LES INTELLOS SOCIALISTES EFFACEURS

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    politikar Index du Forum -> politikar -> politikar
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MARIO KEKIC
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2009
Messages: 908
Localisation: PARIS
Masculin Bélier (21mar-19avr) 馬 Cheval
Point(s): 115
Moyenne de points: 0,13

MessagePosté le: Dim 26 Fév - 23:37 (2012)    Sujet du message: LES INTELLOS SOCIALISTES EFFACEURS Répondre en citant

Voilà un sujet délicat à traiter... et un désolant exemple des incohérences de l'usage français. 
Il est en effet bien surprenant que le terme pédophile soit couramment utilisé pour désigner une personne attirée sexuellement par les enfants, alors que son étymologie (du grec paidos, enfant, et philos, ami) lui confère le sens positif d'« ami des enfants » (c'est-à-dire qui aime les enfants mais d'un amour non sexuel), tout comme francophile signifie « ami de la France, des Français » et bibliophile « amateur de livres rares et précieux ». Ainsi, toute personne éprouvant une tendresse naturelle, dépourvue de toute perversion, pour les enfants devrait pouvoir être qualifiée de pédophile sans que cela revête un caractère péjoratif. 
En revanche, il serait nettement plus adapté de qualifier les violeurs d'enfants depédérastes (du grec paidos, enfant, et erastês, qui aime sexuellement), mais ce terme (comme son abréviation populaire voire injurieuse pédé) est lui-même abusivement employé dans le langage courant avec le sens d'homosexuel
A croire que le français perd toute raison dès lors qu'il est question de sexe...

 


Cela est bien possible, si l'on s'en tient à l'étymologie du mot pédophile !.. 
  

_________________
WEB MAK'S A BETTER WORLD


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM Yahoo Messenger MSN
Publicité






MessagePosté le: Dim 26 Fév - 23:37 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
MARIO KEKIC
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2009
Messages: 908
Localisation: PARIS
Masculin Bélier (21mar-19avr) 馬 Cheval
Point(s): 115
Moyenne de points: 0,13

MessagePosté le: Dim 26 Fév - 23:46 (2012)    Sujet du message: LES INTELLOS SOCIALISTES EFFACEURS Répondre en citant

Le statut particulier des intellectuels en France, qui avait permis, à une époque où la majorité sexuelle était fixée à 13 ans (soit avant août 1942), à certains écrivains comme Henry de Montherlant ou André Gide d'assumer leurs goûts sexuels pour les jeunes garçons sans être inquiétés ou, comme Roger Peyrefitte, d'en retirer un succès de scandale9,17, permet aussi à plusieurs écrivains, à partir de la fin des années 1960, de tenir des discours présentant la pédophilie de manière positive. Tony Duvert, qui publie son premier roman, Récidive, en 1967 et remporte le Prix Médicis en 1973, se dit ouvertement pédophile tout en demeurant régulièrement publié par les Éditions de MinuitGabriel Matzneff parle abondamment dans ses livres de son goût pour les jeunes adolescents des deux sexes (Les moins de seize ans), entretenant ainsi une ambigüité entre pédophilie et pédérastie, sans être attaqué par les médias, assurant même des chroniques dans divers journaux, dont le quotidien Le Monde. En 1974, Duvert publie Le Bon sexe illustré, essai écrit en réaction au succès rencontré par L'Encyclopédie de la vie sexuelle publié par Hachette, et où il stigmatise les méthodes d'éducation sexuelle en France, et plus globalement, d'éducation, et Matzneff, Les Moins de 16 ans, pamphlet exaltant l'amour des jeunes adolescents, allant jusqu'à évoquer des amours vécues avec des garçons de douze ans18. Le philosophe René Schérer, professeur au Centre universitaire expérimental de Vincennes, publie la même année Émile perverti, essai contestant le caractère nocif de la sexualité pour les enfants et déplorant que l'éducation contemporaine dénie et exclue les « rapports pédérastiques entre maîtres et élèves »19.
Ces publications sont alors soutenues par des éditeurs qui s'inscrivent souvent dans une perspective révolutionnaire plus que dans la justification d'un goût particulier9. Selon les termes de l'historienne Anne-Claude Ambroise-Rendu, le discours selon lequel « les enfants ont aussi droit à la sexualité » trouve à l'époque une niche « à l’ombre des mouvement alternatifs, de l’antipsychiatrie et du militantisme homosexuel. Du Front homosexuel d’action révolutionnaire (FHAR) créé en 1971 au magazine Gai Pied lancé en février 1979, tous réclament, avec Michel Foucault, la reconnaissance des « sexualités périphériques ». »20. En 1975 Daniel Cohn-Bendit publie Le Grand bazar dans lequel un chapitre, "Little big men", est consacré à la « sexualité des enfants ». En 1976, René Schérer et Guy Hocquenghem dirigent un numéro de la revue Recherches sur l'enfance et l'éducation, « soutenu notamment par Michel Foucault et François Châtelet [et qui] marque sans doute l'apogée de ce type de discours » intellectuel sur la pédophilie et l'hébéphilie21. En avril 1978, invité avec Guy Hocquenghem de l'émission Dialogues sur France Culture, Michel Foucault dénonce le cadre juridique qui« vise à protéger les enfants en les confiant au savoir psychanalytique », à nier l'existence de leur désir sexuel et à postuler la sexualité avec les adultes comme dangereuse pour eux20.
Le Monde et Libération, journaux orientés à gauche, contribuent à la diffusion de ces idées, en publiant des pétitions liées au sujet, des lettres, ou des interviews de pédophiles rapportant leur expérience. Des pétitions contre la majorité sexuelle sont publiées en France. La plus célèbre, publiée dans Le Monde du 26 janvier 1977, et relayée également par Libération, concerne « l'affaire de Versailles » : trois hommes ont alors comparu devant la Cour d'assises de Versailles pour « attentats à la pudeur sans violence sur mineurs de moins de 15 ans », ce qui à l'époque était qualifié comme un crime, et pour avoir pris en photo leurs « partenaires ». Leurs trois ans de détention préventive suscitent une pétition de soutien, signée par diverses personnalités publiques : le texte affirme que les enfants n'ont subi «aucune violence», et qu'ils étaient «consentants», ajoutant en outre « Si une fille de 13 ans a droit à la pilule, c'est pour quoi faire? » et « trois ans pour des baisers et des caresses, ça suffit »4,22. Parmi ses signataires figurent Louis AragonFrancis PongeRoland BarthesSimone de BeauvoirGilles DeleuzeAndré GlucksmannGuy HocquenghemBernard KouchnerJack Lang,Gabriel MatzneffCatherine MilletJean-Paul SartreRené Schérer et Philippe Sollers (ce dernier déclarera plus tard ne pas s'en souvenir, ajoutant « Il y avait tellement de pétitions. On signait presque automatiquement. »4).
En janvier 1979, un pédophile nommé Jacques Dugué, arrêté pour abus sexuels et accusé de faire partie d'un réseau de proxénétisme pédophile, publie ainsi sur deux jours dans Libération une tribune libre où il fait l'apologie de la« sodomisation » d'enfants, affirme que « l'enfant qui aime un adulte (...) aime ressentir dans son corps le membre viril de celui qu'il aime, d'être uni à lui, par la chair » et demande « qu'on arrête de persécuter ceux qui aiment les enfants, même s'ils les aiment aussi avec leur corps »23. Au procès de Dugué, René Schérer et Gabriel Matzneff témoignent en sa faveur24. (Des années plus tard, multirécidiviste et plusieurs fois condamné, pour l'affaire de 1979 et pour d'autres, Jacques Dugué est arrêté dans le cadre d'une affaire de viol et de pornographie enfantine : il est condamné en 2002 à trente ans de réclusion pour abus sexuels25,26,27). Toujours en 1979, Libération publie une interview de Tony Duvertrecueillie par Guy Hocquenghem, dans laquelle l'écrivain réaffirme sa pédophilie et préconise de retirer les enfants à leurs mères, ou du moins d'« empêcher que les femmes aient un droit exclusif sur les enfants », qu'elles oppriment et dont elles nient le droit à la libre sexualité28. Il développe ses convictions dans l'essai L'Enfant au masculin, paru l'année suivante, où il affirme en outre avoir eu des partenaires sexuels âgés de six ans29. Le 20 juin 1981Libération publie un article intitulé « Câlins enfantins », qui présente de manière complaisante le témoignage d'un pédophile sur ses rapports sexuels avec une enfant de cinq ans4.
Ces publications relèvent souvent, pour les éditeurs et journalistes, d'une stratégie globale de remise en cause de la société, et sont revendiquées avant tout au nom de la liberté d'expression2. Le journaliste Sorj Chalandon estime, en 2001, que l'attitude adoptée par Libération dans la décennie 1970 relève d'un « vertige commun » de l'époque, durant laquelle, pour l'équipe du quotidien, « tout ce qui se dresse sur le chemin de toutes les libertés est à abattre »4. Dans la même optique, des groupes informels d'extrême-gauche30 ou des organisations plus importantes, comme la Ligue communiste révolutionnaire31soutiennent les pédophiles. La défense de la pédophilie, ainsi que des discours ambigus sur la« sexualité infantile »32 apparaissent comme une remise en cause des interdits : en 1975, Daniel Cohn-Bendit publie aux Éditions Belfond le livre Le Grand Bazar, dans lequel il écrit, au sujet de son expérience d'éducateur dans un jardin d'enfants «alternatif» à Francfort, « Il m'était arrivé plusieurs fois que certains gosses ouvrent ma braguette et commencent à me chatouiller. Je réagissais de manière différente selon les circonstances, mais leur désir me posait un problème. Je leur demandais : " Pourquoi ne jouez-vous pas ensemble, pourquoi vous m'avez choisi, moi, et pas les autres gosses ? " Mais, s'ils insistaient, je les caressais quand même »33. Il regrettera plus tard ses propos et ses écrits, parlant de provocation destinée à «choquer le bourgeois des années 70»34. Le journal L'Express commente en 2001 : « la complaisance de l'époque pour les excès de langage — et parfois d'actes — des militants de la libération sexuelle s'accompagnait d'un véritable aveuglement : l'enfant, croyaient-ils, ne demandait qu'à exprimer sa sexualité, et c'était l'interdit qui constituait un abus sexuel. Cette complaisance, qui a servi d'alibi et de caution culturelle à bien des pédophiles, masque aussi une autre réalité, l'infantilisme d'une mouvance. »35.
_________________
WEB MAK'S A BETTER WORLD


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM Yahoo Messenger MSN
MARIO KEKIC
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2009
Messages: 908
Localisation: PARIS
Masculin Bélier (21mar-19avr) 馬 Cheval
Point(s): 115
Moyenne de points: 0,13

MessagePosté le: Dim 26 Fév - 23:58 (2012)    Sujet du message: LES INTELLOS SOCIALISTES EFFACEURS Répondre en citant

juin 
 
24 
 
Rédacteur : Damien le 24 juin 2011 à 11:20 Politique

 
 
Article initialement publié le 30/05/11 à 22h52
Dans le Grand Journal de Canal+ diffusé lundi 30 mai, Luc Ferry a affirmé qu’un ancien ministre français avait eu des relations pédophiles au Maroc.

Édition du 24/06/11 :
Accusations de pédophilie : des témoins étayent les déclarations de Luc Ferry. Plusieurs personnes ont raconté aux policiers que leurs vacances au Maroc avaient été perturbées par des affaires d’agressions sur mineurs. (…) Ces témoins ont livré des éléments « concrets » aux enquêteurs, notamment sur les dates et les lieux des faits relayés par Luc Ferry, le 30 mai sur les plateaux de Canal +. (Le Parisien)
RMC : Des touristes ont été bloqués dans un hôtel par la police marocaine entre 2001 et 2002 après la découverte de faits criminels impliquant des mineurs.
Écouter sur RMC :


23/06/11 : La police veut entendre des diplomates français. Les policiers chargés de l’enquête sur des accusations d’actes de pédophilie lancées par Luc Ferry contre un ancien ministre veulent entendre les diplomates français en poste au Maroc à l’époque des faits présumés. (Le Progrès).
11/06/11 : L’ex-patron des RG en avait informé Lionel Jospin. Il a explique en avoir parlé en 2001 aux «autorités de tutelle». Il s’agissait de Lionel Jospin, Premier ministre de 1997 à 2002 et de Daniel Vaillant, ministre de l’Intérieur. Une assertion aussitôt démentie parles deux intéressés. (Source).


10/06/2011 : Yves Bertrand, est actuellement entendu comme témoin par la police dans l’enquête ouverte à la suite d’accusations d’actes de pédophilie lancées par le philosophe contre un ex-ministre, indique une source proche de l’enquête. Cette audition était attendue. Mis en cause par le philosophe, Yves Bertrand avait déclaré au début du mois au Figaro : «Je n’ai rien à voir avec cette histoire. Je ne connais pas Luc Ferry. Qu’il prenne ses responsabilités au lieu de se défausser.» (Source).
L’ex-patron des Renseignements Généraux Yves Bertrand a prévenu qu’il ne donnerait aucun nom aux policiers, dans un entretien à l’AFPTV avant son audition vendredi à Paris dans l’enquête sur les accusations de pédophilie contre un ancien ministre portées par Luc Ferry. (Source).
Revoir : Yves Bertrand sur RMC le 27 novembre 2008.


08/06/2011: Le gouvernement marocain ouvre une enquête. Une semaine après les révélations fracassantes de Luc Ferry accusant un ancien ministre français d’actes pédophiles à Marrakech, le gouvernement marocain se saisit de l’affaire. (source).
06/06/11 : Pédophilie au Maroc : Trois associations vont porter plainte. (Source).
03/06/11 : Luc Ferry a répété ses accusations devant les enquêteurs. (Source)
02/06/11 : Demain Online, (ndlr : site marocain) affirme dans son édition de ce matin au sujet de l’ancien ministre pédophile cité par Luc Ferry : « Il n’est pas le seul. Un mécène, un directeur de théâtre et d’autres, tous Français, ont été épinglés pour des histoires de h’chouma (littéralement, sexualité honteuse en arabe, ndlr) ».
Le site poursuit : « En tout cas, et pas seulement à Marrakech, tout le monde sait qui est cet ex-ministre. »
Demain Online cite même le nom d’un directeur de théâtre, qui aurait tourné l’affaire en sa faveur en défendant une relation homosexuelle alors que son partenaire était mineur, il n’y a jamais eu de suites judiciaires. (Source : Le Midi Libre)
Luc Ferry s’explique et dénonce « le bal des faux-culs ». 

Merci à XIII
Jack Lang se dit prêt à attaquer pénalement « ceux qui mettront son honneur en cause », et ce, après les sous-entendus et ambiguïtés de l’ancien ministre de l’Education. (Source).
Une enquête préliminaire a été ouverte ce mercredi par le parquet de Paris après les accusations de pédophilie lancées par Luc Ferry contre un ancien ministre non identifié(sic), afin que le philosophe précise ses déclarations, a annoncé le parquet.
 

Édition du 31/05/11, 22h14 : presque 24 heures après la diffusion sur Défrancisation de la vidéo des accusations de Luc Ferry et du scan de l’article du Figaro Magazine, Le Parisien.fr relaie l’information.
21h23 : selon les sites 24 heures actu et Arrêt sur Images, Luc Ferry visait sans le nommer l’ancien ministre socialiste Jack Lang.
Scandale : Luc Ferry accuse Jack Lang de pédophilie au Maroc. L’ancien ministre et philosophe Luc Ferry a lancé, sans le nommer, des accusations gravissimes à l’encontre de Jack Lang, qui aurait selon lui été arrêté au Maroc il y a plusieurs années à la suite d’une partouze pédophile. Arrêt sur images a donné le nom de la personne visée. ( Source : article initial supprimé de 24 heures actu, disponible dans le cache de Google.)
De quoi, ou de qui, parle-t-on ? Jusqu’ici, ni Le Figaro Magazine ni Ferry n’ont cité de nom. Voici donc le troisième temps: comme le souligne sur Twitter Guy Birenbaum, ces rumeurs avaient été évoquées, et « évacuées », par L’Express en 2005, dans un article entièrement consacré aux rumeurs sur la vie privée de Lang : « A l’approche de la présidentielle de 2002, quelques chiraquiens racontent une arrestation de Jack Lang au Maroc, dans une affaire de mœurs, suivie d’une exfiltration discrète organisée par l’Elysée. (Arrêt sur Images)
Luc Ferry sur Canal+ le 30 mai 2011 :
_
L’affaire m’a été racontée par les plus hautes autorités de l’Etat.
Luc Ferry
« Les journalistes ne peuvent pas dire les choses qu’il savent parce qu’ils tombent sous le coup de la diffamation (…) Regardez, le dernier exemple en date est frappant. Dans les pages du Figaro Magazine de cette semaine, vous avez un épisode qui est raconté d’un ancien ministre, qui s’est fait poisser à Marrakech, au Maroc, dans une partouze avec des petits garçons. »

Lu sur le Figaro Magazine :
À Marrakech, un ex-ministre « s’amuse »
La loi du silence peut aussi couvrir des crimes à l’étranger. Il y a quelques années, des policiers de Marrakech effectuent une descente nocturne dans une villa de la palmeraie où une fête bien spéciale bat son plein. Les participants, des Français, sont surpris alors qu’ils « s’amusent » avec de jeunes garçons. Comme il se doit, la police embarque les adultes pris en flagrant délit. Parmi eux, un personnage proteste avec véhémence.
Au commissariat, son identité est confirmée : il s’agit d’un ancien ministre français.
Le consul de France local est aussitôt avisé, qui informe à son tour l’ambassade à Rabat. L’affaire est rapidement arrangée et « l’excellence », libérée sur-le-champ, peut embarquer dans un avion pour la France. Aucune procédure ne sera engagée contre quiconque au Maroc. Et, bien que le tourisme sexuel soit, en principe, poursuivi par la justice française, cet homme n’aura aucun ennui à son retour.
Notre source marocaine craint pour sa carrière, l’affaire a été étouffée. Faute d’éléments de procédure ou de témoignage, la loi nous interdit légitimement de nommer le personnage.

Édition du 31/05/2011 10h15 :
Les Grandes Gueules sur RMC reviennent sur les déclarations de Luc Ferry :
Écouter :

« Luc Ferry est extrêmement condamnable pour ce qu’il vient de faire et de dire ».
« S’il a connaissance de faits et qu’il ne les dénonce pas, c’est un complice ».
« Le déni de cette réalité là est en réalité le meilleur carburant de l’extrême droite ».
Sources : Europe 1, Le Figaro Magazine, Merci à Mimi et à Fred pour la photo de l’article du Figaro Magazine
Partager cet article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Voir aussi :
  1. « Ministre pédophilie » de Ferry : un procureur marocain cherche à en savoir plus
  2. Le Premier ministre norvégien se recueille dans une mosquée
  3. Maroc : Fillon félicite le premier ministre, chef du parti islamiste
  4. Attentat de Marrakech : un 8ème Français mort
  5. Créteil : une collégienne frappe son prof avec une barre métallique
 
 

_________________
WEB MAK'S A BETTER WORLD


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM Yahoo Messenger MSN
MARIO KEKIC
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2009
Messages: 908
Localisation: PARIS
Masculin Bélier (21mar-19avr) 馬 Cheval
Point(s): 115
Moyenne de points: 0,13

MessagePosté le: Dim 26 Fév - 23:59 (2012)    Sujet du message: LES INTELLOS SOCIALISTES EFFACEURS Répondre en citant








_________________
WEB MAK'S A BETTER WORLD


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM Yahoo Messenger MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:24 (2017)    Sujet du message: LES INTELLOS SOCIALISTES EFFACEURS

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    politikar Index du Forum -> politikar -> politikar Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Digital Dementia © 2002 Christina Richards, phpBB 2.0.6 Version by phpBB-fr-themes
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com