un oeil rouge et maléfique nous observait 
en clignotant. J'allais courir vers lui, quand mon Guide s'approcha de l'appareil à l'oeil rouge. Il 
l'examina, en toucha les manettes et l'oeil rouge s'évanouit. À sa place, sur un petit écran, nous 
vîmes l'image d'une autre salle qui donnait dans le Hall Principale. Et notre cerveau rçut ce 
message : « En vous allant, entrez dans la chambre ( ???) où vous trouverez les matériaux 
nécessaires pour sceller toutes les issues par lesquelles vous êtes entrés. Si vous n'avez pas encore 
atteint le stade de l'évolution où vous serez capable de faire fonctionner nos machines, scellez cette 
caverne et laissez-la intacte pour ceux qui viendront plus tard. » 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Rampa visite la Cavernes des Anciens. (pages 121 à 
133)[5/6] 
« Silencieusement, nous passâmes dans la troisième salle, dont la porte s'ouvrit à notre approche. 
OVNI.info Page 35/55 
ETERNAL-TIME ! 
Elle contenait de nombreuses boîtes métalliques scellées et un appareil de « formes-pensées » qui 
nous expliqua comment ouvrir les boîtes et fermer l'entrée de la Grotte. Nous nous assîmes sur le 
sol et parlâmes de ce que nous venions de voir au cours de notre aventure. 
« - C'est merveilleux ! merveilleux ! déclara un Lama. 
« - Il n'y a rien là de merveilleux, dis-je avec une certaine audace, nous aurions pu voir tout cela 
dans les Annales Akashiques. Pourquoi ne pas regarder ces images qui représentent la suite des 
temps ? Nous saurions ainsi ce qui s'est passé après la fermeture de cette grotte. 
... 
« - Il arrive parfois que notre Lobsang montre une lueur d'intelligence ! Mettons-nous dans l'attitude 
rituelle, et voyons ce qui va arriver, car ma curiosité égale la vôtre. 
« Nous formâmes le cercle, chacun de nous regardant vers l'intérieur, et joignîmes nos doigts selon 
la manière appropriée. Mon Guide commença les exercices rituels de respiration et nous l'imitâmes. 
Lentement, nous perdîmes notre identité terrestre et ne fîmes plus qu'un avec l'Océan du Temps. 
Tous les événements qui se sont déroulés peuvent être vus par ceux qui ont la faculté de se rendre 
consciemment dans l'astral et de revenir consciemment en emportant les connaissances ainsi 
acquises. On peut ainsi voir comme si on y avait assisté n'importe quelle scène de l'histoire, si 
éloignée qu'en soit l'époque. 
... 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Rampa visite la Cavernes des Anciens. (pages 121 à 
133)[6/6] 
« ... Les Annales Akashiques ne sont que la « mémoire » de l'univers tout entier. Tout ce qui s'est 
passé sur cette terre peut être « rappelé » exactement comme toi tu te rappelleras les événements 
de ta vie. La magie ne joue là aucun rôle.... 
« ... Il nous fut aisé de déterminer le moment où la Machine avait cessé de nous envoyer les images 
du passé. Nous vîmes la procession d'hommes et de femmes -- des dignitaires de l'époque, sans 
doute -- sortir de la Caverne. Des engins munis de bras immenses firent glisser sur l'entrée une 
partie de la montagne. Les fissures et les crevasses furent soigneusement colmatées, les notables et 
les ouvriers s"éloignèrent. Les machines disparurent au loin et pendant des mois, le silence régna 
sur les lieux. Nous vîmes un grand prêtre qui, debout sur les marches d'une immense pyramide, 
exhortait ses auditeurs, au combat. Les images imprimées sur les Rouleaux du Temps continuèrent 
à se dérouler, changèrent et nous aperçûmes le camp adverse, dont les chefs viciféraient. Le Temps 
s'écoulait toujours. Nous vîmes des traînées de vapeur blanche dans le bleu du ciel, puis le ciel 
s'empourpra. Le monde entier fut saisi d'un tremblement. Un vertige nous prit, nous, simples 
spectateurs. Les ténèbres de la nuit tombèrent sur le monde. Des nuages noirs, piqués de flammes 
éclatantes, roulèrent sur tout le globe terrestre. Les cités s'embrasèrent subitement et disparurent. 
« Les océans déchaînés envahirent la Terre. Balayant tout sur son passage, une vague 
gigantesque, plus haute que le plus haut édifice, se rua à l'assaut des continents, et sa crête 
OVNI.info Page 36/55 
ETERNAL-TIME ! 
entraînait les débris d'une civilisation moribonde. La Terre trembla et gronda dans son agonie, de 
grands abîmes s'ouvrirent et se refermèrent comme les mâchoires béantes d'un géant. Ces 
montagnes ondulèrent comme des brancges de saule sous la tempête, puis s'enfoncèrent dans les 
mers. Des masses de terre s'élevèrent des eaux et formèrent de nouvelles montagnes. Toute la 
surface du monde subissait de perpétuels changements, était incessamment en mouvement. Des 
millions d'hommes avaient péri. les rares survivants s'enfuirent en hurlant vers les montagnes qui 
venaient de surgir. D'autres, à bord de navires qui avaient, on ne sait comment, échappé au 
désastre, atteignirent les hautes terres et se réfugièrent dans tout ce qui était susceptible de leur 
servir de cachette. La Terre elle-même s'immobilisa, puis se mit à tourner dans le sens opposé à 
celui de sa rotation normale. En un clin d'oeil, des forêts se transformèrent en amas de cendres. La 
surface de la Terre était désolée, rasée, dévastée, calcinée. Au fond des abîmes, ou dans les 
tunnels de lave des volcans éteints, se recroquevillaient et gémissaient de terreur une poignée 
d'êtres humains que la catastrophe avait rendus fous. Du ciel sombre tombait une substance 
blanchâtre, d'un goût agréable, et nourrissante. 
« Au cours des siècles, la Terre changea de nouveau ; les mers s'étaient transformées en terres, et 
les terres en mers. Les falaises qui entouraient une plaine basse se fendirent et s'écroulèrent et les 
eaux se précipitèrent pour former la mer que l'on appelle aujourd'hui la Méditerranée. Dans une 
autre mer proche, une brèche s'ouvrit dans le sol sous-marin. Toute l'eau s'y engouffra et le sol 
sablonneux, ainsi asséché, devint le désert du Sahara. À la surface de la Terre erraient des tribus 
sauvages qui, à la lumière des feux de camp, se racontaient les vieilles légendes -- le Déluge, la 
Lémurie, L'Atlantide. Ils parlaient aussi du jour où le soleil s'était arrêté. » 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Sortie du corps physique suite à un accident. (pages 
180 à 183)[1/2] 
« Me saisissant par la peau du coup, il me jeta contre la pierre. Ma tête heurta une arrête et toutes 
les étoiles du ciel flamboyèrent dans mon cerveau, puis elles disparurent et je sombrai dans le néant 
vaste et noir. Chose étrange, il me sembla que l'on me soulevait -- horizontalement -- et qu'ensuite je 
me mettais debout. Quelque part, un gong à la voix profonde parut sonner les secondes de la vie ; il 
faisait « bong-bong-bong », et au dernier coup, j'eus l'impression d'avoir été frappé par une foudre 
bleue. Alors le monde prit un vif éclat, baigna dans une lumière jaunâtre où je pouvais distinguer les 
objets avec une acuité anormale. « Ah !, me dis-je, ainsi j'ai quitté mon corps ! Quelle singulière 
sensation ! » 
« Les voyages dans l'astral m'étaient familiers. j'étais allé bien au-delà des confins de notre vieille 
terre et j'avais également visité beaucoup de grandes cités du globe. Mais c'était la première fois qu'il 
m'arrivait de « bondir hors de mon corps ». Debout près de la grande meule, je contemplais avec 
dégoût la petite silhouette malingre, vêtue d'une robe rapiécée, qui gisait sur la pierre. Je baissai les 
yeux et observai sans grand intérêt la façon dont mon corps astral était joint à cette silhouette 
pitoyable par une corde d'un blanc bleuâtre qui ondulait et vibrait, étincelait et pâlissait tour à tour. 
Puis j'examinai de plus près mon corps étendu sur la dalle et vis avec horreur que la tempe gauche 
portait une plaie béante d'où coulait un sang rouge sombre, qui serpentait dans les rainures de la 
pierre et se mêlait inextricablement aux débris que je n'avais pas encore extirper de la meule. 
Un bruit soudain attira mon attention et en me retournant, j'aperçus mon Guide qui entrait dans la 
cuisine, le visage blême de colère. Il s'arrêta net devant le moine -- cuisinier en chef -- celui qui 
OVNI.info Page 37/55 
ETERNAL-TIME ! 
m'avait si cruellement traité. Pas un mot ne fut échangé, pas un seul ; en fait, un silence de mort 
régnait. Les yeux perânts du Lama parurent foudroyer le moine qui, avec un soupir semblable au son 
d'un ballon qui se dégonfle, s'écroula comme une masse sur le sol de pierre. Sans lui accorder un 
second regard, mon Guide se tourna vers ma forme terrestre qui respirait péniblement, étendue sur 
ce cercle de pierre. 
« Je regardai autour de moi, vraiment fasciné à l'idée que je pouvais à présent sortir de mon corps 
pour parcourir de brèves distances. Faire de « longs voyages » dans l'astral, ce n'était rien. J'en 
avais toujours été capable, mais cette sensation de me détacher de moi-même, de contempler mon 
enveloppe d'argile était une nouvelle et curieuse expérience. 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Sortie du corps physique suite à un accident. (pages 
180 à 183)[2/2] 
« Sans prendre garde à ce qui se passait autour de moi, je me laissai aller à la dérive... et je 
traversai en flottant le plafond de la cuisine. « Oh ! » fis-je involontairement en passant au travers de 
la pierre pour me retrouver dans la pièce du dessus. Là était assis un groupe de lamas, plongés 
dans une contemplation profonde. Je vis avec quelque intérêt qu'ils avaient devant eux une sorte de 
modèle du monde, une balle ronde où étaient dessinés les continents, les terres, les océans et les 
mers et cette balle était fixée à un angle correspondant à l'inclinaison de la Terre elle-même dans 
l'espace. Je ne m'attardai pas, cela ressemblait trop à une leçon de géographie, et je repris mon 
voyage vers les hauteurs. Je traversai toute une série de plafonds et me trouvai enfin dans la Salle 
des Tombes ! Autour de moi se dressaient les grands murs dorés qui supportaient les tombeaux des 
Incarnations du Dalaï Lama au cours des siècles précédents. Je demeurai là un moment, dans une 
contemplation respectueuse, puis je me laissai voguer vers les nues de sorte que je vis enfin, à mes 
pieds, le glorieux Potala avec son or étincelant, son écarlate et sa pourpre, et ses murs d'une 
blancheur admirable qui semblaient se fondre avec la roche de la montagne elle-même. 
« En tournant mon regard légèrement vers la droite, je pouvais apercevoir le village de Shö et, 
au-delà, la Cité de Lassha sur un arrière-fond de montagnes bleues. Tout en m'élevant dans les airs, 
je voyais les espaces illimités de notre beau pays, un pays que son climat imprévisible et capricieux 
pouvait rendre dur et cruel, mais qui pour moi était la patrie ! 
« Je ressentis une brusque saccade et fus tiré en arrière, comme j'avais souvent tiré moi-même sur 
un cerf-volant qui planait dans le ciel. Je ne cessai de descendre, retraversai le Potala, des 
planchers qui se transformèrent en plafonds, d'autres planchers encore, et finis par atteindre ma 
destination ultime, à côté de mon corps gisant dans la cuisine. 
« Le Lama Mingyar Dondup me baignai doucement la tempe et en extrayait des morceaux de 
matière solide. 
« « Grands dieux, me dis-je, stupéfai, ma tête est-elle donc si dure qu'elle ait fendu ou craquelé la 
pierre ? » Je vis alors que j'avais une petite fracture et que parmi les matières que mon Guide ôtait 
de ma tête, il y avait quantité de détritus -- des éclats de pierre et des résidus d'orge concassé. 
J'observai la scène avec intérêt, et, je l'avoue, avec un certain amusement, car tandis que je 
demeurais là, dans mon corps charnel, je ne ressentais aucune souffrance, aucun malaise : j'étais en 
paix. » 
OVNI.info Page 38/55 
ETERNAL-TIME ! 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : La peur. (pages 190 et 191) ; Les entités de l'Astral 
inférieur. (pages 192 à 194)[1/2] 
« Faire mauvais usage du povoir occulte ou tenter de dominer une autre personne par des moyens 
occultes valaient au coupable un terrible châtiment. Les pouvoirs ésotériques et métaphysiques, les 
perceptions extrasensorielles ne devaient servir qu'au bien, qu'à venir en aide aux autres, qu'à 
accroître la somme des connaissances humaines. 
« - Mais, honorable Lama ! m'écriai-je, que faut-il penser des gens qui sortent de leur propre corps 
soit à la suite d'une excitation quelconque, soit par l'effet de leur propre volonté ? Lorsqu'ils se 
détachent de leur corps et risquent d'en mourirde frayeur, ne peut-on rien faire pour les mettre en 
garde contre ce genre d'expérience ? 
« - Il est vrai, Lobsang, dit-il, qu'un bon nombre de gens lisent des livres et tentent des expériences 
occultes sans avoir auprès d'eux un Maître capable. Beaucoup d'hommes sortent d'eux-mêmes, 
sous l'effet soit de l'alcool, soit d'un excitant ou en s'adonnant à quelque activité néfaste pour l'esprit, 
et ensuite sont pris de panique. Tu auras un moyen de te rendre utile : tu pourras, au cours de ta vie, 
avertir ceux qui cherchent que la seule chose à craindre en matière d'occultisme, c'est la peur. La 
peur donne libre cours aux pensées indésirables, fait pénétrer en vous les entités néfastes et les 
laisse même vous dominer, s'emparer de vous, et toi, Lobsang, tu devras répéter sans cesse qu'il n'y 
a à redouter que la peur elle-même. C'est la peur qui déclenche les guerres, qui crée les 
dissensions, qui dirige la main de l'homme contre l'homme. La peur, et elle seule, voilà l'ennemie et 
si nous la repoussons une fois pour toutes -- crois-moi -- nous n'aurons plus rien à craindre. 
« La peur ? À quoi rimait toute cette conversation sur la peur ? .... 
« - La peur est une chose réelle, tangible. Tu as entendu parler de ceux qui s'adonnent à l'alcool -- 
qui deviennent des intoxiqués. Ces gens-là aperçoivent de remarquables créatures. Certains 
ivrognes affirment voir des éléphants verts à rayures roses ou des êtres plus étranges encore. -- et 
qui sont des prétendues hallucinations -- sont vraiment réelles. 
... 
« - Honorable Lama, que signifie toute cette peur ? J'ai entendu parler des créatures qui habitent 
l'astral inférieur, mais... 
... 
« - Tu es assez âgé à présent pour connaître les entités de l'astral inférieur. Je suis prêt à t'aider à 
voir ces créatures et à faire en sorte qu'elles ne te causent aucun mal, car on ne devrait les affronter 
qu'après s'y être préparé et s'être protégé adéquatement. Je vais éteindre cette lumière ; tu te 
reposeras paisiblement, tu te laisseras flotter hors de ton corps -- à la dérive, où tu voudras, sans 
t'occuper de la destination, sans but précis -- ainsi que flotte la brise. 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : La peur. (pages 190 et 191) ; Les entités de l'Astral 
inférieur. (pages 192 à 194)[2/2] 
OVNI.info Page 39/55 
ETERNAL-TIME ! 
« ... Bientôt je ressentis le léger soubresaut indiquant que le corps astral se sépare du corps 
physique et, à l'instant de ce soubresaut, je fus inondé de lumière. Il me semblait flotter au bout de 
ma Corde d'Argent. Au-dessous de moi c'était l'obscurité complète, l'obscurité de la pièce que je 
venais de quitter et où ne brillait aucune lumière. Je regardai autour de moi, mais tout cela ne 
différait en rien des voyages que j'avais entrepris auparavant. Je voulus m'élever au-dessus de la 
montagne de Fer et aussitôt, je cessai d'être dans cette chambre, je flottai au-dessus de la 
montagne, à une centaine de mètres peut-être. Soudain, je n'eus plus conscience du Potala, ni de la 
montagne de Fer, ni du Tibet, ni de la vallée de Lhassa. Je me sentis malade d'appréhension, ma 
Corde d'Argent trembla violemment et je fus épouvanté de voir que la brume d'un bleu argent qui 
émanait toujours de la Corde avait pris une vilaine couleur jaune verdâtre. 
« Soudain, j'eus l'impression que l'on me tirait brutalement vers le bas, comme si des déments 
hostiles s'efforçaient de me ramener dans mon corps. Instinctivement, je baissai les yeux et ce que 
je vis faillit me faire perdre connaissance. 
« Autour de moi, ou plutôt au-dessous de moi, évoluaient des créatures si affreuses et si bizarres 
qu'elles semblaient échappées du cauchemar d'un ivrogne. L'une d'elles, la plus horrible que j'eusse 
jamais vue de ma vie, s'avança vers moi, d'un mouvement sinueux ; on eût dit une énorme limace 
affublée d'une abominable tête humaine, mais dont les couleurs n'avaient rien d'humain. Elle avait le 
visage rouge, le nez et les oreilles verts, et ses yeux semblaient tournoyer dans leurs orbites. Je vis 
d'autres créatures, plus monstrueuses et plus écoeurantes encore que la limace. Certaines étaient 
indescriptibles, mais toutes semblaient avoir en commun cette caractéristique humaine : la cruauté. 
Elles s'approchèrent pour m'écharper, tentèrent d'arracher de moi la Corde d'Argent. Je les regardais 
en frissonnant et je songeais : « La peur ! Ainsi voilà ce qu'est la peur ! Eh bien, ces larves ne 
peuvent rien contre moi, je suis à l'abri de leur atteinte, invulnérable à leurs attaques ! » Et à l'instant 
même où j'émis cette pensée, les entités disparurent et cessèrent d'exister. La Corde éthérée qui me 
liait à mon corps physique brilla de nouveau et reprit ses teintes normales ; je me sentis euphorique, 
libéré, et je compris qu'après avoir subi et surmonté cette épreuve, je ne craindrais plus rien de ce 
qui pourrait se passer dans l'astral. Et l'expérience m'enseigna, de façon définitive, que les choses 
dont nous avons peur se peuvent nous nuire que si, à cause même de notre peur, nous leur 
permettons d'agir contre nous. » 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : À quoi Sert le pouvoir occulte ? (pages 198) 
« À quoi sert le pouvoir occulte ? Eh bien, voilà qui est facile à comprendre, Lobsang ! Nous avons 
le droit d'aider ceux qui sont dignes de l'être. Nous n'avons pas le droit d'aider ceux qui ne désirent 
pas notre assistance, ou qui ne sont pas prêts à la recevoir. Nous n'employons pas la puissance ou 
les facultés occultes dans notre intérêt personnel, ou dans l'espoir d'un bénéfice ou d'une 
récompense. Le but du pouvoir occulte, notre ascension vers le bien, c'est d'accélérer et d'aider le 
monde dans son ensemble, non point seulement le monde des humains, mais celui de la nature, de 
l'animal -- de toute chose. 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Lecture d'aura. (pages 204, 205) 
« Regarde-moi, mon garçon, regarde mon aura et dis-moi ce que tu vois ! ordonna-t-il. Et ce que tu 
en conclus. 
OVNI.info Page 40/55 
ETERNAL-TIME ! 
« Seigneur, lui dis-je, je vois d'abord le contour physique de votre corps, vaguement, tel qu'il serait 
sans vêtement. Puis, tout près de vous, je distingue une faible lumière bleuâtre, qui a la couleur de la 
fumée de bois vert. Elle m'apprend que vous avez travaillé trop dur, que vous connaissez de longues 
nuits d'insomnie, depuis quelque temps, et que votre énergie éthérique est basse. 
« Il me dévisagea avec des yeux écarquillés et hocha la tête d'un air satisfait. 
« - Continue ! 
« - Seigneur, votre aura s'étend à environ trois mètres de vous, de chaque côté. Les couleurs se 
superposent à la fois verticalement et horizontalement. Je vois le jaune qui indique la haute 
spiritualité. Pour l'instant, vous vous étonnez qu'un enfant de mon âge puisse vous dire tant de 
choses et vous songez que mon guide, le Lama Mingyar Dondup, n'est pas tout à fait ignorant, après 
tout. Vous pensez qu'il vous faudra vous excuser auprès de lui pour avoir exprimé des doutes sur 
mes capacités. 
« Un grand éclat de rire m'interrompit. 
« Tu as raison, mon garçon, tu as raison ! s'écria le Lama avec ravissement. Continue ! 
« - Seigneur ! ... Vous avez eu récemment un accident et vous avez reçu un coup au foie. Cela vous 
fait mal quand vous riez trop fort et vous envisagez de prendre de l'herbe de tatura et de vous faire 
masser en profondeur quand vous serez sous son effet anesthésiant. Vous songez que c'est la 
volonté du Destin si, parmi plus de six mille espèces de plantes, il y a justement pénurie de tatura. 
« Il a cessé de rire et me regardait avec un respect non déguisé. J'ajoutai : 
« - Votre aura indique de surcroît, Seigneur, que vous serez bientôt le principal abbé-médecin du 
Tibet. » 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Explication sur l'aura. (pages 206, 207 et 210 à 213)1/2 
« - Qu'est-ce qui provoque l'aura, Seigneur ? demandai-je. 
« - Ainsi que te l'a dit ton respectable Guide, le Lama Mingyar Dondup, me répondit le Lama, le 
cerveau reçoit des messages du Moi Supérieur. Des courants électriques prennent naissance dans 
le cerveau. Toute la Vie n'est qu'électricité. L'aura est une de ses manifestations. Autour de la tête, 
se trouve, comme tu le sais fort bien, un halo, une auréole. Les peintures anciennes montrent 
toujours un Saint ou un Dieu avec ce « Bol d'Or » derrière la nuque. 
« - Pourquoi si peu de gens voient-ils l'aura et l'auréole, Seigneur ? 
« - Certaines gens nient l'existence de l'aura parce que, eux, ne peuvent pas la voir. Ils oublient 
qu'ils ne peuvent pas non plus voir l'air, et pourtant, sans air, ils ne subsisteraient pas longtemps ! 
Quelques personnes -- elles sont très rares -- distinguent l'aura. D'autres pas. Certains individus 
peuvent entendre des fréquences plus hautes ou plus basses qui échappent à d'autres. Cela n'a 
OVNI.info Page 41/55 
ETERNAL-TIME ! 
aucun rapport avec le degré de spiritualité de l'observateur, pas plus que savoir marcher sur des 
échasses ne dénote chez quelqu'un des qualités morales... 
... 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Explication sur l'aura. (pages 206, 207 et 210 à 213)2/2 
« - Nou avons déjà discuté l'origine de l'aura. C'est la force vitale du corps humain. Je vais supposer 
que présentement, Lobsang, tu ne peux pas voir l'aura, que tu ne sais rien sur ce sujet, car c'est 
seulement en partant de cette hypothèse que je puis te dire ce que voit et ne voit pas le commun des 
mortels. 
« - L'homme et la femme du commun, Lobsang, ne peuvent pas voir l'aura humaine... Certains sont 
convaincus qu'elle n'existe pas. Ils pourraient tout aussi bien dire que l'air n'existe pas puisqu'il est 
invisible. ... Tant qu'il y a de la vie dans un corps, il dégage uneaura que peuvent distinguer ceux qui 
en ont le pouvoir, le don, ou la faculté -- appelle ça comme tu voudras. Je dois te dire, Lobsabg, que 
pour bien voir l'aura d'un sujet, ce dernier doit être complètement nu. Je t'expliquerai pourquoi plus 
tard. Pour l'interprétation ordinaire de l'aura, il suffit de regarder un individu lorsqu'il est habillé, mais 
si tu veux examiner l'aura pour procéder à un test d'ordre médical, il faut que le sujet soit entièrement 
nu. L'enveloppe éthérique entoure complètement le corps et elle s'étend à une distance allant de 0 
cm 30 à 8 ou 10 centimètres. C'est une brume d'un gris-bleu, bien que le terme de « brume » ne soit 
pas très approprié puisqu'on peut clairement voir au travers. Cette gaine éthérique est une 
émanation purement animale, elle dérive surtout de la vitalité animale du corps, de sorte que l'aura 
d'une personne en parfaite santé s'étendra jusqu'à 8 ou 10 centimètres du corps. Seuls les mieux 
doués, Lobsang, distinguent l'autre couche, car entre l'enveloppe éthérique et l'aura proprement dite 
se trouve une autre bande, large peut-être de 7 cm 5, et il faut posséder des facultés exceptionnelles 
pour discerner les couleurs de cette bande. J'avoue n'y voir que du vide. 
« Cet aveu me mit en joie, car je pouvais distinguer toutes les couleurs de cet espace et je me hâtai 
d'en informer le Lama. 
« ... 
« - Donc, il y a d'abord la couche éthérique. Après quoi, il y a cette zone que si peu d'entre nous 
sont capables de voir autrement que sous l'aspect d'un espace vide. À l'extérieur de cette zone 
s'étend l'aura proprement dite. Elle ne dépend pas tant de la vitalité animale que de la vitalité 
spirituelle. Elle est composée de bandes tournoyantes et de stries ayant toutes les couleurs du 
spectre visible -- autrement dit d'un plus grand nombre de couleurs que ne peuvent en distinguer les 
yeux humains, car l'aura est perçue par d'autres sens que par la vision physique. Chaque organe du 
corps humain envoie son propre faisceau de lumière, son faisceau de rayons, qui se modifie selon 
les pensées de l'individu. Ces indications se trouvent en grand nombre et de façon très nette dans la 
zone éthérique et dans l'espace qui s'étend au-delà et quand le corps humain est vu dans toute sa 
nudité, l'aura semble intensifier les symptôme de sa santé et de la maladie ; par conséquent ceux 
d'entre nous qui possèdent la clairvoyance voulue peuvent diagnostiquer l'état de santé d'un individu. 
Actuellement, reprit le Lama-médecin, tu reçois une éducation spéciale, très poussée, et quand tu te 
rendras en Occident, au-delà de nos frontières, nous espérons, et nous sommes persuadés que tu 
parviendras à fabriquer un appareil grâce auquel même les gens dénués de tout pouvoir occulte 
OVNI.info Page 42/55 
ETERNAL-TIME ! 
seront capables de distinguer l'aura humaine. Les médecins qui la verrons sauront alors déceler ce 
qui ne va pas chez un malade et réussiront à le guérir. » 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Machine à voir l'aura 1. (pages 224 et 225) 
« Il se vers cette machine extraordinaire et souleva un des côtés du couvercle. Toute la structure 
était en mouvement et, à l'intérieur, je vis une série de bras qui rayonnaient d'un axe central. À 
l'extrémité de ces bras se trouvaient des prismes en verre, rouge-rubis, bleu, jaune et blanc. Quand 
on tournait la poignée, les courroies qui la réunissaient à l'axe imprimaient aux bras un mouvement 
de rotation et j'observai que chaque prisme était amené, à son tour, sur la ligne que l'on pouvait voir 
à travers les deux oculaires. Mon Guide m'expliqua comment l'instrument fonctionnait et il ajouta : 
« - Il s'agit évidemment d'un système très grossier, très primitif. Nous l'employons ici pour 
l'expérimentater et dans l'espoir d'en fabriquer un jour un modèle réduit. Tu n'auras jamais besoin de 
t'en servir, Lobsang, mais rares sont ceux qui ont le don de voir l'aura aussi clairement que toi. Un 
jour, je t'expliquerai le fonctionnement en détail, mais sache qu'il s'agit d'un principe hétérodyne où 
les prismes de couleur, en rotation rapide, interrompent la ligne de vision, détruisant ainsi l'image 
normale du corps humain, et intensifient les rayons beaucoup plus faibles que [de] l'aura. » 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Machine à voir l'aura 2 et diagnostique par l'aura. 
(pages 229 à 232)1/2 
« - Lobsang ! me dit ce dernier, n'oublie jamais que si tu veux examiner un malade pour le soulager 
de son mal, le patient -- qu'il soit homme ou femme -- doit être dépouillé de tous ses vêtements. 
« - Honorable Lama-médecin, répondis-je en rougissant, je ne vois pas pourquoi je priverais 
quelqu'un de ses vêtements dans ce climat rigoureux, car je peux discerner parfaitement l'aura d'une 
personne tout habillée, et, oh ! Respectable Lama-médecin, comment pourrais-je 
« ... 
« - Lbsang ! dit le Lama-médecin, tu es un clairvoyant très doué, mais il y a certainses choses que 
tu es encore incapable de voir. Tu nous as donné une remarquable démonstration de tes facultés en 
ce qui concerne l'aura, mais tu n'aurais pas diagnostiqué un cancer du foie chez le Lama indien s'il 
n'avait pas ôté ses vêtements. 
« ... 
« - Quand tu regardes l'aura d'une personne, c'est cette aura que tu veux voir, tu ne t'intéresses pas 
aux pensées du mouton dont la laine a été transformée en robe. L'aura est toujours influencée par ce 
qui interfère avec ses rayons directs. Nous avons ici une plaque de verre ; si je souffle dessus, mon 
souffle exerce un effet sur ce que tu vois à travers cette plaque. Par ailleurs, bien que ce verre soit 
transparent, il altère la lumière, ou plutôt la couleur de la lumière, que tu verras en regardant au 
travers. De même, si tu regardes à travers un morceau de verre de couleur, l'intensité de toutes les 
vibrations que tu reçois d'un objet est altérée par l'action du verre de couleur. Par conséquent, l'aura 
d'une personne qui porte des vêtements ou des parures quelconques est modifiée suivant le contenu 
éthérique du costume ou de l'ornement. 
OVNI.info Page 43/55 
ETERNAL-TIME ! 
« ... 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Machine à voir l'aura 2 et diagnostique par l'aura. 
(pages 229 à 232)2/2 
« - Autre chose : chaque organe du corps projette sa propre image -- son propre état de santé ou de 
maladie -- dans l'éther, et l'aura, lorsqu'elle est débarrassée de l'influence des vêtements, accroît et 
intensifie l'impression que l'ont reçoit. Il est donc clair que si tu veux venir en aide à un individu sain 
ou malade, tu devras l'examiner entièrement dévêtu. Et s'il fait froid, eh bien, Lobsang, tu 
emmèneras ton patient dans un endroit plus chaud ! 
« - Honorable Lama, dis-je, il y a quelque temps, vous m'avez dit que vous travailliez à un appareil 
qui vous permettrai de guérir la maladie grâce à l'aura. 
« - C'est tout à fait exact, Lobsang, dit mon Guide, la maladie n'est qu'une dissonance dans les 
vibrations du corps. Lorsque le rythme des vibrations moléculaires d'un organe est perturbé, l'organe 
est considéré comme malade. Si nous pouvions voir dans quelle mesure les vibrations d'un organe 
se sont écartées de la normale, alors, en rétablissant le rythme des vibrations tel qu'il devrait être, 
nous guéririons cet organe. Dans le cas d'une maladie mentale, le cerveau reçoit généralement du 
Moi Supérieur des messages qu'il est incapable d'interpréter correctement, et le comportement qui 
en résulte diffère de celui qui est considéré comme normal pour un humain. Donc, si l'être humain ne 
peut pas raisonner ou agir d'une manière normale, on dit de lui qu'il est atteint d'une maladie 
moentale. En mesurant l'écart -- L'insuffisance de stimulation -- nous pouvons aider une personne à 
recouvrer son équilibre normal. Les vibrations peuvent être plus basses que la normale, ce qui a 
pour résultat une « sous-stimulation », ou plus hautes, ce qui entraîne des troubles analogues è ceux 
que cause une fièvre cérébrale. Il est indéniable que, grâce à l'aura, on peut guérir les maladies. » 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Sexualité. (pages 249 à 255)1/3 
« .. Mais lorsque ce Grand Initié eut quitté la Terre -- comme l'avait quittée notre Gautama -- 
certaines dissensions se produisirent au sein de l'Église chrétienne. Une soixantaine d'années après 
cette Mort, une réunion, un congrès fut tenu dans une ville appelée Constantinople. Le dogme 
chrétien, la foi chrétienne subirent alors des modifications. Sans doute, certains prêtes de l'époque 
pensèrent-il que d'insérer dans le dogme quelques châtiments leur permettrait de mater les membres 
les plus réfractaires de leur Église. 
« ... 
« - Les hommes qui assistèrent à ce Congrès de Constantinople, en l'an 60, n'avaient aucune 
sympathie pour les femmes, de même qu'il y a, parmi nous, des moines qui pensent s'évanouir à la 
seule pensée d'une femme. La majorité de ces hommes considéraient la sexualité comme quelque 
chose de malpropre, comme quelque chose qui ne doit servir qu'en cas de nécessité absolue et 
uniquement à la propagation de l'espèce. Eux-mêmes n'éprouvaient que de faibles besoins sexuels, 
sans doute avaient-ils d'autres besoins, peut-être certains de ceux-ci étaient-ils d'ordre spirituel, je 
n'en sais rien. Ce que je sais, c'est qu'en l'an 60, ils décrétèrent que la sexualité était le mal, et 
l'oeuvre du démon. Ils décrétèerent que les enfants naissaient en état de péché et qu'ils n'étaient pas 
OVNI.info Page 44/55 
ETERNAL-TIME ! 
dignes de prétendre à une récompense tant qu'ils n'auraient pas été d'abord lavés de ce péché. 
J'ignore ce qui était censé advenir de tous les millions de bébés nés avant ce Congrès de 
Constantinople ! Comprends bien, Lobsang, que je t'explique le Christianisme tel que je le conçois. 
Peut-être, lorsque tu iras vivre parmi ces gens, recueilleras-tu sur cette religion des renseignements 
ou des impressions qui modifieront mes propres opinions sur elle. 
« ... 
« - Honorable Lama, dis-je, vous m'avez affirmé que la sexualité venait au second rang parmi les 
grandes forces qui régissent le monde. Qu'entendiez-vous par-là ? Puisqu'elle est tellement 
nécessaire pour empêcher que la planète ne se dépeuplent, pourquoi n'est-elle pas la force la plus 
importante de toutes ? 
« - La force la plus importante du monde, Lobsang, déclara mon Guide, ce n'est pas l'instinct sexuel, 
c'est l'imagination, car sans elle, l'instinct sexuel n'existerait pas. Si l'homme manquait d'imagination, 
il ne s'intéresserait pas à la femme. Sans imagination, il n'y aurait ni écrivains ni artistes, il n'y aurait 
rien de bon, ni de constructif. 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Sexualité. (pages 249 à 255)2/3 
« - Mais, Honorable Lama, demandai-je, vous dites que l'imagination est indispensable à la 
sexualité ? En ce cas, quel rôle peut-elle jouer chez les animaux ? 
« - C'est une faculté possédée par les animaux aussi bien que par les humains, Lobsang. Beaucoup 
de gens croient que la bête est dépourvue de tout esprit, de toute espèce d'intelligence, mais, moi 
qui ai vécu un nombre surprenant d'années, je puis t'affirmer le contraire. ... Toi qui dis aimer les 
chats du Temple, vas-tu prétendre qu'ils manquent d'imagination ? Tu t'arrêtes toujours pour leur 
parler et pour les caresser. Si tu leur as témoigné une fois de l'affection, ils attendront que tu 
reviennes une seconde et une troisième fois. S'il s'agissait de réactions dépourvues de sensibilité, de 
simples mécanismes cérébraux, le chat ne t'ettendrait pas dès la seconde ou la troisième fois, il il 
attendrait jusqu'à ce qu'il ait acquis une habitude. Non, Lobsang, tous les animaux ont de 
l'imagination. La mâle imagine le plaisir qu'il éprouvera en compagnie de sa femelle -- et 
réciproquement -- et l'inévitable se produit. 
« ... 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Sexualité. (pages 249 à 255)3/3 
« - Un des marchands m'a dit que plus une personne s'intéressait à l'occultisme, plus elle méprisait 
la sexualité. Est-ce vrai, Honorable Lama, ou a-t-on voulu se moquer de moi ? ... 
« - Il est parfaitement exact que bon nombre de gens qui se passionnent pour l'occultisme sont 
profondément hostiles à toute vie sexuelle et cela pour une raison spéciale : on t'a déjà dit que les 
plus grands occultistes n'étaient pas des gens normaux, en ce sens qu'ils souffraient d'un mal 
physique. Une personne peut avoir une maladie grave, la tuberculose ou le cancer, par exemple, ou 
une affection du même genre. Une personne peut être atteinte de troubles nerveux quels qu'ils 
soient : c'est un mal qui accroît les perceptions métaphysiques. Pour beaucoupde gens, l'instinct 
OVNI.info Page 45/55 
ETERNAL-TIME ! 
sexuel est un stimulant puissant. Certains, pour une raison ou pour une autre, s'efforcent de sublimer 
cet instinct et ils se tournent alors vers les choses spirituelles. Une fois qu'un homme, ou une femme, 
s'est détourné d'une chose, il la combat sans rémission. Personne ne luttera plus farouchement 
contre les maux causés par l'alcool que l'ivrogne qui a cessé d'en être un ! De même, l'homme et la 
femme qui ont renoncé aux plaisirs de la chair se tourneront-ils vers l'occultisme et toute l'énergie 
qu'ils apportaient dans la vie sexuelle, ils la consacreront désormais à l'occultisme. 
Malheureusement, il arrive souvent que ces gens perdent le sens de la mesure. Ils vont, bêlant que 
l'on ne peut évoluer qu'en renonçant à toute activité sexuelle. Rien ne peut être plus absurde et plus 
contraire à la vérité : certains des hommes les plus éminents de cette terre mènent une existence 
normale, ce qui ne les empêchent pas de faire de grand progrès en métaphysique. 
« - Il est évident que ceux qui mènent une vie sexuelle normale -- et c'est ce qu'on doit faire -- 
accroissent leur propre force spirituelle. Il ne faut pas abuser des activités sexuelles, il ne faut pas 
non plus les mettre à l'index. En déclenchant certaines vibrations chez un être humain, l'acte sexuel 
peut augmenter sa spiritualité. Toutefois, ajouta-t-il en me regardant gravement, n'oublie pas 
Lobsang, que cet acte n'est permis qu'à ceux qui s'aiment, à ceux que lient des affinités spirituelles. 
Ce qui est illicite, répréhensible, c'est la prostitutiondu corps ; elle peut être aussi néfaste à un 
individu que l'amour licite peut lui être bénéfique. En outre, un homme, ou une femme, ne devrait 
avoir qu'un seul partenaire, et résister à toutes les tentations qui l'écarteraient du droit chemin. » 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Le contrôle des naissances. (pages 256 à 260)1/2 
« - Alors, sache qu'aux premiers temps de la vie sur Terre, les peuples se divisaient en familles. Il y 
avait, de par le monde, des familles peu nombreuses qui, avec le temps, s'agrandirent. Comme il me 
semble être inévitable, parmi les êtres humains, des querelles et des dissensions s'élevèrent. Les 
familles luttèrent les unes contre les autres. Les vainqueurs tuaient les vaincus et emmenaient les 
femmes dans leur propre famille. Il devint bientôt évident que plus une famille était nombreuse -- on 
la désignerait dès lors sous le nom de tribu -- plus elle était puissante et capable de se protéger 
contre les agressions des autres. Les tribus s'agrandissaient au fur et à mesure que passaient les 
années et les siècles. Certains hommes avaient été élevés à la dignité de prêtres, mais de prêtres 
jouissant d'un certain pouvoir politique, et gardant l'oeil fixé sur l'avenir ! Ils décidèrent de promulguer 
un édit sacré -- qu'ils qualifièrent de commandement de Dieu -- qui serait bénéfique à l'ensemble de 
la tribu. Ils enseignèrent que les hommes devaient croître et se multiplier. En ces temps-là, c'était 
une nécessité absolue, car si les membres d'une tribu ne se « multipliaient » pas, cette tribu 
s'affaiblissait et risquait d'être complètement anéanti. Par conséquent, les prêtres qui ordonnaient à 
leur peuple de croître et de se multiplier sauvegardaient l'avenir de leur propre tribu. Mais de 
nombreux siècles se sont écoulés depuis lors et il est devenu évident que la population du globe 
s'augmente à un tel rythme que la terre est surpeuplée : ses ressources ne suffisent plus à nourrir 
ses habitants. Il faudra bien prendre des mesures pour remédier à cette situation. 
« - Même à présent, certaines religions estiment répréhensible de limiter le nombre des naissances, 
mais si on étudie l'histoire universelle, on s'aperçoit que la plupart des guerres ont pour origine le fait 
que l'agresseur manque d'espace vital. Un pays dont une population s'accroît rapidement sait que, si 
cela continue, il n'y aura pas assez de nourriture ni assez d'emplois pour ses nationaux. Alors il se 
lance dans la guerre, en proclamant qu'il a besoin d'espace vital ! 
« - Honorable Lama, dis-je, quelle solution apporteriez-vous à ce problème ? 
OVNI.info Page 46/55 
ETERNAL-TIME ! 
« - Lobsang ! répondit-il, le résoudre serait facile si les hommes et les femmes de bonne volonté se 
réunissaient pour en discuter. Les anciennes formes de religions -- les enseignements religieux de 
jadis -- convenaient à un monde encore jeune, peu peuplé, mais il est inévitable maintenant -- et il 
sera de plus en plus inévitable ! -- qu'on envisage la question sous un angle nouveau. Tu me 
demandes ce que moi, je ferais ? Eh bien, je ferais ceci : je légaliserais le contrôle des naissances. 
J'instruirais tous les peuples à ce sujet, je leur expliquerais en quoi cela consiste et comment on peut 
l'appliquer et tout ce qu'on peut savoir à son sujet. Je veillerais à ce que les gens qui veulent des 
enfants puissent en avoir un ou deux, et à ce que ceux qui n'en désirent pas sachent comment s'y 
prendre pour éviter les naissances. Notre religion ne considérerait pas cela comme un péché, 
Lobsang. J'ai étudié de très vieux livres, datant d'une époque très reculée où l'Occident n'était 
encore qu'un désert, car, tu le sais, la vie est d'abord apparue en Chine et dans les régions entourant 
le Tibet et se propagea aux Indes avant de gagner l'Occident. Mais je m'écarte de notre sujet. 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Le contrôle des naissances. (pages 256 à 260)2/2 
« - Comme je te l'ai dit, la plupart des guerres sont causées par la surpopulation. C'est un fait qu'il y 
aura des guerres -- il y en aura toujours -- tant qu'il y aura de grandes populations qui ne cesseront 
de s'accroître. Et il est nécessaire qu'il en soit ainsi, sinon la planète grouillerait d'êtres humains, 
comme un rat mort grouille de fourmis. Quand tu quitteras le Tibet, dont la population est très faible, 
et que tu visiteras les grandes cités du globe, tu seras stupéfait et épouvanté de voir les foules 
immenses, les multitudes qu'elles recèlent. Tu t'apercevras que j'ai raison : les guerres sont 
indispensables car elles servent à limiter la population de cette planète. Il faut que les êtres humains 
viennent sur terre pour s'instruire et s'il n'y avait ni guerres ni maladies, le nombre des individus 
augmenterait constamment et ce serait la famine. Ils ressembleraient à une armée de sauterelles qui 
dévorent tout sur leur passage, contaminent tout et, en fin de compte, ils s'entre-dévoreraient. 
« - Honorable Lama ! dis-je, certains des marchands qui m'ont parlé du contrôle des naissances 
m'ont dit que beaucoup de gens considéraient cela comme un péché. Pourquoi pensent-ils une 
chose pareille ? 
« - Pour certains, le contrôle des naissances équivaut au meurtre d'un être qui n'est pas encore né, 
mais dans notre religion, Lobsang, l'âme n'habite pas un être qui n'est pas né. Selon notre foi, il ne 
peut pas y avoir crime et de toute façon, il est évidemment absurde de considérer comme un crime 
le fait de prendre des mesures pour éviter la conception. Autant dire que nous détruisons quantité de 
plantes lorsque nous empêchons leurs graines de germer ! Les humains s'imaginent trop souvent 
qu'ils sont le produit le plus magnifique de cet immense univers. En réalité, les humains ne sont 
qu'une forme de vie, et ils ne sont pas même la plus évoluée ... » 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Insémination artificielle. (pages 260 ) 
« - Honorable Lama ! Il parait que certains animaux, les vaches par exemple, sont fécondés par des 
moyens artificiels. Est-ce exact ? 
« Maon Guide eut l'air pofondément choqué, puis il me répondit : 
« - Oui, Lobsang, c'est exact. Il y a en Occident des gens qui s'efforcent d'élever du bétail par ce 
OVNI.info Page 47/55 
ETERNAL-TIME ! 
qu'ils appellent l'insémination artificielle, autrement dit, les vaches sont fécondées à l'aide d'une 
grande seringue, au lieu d'être conduites au taureau. Ces gens-là ne semblent pas se rendre compte 
que la conception d'un enfant, que ce soit un bébé humain, un bébé ours ou un bébé veau, n'est pas 
simplement due à un accouplement mécanique. Si l'on veut avoir du bétail sain, il faut que 
l'accouplement s'accompagne, sinon d'amour, du moins d'une certaine affection. Si les humains 
étaient produits par insémination artificielle, il se pourrait que -- étant nés sans amour -- ils 
deviennent des sous-hommes ! Je te le répète, Lobsang, si l'on veut obtenir la meilleure espèce 
humaine ou animale, il faut que les parents aient de l'affection l'un pour l'autre, que l'acte sexuel 
élève à la fois leurs vibrations physiques et leurs vibrations spirituelles. L'insémination artificielle, 
effectuée dans un climat d'indifférence, où la tendresse ne joue aucun rôle, ne peut donner que de 
très piètres résultats. À mon avis, l'insémination artificielle est l'un des plus grands crimes qui se 
commenttent sur cette terre. » 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : La raison de ton existence, Lobsang... (pages 261 ) 
« - La raison de ton existence, Lobsang, c'est que tu as une tâche très spéciale à accomplir. En 
dépit de toutes les épreuves, de toutes les souffrances, tu réussiras. Mais il est manifestement 
injuste que tu sois abandonné à toi-même dans un monde étranger, un monde qui rira de toi, qui te 
traitera de menteur, d'imposteur, de mystificateur. Ne désespère jamais, ne renonce jamais, car le 
bon droit prévaudra. » 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : La dureté de la vie -» pourquoi ?(pages 270 à 273 )1/2 
« La vie est semblable à une école, reprit-il. Lorsque nous sommes dans l'Au-Delà, dans le monde 
astral, avant de nous incarner dans le sein d'une femme, nous discutons avec d'autres esprits de ce 
que nous allons apprendre. Il y a quelque temps, je t'ai raconté l'histoire du vieux Seng, le Chinois. 
... Eh bien, le vieux Seng, une fois mort, revit tout son passé et décida qu'il avait encore certaines 
choses à apprendre. Alors ses aides spirituels lui chercheraient des parents, ou plutôt de futurs 
parents, vivant dans des conditions susceptibles de permettre à l'âme qui avait été le vieux Seng 
d'apprendre les leçons désirées. Il en est à peu près de même pour un garçon qui veux devenir 
moine ; s'il veut être un moine-médecin, il ira au Chakpori ; s'il veut faire du travail domestique, il 
entrera au Potala, car on semble toujours y être à court de serviteurs ! Nous choisissons notre école 
selon ce que nous-voulons apprendre. 
« - Quand un être est sur le point de venir au monde, tout a déjà été prévu : il va descendre sur 
terre, naître d'une certaine femme qui habite une certaine région et qui est mariée à un homme de 
telle ou telle classe. On a jugé que, ainsi, le bébé qui va naître aura l'occasion d'acquérir l'expérience 
et les connaissances antérieurement projetées. Quand le temps est venu, le bébé vient au monde. Il 
doit d'abord apprendre à se nourrir, à exercer un contrôle sur certaines parties de son corps 
physique, à parler et à écouter. Au début, tu ne l'ignores pas, il doit apprendre à voir. Aucun de nous 
n'aime l'école, certains d'entre nous doivent y aller, d'autres n'y sont pas obligés. Nous projetons de 
venir à l'école -- non pas à cause du Karma -- mais pour apprendre d'autres choses. L'enfant grandit, 
il va en classe où il est souvent traité durement par son maître, mais il n'y a pas de mal à cela, 
Lobsang. La discipline n'a jamais nui à personne. Elle transforme une foule en une armée. Un 
homme ne peut acquérir de culture que s'il est soumis à une certaine discipline. Tu penseras 
souvent que tu es maltraité, que ton professeur est sévère et cruel mais -- quoi que tu puisse penser 
maintenant -- sache que tu as choisi de venir sur terre dans ces conditions. 
OVNI.info Page 48/55 
ETERNAL-TIME ! 
« - Ma foi, Honorable Lama, m'exclamai-je, si c'est moi qui ai choisi de venir ici-bas, il me semble 
que je devrais me faire examiner par un psychiatre. Et, d'ailleurs, si c'est moi qui ai voulu ça, 
pourquoi n'en sais-je rien ? 
« Mon Guide me regarda et se mit à rire de bon coeur. 
« - Je comprends ce que tu ressens aujourd'hui, Lobsang, répondit-il, mais tu n'as aucune raison de 
t'inquiéter. Tu es d'abord venu ici-bas pour apprendre certaines choses. Et les ayant apprises, tu 
partiras dans un monde encore plus grand, au-delà de nos frontières, pour en savoir d'avantage. La 
voie ne sera pas facile ; mais tu finiras par réussir et je ne veux pas que tu perdes courage. Chaque 
personne, quellq que soit sa situation dans la vie, est descendue des plans astraux sur cette terre 
afin d'apprendre et, par-là, de pouvoir évoluer. Tu sais, comme moi, Lobsang, que si tu veux 
progresser dans la Lamaserie, tu dois étudier et passer des examens. Tu n'aurais pas haute opinion 
d'un garçon à qui l'on donnerait brusquement le pas sur toi et qui, par favoritisme, deviendrait un 
Lama ou un abbé. Tant qu'il y a des examens en règle, tu sais que tu n'es pas classé après les 
autres à cause du caprice ou de l'injustice d'un supérieur. 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : La dureté de la vie -» pourquoi ?(pages 270 à 273 )2/2 
« - Nous venons sur terre pour apprendre et, si dures et si amères que sont les leçons, nous avons 
décidé avant de naître de les recevoir. En quittant ce monde, nous prenons, pendant un certain 
temps, du repos dans l'au-Delà, puis, si nous voulons évoluer, nous continuons notre route. Nous 
pouvons retourner sur cette terre dans un milieu différent, ou bien nous pouvons connaître un genre 
d'existence complètement différent. Quand nous sommes en classe, il nous arrive de penser que la 
journée ne se terminera jamais, que le Professeur ne désarmera jamais. La vie terrestre est ainsi ; si 
tout allait trop bien pour nous, si nous obtenions tout ce que nous désirons, nous n'apprendrions 
jamais rien, nous nous laisserions tout simplement entraîner par le fleuve de la vie. Et le fait est, 
malheureusement, que l'homme est un apprenti dont le seul maître est la douleur. 
« - En ce cas, Honorable Lama, dis-je, pourquoi certains garçons, et certains Lamas aussi, se la 
coulent-ils aussi douce ? Il me semble que j'endure des épreuves, que l'on me prédit les plus grands 
malheurs, qu'un professeur irascible me roue de coups alors que je fais vraiment de mon mieux. 
« Mais, Lobsang, ces gens qui, apparemment, sont très satisfaits de leur sort, es-tu bien sûr qu'ils le 
soient ? Es-tu sûr que la vie soit si facile pour eux, après tout ? À moins de savoir ce qu'ils ont 
projeté de faire avant de descendre en ce monde, tu n'es pas à même d'en juger. Chaque être vient 
ici-bas en sachant à l'avance ce qu'il veut apprendre, comment il veut agir, et ce qu'il aspire à 
devenir en quittant cette planète après avoir séjourné dans son école. Tu me dis que tu t'es donné 
beaucoup de mal aujourd'hui en classe. En es-tu certain ? N'étais-tu pas plutôt content de toi, 
n'estimais-tu pas que tu savais déjà tout ce qu'il y avait à savoir sur la leçon ? Par ton attitude 
condescendante, n'as-tu pas donné à ton Professeur un sentiment d'infériorité ? 
« Il meregarda d'un oeil quelque peu accusateur et je me sentis rougir. Oui, il savait bien des 
choses. Et il avait le don désastreux de toucher toujours au point sensible. Oui, j'avais été satisfait de 
moi, j'avais cru, cette fois, que le Professeur ne trouverait pas la plus petite faute à me reprocher. Et 
ma propre suffisance n'avait pas peu contribué, bien entendu, à exaspérer le dit Professeur. Je 
OVNI.info Page 49/55 
ETERNAL-TIME ! 
hochai la tête. » 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : La mort à bas âge => quel utilité ? Et la destinée ? 
(pages 284 à 286) 
« - Maître, je me demande pourquoi un bébé meurt parfois au bout d'un mois ; quelles chances 
peut-il avoir d'apprendre quoi que ce soit ou de payer son Karma ? Pour autant que je puisse en 
juger, c'est du gaspillage pour tout le monde. 
« - Non, Lobsang, me dit-il, rien n'est gaspillé ! Tes idées sont confuses. Tu supposes qu'un être 
humain ne vit qu'une fois. Prenons un exemple. Essaie d'imaginer que tu accompagnes un homme 
qui passe par une série d'incarnations, poursuivit mon Guide. Cet homme amené une existence 
pénible et dans sa vieillesse il se dit qu'il est à bout, que ses conditions de vie sont intolérables ; 
alors il met fin à ses jours, il se suicide. par conséquent, il meurt avant son heure. Chaque être 
humain est destiné à vivre un certain nombre d'années, de jours et d'heures. Tout cela est fixé avant 
son arrivée sur cette terre. Si une personne met un terme à sa vie, douze mois, par exemple avant 
l'heure normale de sa mort, elle doit retourner ici-bas et accomplir ces douze mois. 
« - Un homme met fin à son existence. Il demeure dans l'astral jusqu'à ce que se présente pour lui 
une occasion de redescendre sur terre dans des conditions appropriées et de vivre le temps qui lui 
restait à vivre. Cet homme, qui devait encore passer douze mois en ce monde, y reviendra peut-être 
sous forme d'un bébé maladif et il mourra en bas âge. En perdant ce bébé, les parents auront gagné 
quelque chose ; ils auront perdu un enfant, mais ils auront acquis de l'expérience. Ils auront repayé 
un peu de leur dette. Nous serons d'accord pour reconnaître que, tant que les gens sont sur cette 
terre, leurs opinions, leurs perceptions, leurs valeurs,tout,enfin,est faussé. Ici, je le répète, c'est le 
Monde de l'Illusion, le monde des fausses valeurs, et quand les êtres reviennent au Monde plus 
vaste du Moi Supérieur, ils comprennent que les pénibles et absurdes épreuves qu'ils ont subies 
pendant leur séjour ici-bas n'étaient pas si dénuées de sens, après tout. 
« Je regardai autour de moi et songeai à toutes les prophéties me concernant ; prédictions qui 
m'annonçaient des chagrins, des tortures, des séjours dans de lointains et étranges pays. 
« - Alors, dis-je, une personne qui fait une prédiction se met simplement en contact avec la source 
d'informations ; si tout est arrangé avant notre naissance , il doit être possible, dans certaines 
conditions, de puiser à cette souce ? 
« - Oui, tu as parfaitement raison, dit mon Guide, mais ne crois pas que tout soit fixé à l'avance 
d'une manière inéluctable, dans les moindres détails. Les grandes lignes sont tracées. On nous 
donne certains problèmes à résoudre, certaines voies à suivre, puis on nous laisse agir de notre 
mieux. Une personne réussira, une autre échouera. Je vais te donner un exemple : suppose qu'on 
dise à deux hommes d'aller d'ici à Kalimpong, aux Indes. Il ne sont pas forcés de suivre le même 
chemin, mais ils doivent parvenir, si possible, à la même destination. L'un prend une route, le second 
une autre et selon celle qu'ils auront prise, ils connaîtront des aventures différentes. Telle est la vie : 
notre destination est connue, mais la façon de nous y rendre est laissée à notre jugement. » 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Tout est vibration comme une immense game de 
clavier de piano... (pages 293 à 299 )1/3 
OVNI.info Page 50/55 
ETERNAL-TIME ! 
« - Honorable Lama ! pourquoi employons-nous les couleurs pour décrire les états d'âmes ? 
« - Je suppose que tu fais allusion à des expressions courantes, telles qu'être d'une humeur noire 
ou être vert de jalousie ? 
« ... 
« - Tu t'y connais un peu en instruments de musique, Lobsang, commença-t-il. Tu sais par exemple 
qu'il existe en Occident un instrument appelé piano. Tu te rarappelles que nous en avons vu un, une 
fois, en image. Il comprend un clavier pourvu de nombreuses touches, certaines blanches, d'autres 
noires. Eh bien, oublions les noires et imaginons que nous ayons un clavier de trois kilomètres de 
long -- d'avantage si tu veux ; il est susceptible d'émettre toutes les vibrations que l'on peut obtenir 
sur n'importe quel plan de l'existence. Si tu avais un clavier susceptible d'émettre toutes les 
vibrations, toutes la gamme des vibrations humaines se trouverait peut-être dans les trois touches du 
milieu. Tu comprends -- du moins j'espère -- que tout consiste en vibrations. Prenons la plus basse 
que connaisse l'homme. C'est celle d'une matière dure. Si tu touches cette matière, elle fait obstacle 
à ton doigt et simultanément, toutes ses molécules entrent en vibrations ! Tu peux pousser plus loin 
sur ce clavier imaginaire et tu entendras une vibration appelée son. En remontant toujours, tes yeux 
recevront une vibration appelée vision. 
« Je me redressai brusquement. Comment la vie pouvait-elle être une vibration ? Si je regarde un 
objet... eh bien, comment est-ce que je le vois ? 
« - Tu vois, Lobsang, parce que l'objet que tu regardes vibre et crée une secousse qui est perçue 
par l'oeil. En d'autres termes, un objet que tu peux voir émet une onde qui peut être reçue par les 
bâtonnets et les cônes de l'oeil qui, à leur tour, transmettent les impulsions qu'ils reçoivent à une 
portion du cerveau, laquelle convertit ces impulsions en une image de l'objet original. Tout cela est 
très compliqué et nous n'allons pas étudier la question à fond. J'essaye simplement de te faire 
comprendre que tout est vibrations. Plus haut dans l'échelle des vibrations, nous trouvons les ondes 
radio, les ondes télépathiques, et celles des êtres qui vivent sur d'autres plans. Mais j'ai dit que nous 
allions nous limiter spécifiquement aux trois notes mythiques du clavier que les humains peuvent 
percevoir sous forme d'objet solide, de son, ou d'image. 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Tout est vibration comme une immense game de 
clavier de piano... (pages 293 à 299 )2/3 
« - Tu m'as interrogé au sujet des couleurs, Lobsang. Eh bien, certaines vibrations s'impressionnent 
sous forme de couleurs sur l'aura d'un individu. Par exemple, s'il est déprimé -- s'il se sent 
profondément malheureux -- certains de ses sens émettent une vibration ou une fréquence qui 
correspond approximativement à la couleur que nous appelons le bleu, de sorte que même les 
non-claivoyants peuvent presque percevoir ce bleu et c'est ainsi que, dans presque toutes les 
langues du monde, cette couleur indique une humeur sombre et mélancolique. 
« Je commeçais à comprendre, mais je me demandais comment une personne pouvait être verte de 
jalousie, et je posai la question à mon Guide. 
OVNI.info Page 51/55 
ETERNAL-TIME ! 
« - Lobsang, tu aurais dû, par déduction, en conclure que lorsqu'un homme est affligé du défaut de 
l'envie, ses vibrations se modifient de telle sorte qu'il donne aux autres l'impression de tourner au 
verdâtre. Cela ne signifie pas que son visage devient verdâtre, tu t'en doutes bien, mais qu'il donne 
cette impression. J'ajouterai qu'une personne, née sous une certaine influence planétaire, est plus 
affectée par telle ou telle couleur. 
« - Oui ! m'écriai-je, je sais qu'une personne née sous le signe du Bélier aime le rouge ! 
« - Oui, ainsi le veut la loi des harmoniques. Certaines gens réagissent mieux à une certaine couleur 
parce que la vibration de celle-ci est en étroite sympathie avec leur propre vibration fondamentale. 
C'est pourquoi un « Bélier » (par exemple) préfère le rouge, car le rouge entre pour une large 
mesure dans sa personnalité, et il a plasir à contempler cette couleur. 
« Une question me brûlait les lèvres. Le vert et le bleu n'avaient pas de secrets pour moi, je pouvais 
même comprendre pourquoi, lorsqu'une prsonne concentre son attention sur une forme particulière 
d'études, son aura peut être parsemée de taches brunes. Mais je ne comprenais pas pourquoi une 
femme peut être qualifiée d'écarlate ! 
« Mon guide me regarda comme s'il allait exploser et je me demandai ce que j'avais bien pu dire 
pour qu'il eût à lutter contre une forte envie de rire, puis il m'expliqua la chose avec bienveillance et 
de façon assez détaillée, afin qu'à l'avenir je sois mieux informé à ce sujet. 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Tout est vibration comme une immense game de 
clavier de piano... (pages 293 à 299 )3/3 
« - Je voulais également te dire, Lobsang, que chaque personne possède une fréquence vibratoire 
fondamentale, autrement dit que les molécules de chaque individu vibrent à un certain rythme et que 
les longueurs d'onde émises par les cerveaux humains peuvent être classées en groupes distincts. Il 
n'y a pas deux personnes qui aient la même longueur d'onde ; deux lpngueurs d'onde ne sont jamais 
identiques en tous points, mais quand deux êtres humains ont à peu près la même, ou lorsque la 
longueur d'onde de l'un fait suite à certaines octaves de l'autre, on dit alors que ces ondes sont 
compatibles et les intéressés s'entendent généralement très bien. 
« Je le regardai en songeant à certains de nos artistes de caractère fort difficile. 
« - Honorable Lama, est-il vrai que parmi les artistes, certains vibrent à un rythme plus élevé que 
d'autres ? questionnai-je. 
« - Mais oui, c'est très vrai, Lobsang, dit mon Guide,. Si un homme reçoit ce que l'on appelle 
l'inspiration, s'il doit devenir un bon artiste, la fréquence de ses vibrations doit être de beaucoup plus 
élevée que la normale. Cela le rend toujours irritable, difficile à vivre. Ayant un rythme de vibration 
plus rapide que la plupart d'entre nous, il a tendance à regarder de son haut le commun des mortels. 
Mais le travail qu'il accomplit est parfois si bon que nous pouvons lui passer ses caprices et ses 
chimères ! 
« J'imaginai ce formidable clavier s'étendant sur plusieurs kilomètres et il me parut étrange que sur 
un clavier aussi immense, la portée des expériences humaines fût limitée à trois notes environ, et je 
OVNI.info Page 52/55 
ETERNAL-TIME ! 
le dis à mon Guide. 
« - L'être humain, Lobsang, aime à croire qu'il est la seule chose importante de la Création, tu le 
sais bien. En réalité, il existe beaucoup d'autres formes de vie. Et il s'en trouve aussi, sur d'autres 
planètes, qui sont entièrement différentes de celle des humains. L'homme moyen serait incapable de 
comprendre, même obscurément, de telles formes de vie. Sur notre clavier imaginaire, les habitants 
d'une planète très éloignée de notre univers se trouveraient à une extrémité, les humains à l'autre. Et 
les êtres vivant sur les plans astraux de l'existence seraient placés encore plus haut sur ce clavier, 
car un fantôme qui peut traverser un mur est de nature si ténue que son propre rythme de vibration 
doit être fort élevé, bien que son contenu moléculaire soit bas. (Il me regarda et se mit à rire de mon 
air perplexe.) Tu comprends, m'expliqua-t-il, un fantôme peut traverser un mur de pierre car celui-ci 
est fait de molécules en vibration. Toutes ces molécules sont séparées par des espaces et si tu peux 
trouver une créature dont les molécules soient si petites qu'elles peuvent s'insérer dans les espaces 
que comporte un mur de pierre, la créature en question pourra le traverser sans rencontrer le 
moindre obstacle. Bien entendu, les créatures astrales ont un rythme vibratoire très élevé, et elles 
sont de nature infime, autrement dit elles ne sont pas solides, ce qui signifie qu'elles possèdent peu 
de molécules. La plupart des gens croient que les régions situées au-delà de notre terre -- au-delà 
de l'air qui nous entoure -- sont vides. Ils se trompent : l'espace, où qu'il soit, comporte des 
molécules. Ce sont surtout des molécules d'hydrogène, largement dispersées, mais elles sont là et 
on peut, en fait, les mesurer à peu près comme on peut mesurer la présence de ce qu'on appelle un 
fantôme. » 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Horoscope ? (pages 303 à 304 ) 
« - Honorable Lama, pourquoi les gens achètent-ils des horoscopes aux colporteurs, sur la Voie ? 
« - Comme tu le sais, me répondit mon Guide avec un sourire attristé, aucun horoscope ne saurait 
être valable s'il n'a pas été établi spécialement pour la personne qu'il est censé viser. Aucun 
horoscope ne peut être fait en série. Les colporteurs de la Route, quand ils vendent les leurs. n'ont 
pour objet que d'extorquer de l'argent aux crédules. Bien entendu, Lobsang, les pèlerins en 
possession de ces horescopes montrent, une fois rentrés chez eux, qu'ils ont un souvenir du Potala ! 
Ils sont satisfaits, le colporteur aussi, alors pourquoi se tracasser ? Tout le monde est content ! 
« - Pensez-vous que les gens devraient se faire faire leur horoscope ? demandai-je. 
« - Non pas, Lobsang, non pas. Sauf dans certains cas comme le tien. Les horoscopes servent trop 
souvent à épargner à l'intéressé l'effort d'agir en prenant ses responsabilités. Je suis tout à fait 
opposé au recours à l'astrologie ou aux horoscopes, à moins d'une raison particulièrement bien 
définie. Comme tu le sais, l'homme moyen est semblable au pèlerin qui traverse la Cité de Lhassa. Il 
ne peut pas voir la route devant lui, à cause des arbres, des maisons, des courbes et des tournants 
du chemin. Il doit être prêt à toute éventualité. D'ici, nous pouvons voir la route et discerner les 
obstacles, car nous sommes placés à un endroit surélevé. Le pèlerin, lui, est comme une personne 
sans horoscope. Nous qui sommes installés plus haut que le pèlerin, nous sommes pareils à des 
gens qui possèdent leur horoscope, car nous pouvons voir la route devant nous, ses obstacles et 
ses difficultés et nous devrions ainsi être en mesure de les surmonter avant même qu'ils se 
présentent. » 
OVNI.info Page 53/55 
ETERNAL-TIME ! 
LA CAVERNE DES ANCIENS [par Rampa] : Souvenir de vies antérieures. (pages 304 à 305 ) 
« - Une autre question me trouble grandement, Honorable Lama. Pouvez-vous m'expliquer pourquoi 
nous savons dans cette vie des choses que nous savions dans le passé ? 
« - Avant de descendre sur cette terre, Lobsang, nous avions prévu ce que nous avions l'intention 
d'y faire. Les connaissances sont emmagasinées dans notre subconscient et si nous pouvons entrer 
en contact avec lui -- comme certains d'entre nous y parviennent -- nous saurions tout ce que nous 
avons décidé de faire. Évidemment, nous n'aurions, en ce cas, aucun mérite à vouloir nous 
améliorer, car nous saurions que nous travaillons selon un plan prédéterminé. Il arrive parfois, pour 
une raison quelconque, qu'un individu d'endorme ou quitte son corps sans perdre conscience et 
entre alors en contact avec le Moi Supérieur. Celui-ci pourra parfois ouiser, dans le subconscient, les 
connaissances qui y sont accumulées et transmettre ces révélations au corps terrestre, de sorte que, 
lorsque le corps astral retourne au corps charnel, l'esprit a connaissance de certains faits qui se sont 
passés dans une vie antérieure. Il peut s'agir d'un avertissement spécial afin que l'on ne 
recommence pas une faute commise dans une série d'existences antérieures. Admettons qu'une 
personne éprouve un profond désir de se suicider ; si elle a été châtiée pour cet acte au cours d'une 
série de vies, elle conserve fréquemment une vague conscience de ces suicides, afin qu'un tel 
souvenir l'empêche de mettre de nouveau fin à ses jours. » 
******************* 
« ... Le vert, Lobsang, est la couleur la plus reposante pour les yeux. Elle délasse..... » 
(((((((((((((((((((((((((((TB)))))))))))))))))))))))))))) 
Le vol du météore 
Je n'étais qu'un enfant alors, mais à mesure Que le Soleil levant, rendait ma raison mûre, Comme 
des rayons d'or sur la Lune semés, Je remplissais en moi les sillons consumés. En écoutant la voix 
qui ne me parlait pas, Je frayai le chemin qu'emprunteraient mes pas. Dans un silence fou, 
apercevant son dais, J'apostrophais Dieu, mais nul ne répondait ! Je n'aurais pas laissé une seule 
seconde, A ces moments perdus dont se meure le monde. J'avais brûlé mon sang, à ce feu de mon 
coeur, Sacrifiant le jour, cherchant une lueur. Je ne sais quel instant profond de vérité ? M'emmenait 
d'une idée vers ce lieu lacté ! Etait-ce un souvenir aveugle de l'amour, Qui pour un tel effort justifia le 
tour ? Etait-ce qu'exaltant mon âme jusqu'au culte, Je craignis que le sol ne lui fût une insulte ? Au 
prix de ce bonheur, que mille fois je meure ! Car je vis mille fois en de pareilles heures ! Les heures 
que pourtant demandait le séjour, Sur des nuages blancs, chevauchant le contour, Assaillirent mes 
flancs en un large soupir ! Je compris qu'à présent j'allais m'épanouir ! Par un fil dans les yeux, 
épousant les ténèbres, Mon nombril se rivât au fond de mes vertèbres Et des deux bords du temps, 
inspira ma pensée, De ces liens du corps enfin débarrassée. Emportés par le vent, je percevais les 
ondes, Couvrant l'éternité d'interminables rondes ; Mes ailes de lumière en séant à mon âme, 
Eclipsaient à mes sens le néant qui se pâme. A l'arrêt temporel, d'éden redescendu, Avec un 
sentiment de paradis perdu, A présent, le passé de telles destinées, Marie mon souvenir aux images 
innées. Parfois, se retrouvant en terrain imprévu, Un seul coup d'oeil connaît ce qu'il n'a jamais vu Et 
dans la certitude ou le réveil le plonge, Invisible des yeux, l'ut visité en songe ! Qand le chant sidéral, 
haï de la ténèbre, Au pays de l'azur et des rêves d'orphée, Prédéstine l'aurore à ce héros célébre, 
OVNI.info Page 54/55 
ETERNAL-TIME ! 
Cet Y échéant de son sein le trophée. L'artifice funèbre éblouis du matin, Ecoute en ces lieux l'ode 
mélodieuse, Déchirant en lambeaux sa robe de satin, Pour aller célébrer la voix silencieuse. Ainsi 
l'étoile acouche un jour emerveillé, Du temps prenant sa part, à la vie amoureux, De sa belle 
maîtresse au joug ensoleillé, Ephemère rosée sur le sol vaporeux. Longtemps pourtant la fleur apres 
que le déluge, Enhivré et lassé de ce vin et d'amour, Oubliant d'investir un semblant de refuge, 
Echape la pensée vétue de ce velours. 
MARIO KEKIC 
TIMEBUSTER 
http://lesecretduservice.blogspot.com 
Post-scriptum : Ce n'est pas de mourir qui est grave, c'est dans quel état d'esprit on sera à ce moment là, qui importe ! 
OVNI.info Page 55/55

_________________
WEB MAK'S A BETTER WORLD


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM Yahoo Messenger MSN
Publicité






MessagePosté le: Ven 16 Avr - 19:56 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    politikar Index du Forum -> politikar -> politikar Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Digital Dementia © 2002 Christina Richards, phpBB 2.0.6 Version by phpBB-fr-themes
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com