L'or des Incas

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    politikar Index du Forum -> politikar -> politikar
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MARIO KEKIC
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2009
Messages: 908
Localisation: PARIS
Masculin Bélier (21mar-19avr) 馬 Cheval
Point(s): 115
Moyenne de points: 0,13

MessagePosté le: Mar 16 Nov - 10:12 (2010)    Sujet du message: L'or des Incas Répondre en citant


Lundi 15 novembre 2010

 Peut-on revenir à l'étalon-or ?
 Cécile Chevré
 Chine et terres rares, une histoire qui va de soi...
 Byron King

http://clicks.moneyweek-france.com//t/AQ/AAMphw/AAMzMg/AALF1w/AQ/AvgEKw/pKQ…Peut-on revenir à l'étalon-or ?
Cécile Chevré
 
Robert Zoellick, président de la Banque mondiale, a proposé d'envisager le retour à l'étalon-or. Dans un premier mouvement – pas vraiment réfléchi, je vous l'avoue –, je me suis écriée : "Mais quelle idée géniale". Il faut dire que l'idée est séduisante, du moins sur le papier. En arrimant de nouveau les monnaies fiduciaires à l'or, on les stabilise. Fini les insoutenables fluctuations des monnaies, les improbables créations de monnaie par la Fed. Adieu soucis et tourmentes inflationnistes...
Hum... vraiment ?
Pourquoi maintenant ?
La proposition de Robert Zoellick ne tombe pas de nulle part. Depuis quelques mois, la guerre des monnaies fait rage. Non pas que cela soit une nouveauté mais la crise a exacerbé les passions. Chaque pays essaie de soutenir son économie en favorisant ses exportations et donc en affaiblissant sa monnaie.

Les pays n'essaient même plus de faire semblant de préserver les équilibres. La Chine et les Etats-Unis utilisent toute leur puissance économique et diplomatique pour avancer leurs pions sur l'échiquier économique mondial.
L'annonce d'un quantitative easing 2 – et ses 600 milliards de dollars minimum injectés dans le système financier – n'est que le dernier coup des Etats-Unis. Avant cela, on peut citer l'intervention de la Suisse pour lutter contre l'appréciation du franc suisse face à l'euro il y a six mois (la précédente intervention datait de 2002) ou encore la vente par le Japon en septembre dernier de 20 milliards de yens (une première depuis 2004), alors que le yen était un plus haut de 15 ans face au dollar. Quant à la Chine, outre ses achats massifs d'obligations souveraines japonaises – pour maintenir un yen fort ? – son principal atout est évidemment l'arrimage du yuan au dollar.
Ces manoeuvres ne sont pas sans conséquences, à court et à moyen termes. A moyen terme, l'affaiblissement du dollar pourrait ainsi complètement échapper à la Fed, et se transformer en hyperinflation. Rappelons que l'hyperinflation commence quand la perte de confiance dans une monnaie s'installe et que tout le monde cherche à se débarrasser d'elle. A plus court terme, la guerre des monnaies laisse présager de conflits commerciaux de grande ampleur et d'un retour massif du protectionnisme.
Le retour à l'étalon-or : une utopie ?
C'est dans ce contexte que Robert Zoellick a proposé la réflexion autour d'un accord sur le fonctionnement des échanges commerciaux mais aussi sur celui du marché des changes. D'où l'idée d'une réintroduction de l'or comme référence monétaire.

Mais au fait, l'étalon-or, qu'est-ce que cela signifie ? Que les devises sont liées à l'or. Pour émettre plus de monnaie, il faut stocker l'équivalent en or.
Le gros avantage de l'or, c'est que sa valeur est en fait constante. Evidemment, exprimé en dollars, ou toute autre monnaie fiduciaire, le cours du métal jaune paraît particulièrement instable. L'or en dollar a gagné +75% sur trois ans et +185% sur cinq ans. Mais en fait, sa valeur est plus que stable et ce à travers les siècles. On estime que la quantité d'or extraite depuis la Préhistoire est de 145 000 tonnes. Il en reste 120 000 t sous une forme ou une autre. Plutôt stable donc pour une si longue période.
Quant au ratio or/pétrole (GOR ou Gold Oil Ratio), il est lui aussi très stable. Sa moyenne historique se situe autour de 15 (c'est-à-dire le nombre de barils que peut acheter une once d'or) et nous évoluons aujourd'hui autour des 15,96.
 
La quantité d'or produite – même si on prend en compte l'or qui sera produit dans les années à venir – est limitée. L'or extrait chaque année représente environ 110 milliards de dollars. Rien que dans les six mois à venir, la Fed va imprimer pour 600 milliards de dollars dans le cadre du QE2 – soit six années de production de métal jaune. Le problème est évident.Les limites de la parité-or sautent aux yeux. Les échanges commerciaux mondialisés impliquent de telles sommes que l'arrimage à l'or est impossible, sauf à accepter des dévaluations monstrueuses.
En outre, il faudrait fixer une parité. Prenons l'exemple du dollar. Dans le système de Bretton Woods, dans lequel seul le dollar était rattaché à l'or, l'once de métal jaune valait 35 $. Avec une once qui a touché les 1 400 $ il y a quelques jours, l'arrimage du dollar à l'or risque de poser quelques petits problèmes.
Le coup du panier des devises avec un peu d'or
Robert Zoellick a proposé une solution plus réaliste – ou du moins plus adaptée à l'état actuel de nos économies. Le président de la Banque mondiale a proposé un nouveau marché des changes dont le dollar, le yen, l'euro, la livre sterling et le renminbi constitueraient l'épine dorsale. Et dans lequel l'or jouerait un rôle de premier plan comme "point de référence international".

Pour résumer, Zoellick propose de prendre en compte l'or dans les diverses mesures économiques, et en particulier celle de l'inflation monétaire.
Allez, pourquoi laisser les propositions irréalistes aux autres ? A mon tour de lancer une idée folle : et si nous effacions la dette ? Pas seulement celle des pays pauvres. Mais celles de l'Europe et des Etats-Unis. Quelqu'un pour tenter cette expérience de destruction monétaire ?
Qu'est-ce que cela signifie pour l'or ?
A court terme, vous le savez, nous pensons qu'une chute du cours de l'or est très probable. C'est aussi l'avis de Bill Bonner : "Avons-nous dit vendre de l'or? Non, nous n'avons pas dit. L'or va probablement connaître une sérieuse correction. Si ce n'est pas maintenant... bientôt".

"Une sérieuse correction fera baisser le cours de l'or 10% ou 20%... ou même de 50%".
"Que faire si l'or chute de 10% ? Achetez-en !
Et s'il descend d'encore 10% ? Achetez-en plus !
Et s'il dégringole de 50% ? Amenez le camion !"

"Le système monétaire fondé sur le dollar va s'effondrer. L'or baisse ? C'est un cadeau. Profitez-en".
Nous sommes d'accord avec Bill. Et toute avancée dans le processus de réintégration de l'or dans le système monétaire international ne pourra que pousser les cours à la hausse. N'attendez pas pour en profiter.

Pour aller plus loin aujourd'hui :
Un autre point du vue sur l'évolution du cours de l'or : celui de Marc Mayor. Pour Marc, le cours de l'or évolue en fonction du taux d'intérêt réel américain à court terme : " Quand le taux court, en termes réels, est inférieur à 2%, le cours de l'or progresse ; à l'inverse, un taux supérieur à 2% fait reculer le métal jaune. Et l'once reste stable quand le taux demeure à 2%".

"Un regard dans le rétroviseur à l'aide d'un backtest permet de constater que l'once varie beaucoup plus vite que le taux court réel; huit fois plus vite, pour être plus précis. Ce qui signifie que si le taux court réel s'écarte d'un point de pourcentage du niveau clé de 2%, l'or évolue de huit fois cet écart sur une année". Retrouvez la suite de l'article de Marc en poursuivant votre lecture...

Or toujours : Simone Wapler fera une conférence sur la relique barbare au salon Actionaria vendredi prochain à 15h30 sur notre stand (stand B2, niveau 1). Le titre : "Comment se positionner sur l'or et pour quel potentiel ?". Pour connaître le programme des interventions de nos rédacteurs mais aussi pour recevoir votre badge d'accès gratuit, c'est ici...

Comment vous protéger contre les dangers économiques qui nous menacent ET profiter des principales tendances des marchés actuellement ?
C'est très simple : grâce aux analyses, stratégies et recommandations de MoneyWeek !
Profitez vite de votre offre spéciale "nouveaux abonnés" : 3 numéros d'essai gratuits puis un abonnement à 14 euros par trimestre – soit 61% de réduction sur le prix annuel au numéro !
Prenez le temps de découvrir tous les détails, c'est ici...
C O M M U N I Q U E


 
Chine et terres rares, une histoire qui va de soi...
Par Byron King (*) Au fond, les terres rares sont des éléments exotiques indispensables à l'avenir de la haute technologie, de l'énergie propre, de la méga-science et -- n'oublions pas -- de la défense. La liste comprend 17 éléments tels que le terbium, l'ytterbium et l'yttrium.
Si vous avez bien suivi vos cours de chimie, vous vous souvenez peut-être des éléments "lanthanides", une liste de 15 à 17 éléments. Et pendant ces cours de chimie, il y a sûrement un élève qui a levé la main pour demander au professeur ce qu'il y avait besoin de savoir sur les Lanthanides. Si votre cours de chimie était comme les autres cours de chimie, le professeur a sans doute répondu : "ne vous inquiétez pas, l'interrogation ne portera pas là-dessus".
Eh bien, figurez-vous que l'interrogation porte désormais sur ces éléments. Pourquoi ? Parce que les Chinois contrôlent 97% de la production mondiale de terres rares, et ont le contrôle de presque tout ce qui touche au royaume des métaux utiles à la technologie. Il paraîtrait que les Chinois ont récemment réduit les exportations de terres rares, et celles d'autres métaux. C'est problématique.
Toutes les terres rares possèdent une ou plusieurs propriétés atomiques excellentes. Y compris des propriétés chimiques, électriques, magnétiques et/ou optiques incomparables. Par exemple, le néodyme (Nd) renforce les aimants. L'europium (Eu) sert à montrer des images en couleur sur les écrans de télévision. Le lanthane (La) est utile dans les batteries à haute densité énergétique, tout en étant indispensable au raffinement du pétrole.
Pensez maintenant à la rhétorique que vous avez entendue sur la façon dont "nous" allons passer à un avenir de haute technologie/technologie propre avec des panneaux solaires, des éoliennes, des voitures électriques, des réseaux électriques intelligents, un monde câblé. Ah oui, vraiment? Le problème, c'est que la plupart de ces technologies ne fonctionneront pas sans de grandes quantités de terres rares.
Ce qui signifie que les voitures électriques, les turbines éoliennes, les panneaux solaires, la nano-technologie, les réseaux intelligents, etc. ne seront pas fabriqués aux Etats-Unis (ni même au Canada, au Japon, en Europe, en Australie, etc.) si les industries ne peuvent pas s'assurer un approvisionnement en terres rares à long terme. Ah, et il ne faut pas oublier que cela s'applique aussi aux technologies de défense. Par exemple, TOUS les missiles utilisés par l'armée américaine fonctionnent avec des terres rares... tous sans exception!
Quel est le problème ? Au cours des quinze dernières années, l'Occident a fermé tous ses sites de raffinement de terres rares. Le marché entier (enfin, 97% du marché) a été cédé à la Chine, pour de nombreuses raisons -- économiques, salariales, environnementales, etc. Et maintenant que l'Occident souhaite se construire un avenir technologique et énergétique alternatif, ce sont les Chinois qui contrôlent les matières devenues indispensables, des minerais bruts aux métaux et aux oxydes finis.
C'est comme si quelqu'un (l'Occident) voulait monter une cave de vinification branchée, tendance, façon Vallée de Napa (nouvelle, propre, high tech) mais n'avait pas de raisin (les terres rares). Cet aspirant vigneron devrait acheter du raisin à un producteur chinois. Vous pensez vraiment que les Chinois vont lui vendre les meilleurs raisins, et l'aider à créer la meilleure cuvée du monde ?
Qu'en disent les Chinois ? Ils disent qu'ils ne font que se comporter de façon logique. Ils ferment les mines dangereuses et contrôlent la pollution environnementale. Ils consolident le secteur, puisque tous les secteurs doivent être consolidés au fil du temps.
Les Chinois affirment qu'ils ne rencontrent que des problèmes naturels d'amoindrissement, parce qu'ils extraient des minerais depuis déjà longtemps. Ils disent qu'ils n'ont pas "plus" de terres rares à exporter, quelles que soient les forces économiques et la loi naturelle du marché.
Bien évidemment, les Chinois disent également que si vous délocalisez votre usine en Chine, ils vous fourniront des terres rares. Vous en aurez suffisamment pour fonctionner. Enfin, vous aurez suffisamment de matière première tant que vous accepterez de vous associer à une entreprise chinoise pour partager votre savoir-faire. Cela va de soi. [Terres rares, mais aussi pétrole, charbon, céréales ou métaux... profitez du boom des matières premières en suivant les recommandations d’un spécialiste du secteur ! Pour en savoir plus...]
(*) Byron King est diplômé de la faculté de Droit de Harvard et exerce actuellement en tant qu'avocat à Pittsburgh, en Pennsylvanie.
C O M M U N I Q U E

 


Téléchargez Gratuitement la Plate-forme de Démonstration de Markets.com et Profitez d'un Accès, d'un Suivi et d'un Contrôle Total des Marchés.


Markets.com offre des Spreads Compétitifs et des Promotions Imbattables. Vous pouvez négocier sur le CAC 40 avec des Spreads de seulement 1 Euro, ou investir sur le FTSE/MIB Italien avec des Spreads de seulement 4 Euros !


Le Trading de Forex et de CFD est une activité spéculative – mais, avec Markets.com, vous êtes assuré de ne jamais perdre plus que votre investissement initial ! Nos plates-formes sont équipées d'outils avancés de gestion des risques, conçus pour vos offrir l'expérience de trading la plus réussie possible !

 

_________________
WEB MAK'S A BETTER WORLD


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM Yahoo Messenger MSN
Publicité






MessagePosté le: Mar 16 Nov - 10:12 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    politikar Index du Forum -> politikar -> politikar Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Digital Dementia © 2002 Christina Richards, phpBB 2.0.6 Version by phpBB-fr-themes
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com