SPECULAR TIME

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    politikar Index du Forum -> politikar -> politikar
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MARIO KEKIC
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2009
Messages: 908
Localisation: PARIS
Masculin Bélier (21mar-19avr) 馬 Cheval
Point(s): 115
Moyenne de points: 0,13

MessagePosté le: Lun 1 Nov - 08:43 (2010)    Sujet du message: SPECULAR TIME Répondre en citant


Vendredi 29 octobre 2010

 Où investir quand la spéculation fait rage ?
 Cécile Chevré
 Attention au PIB américain !
 Jérôme Revillier

Où investir quand la spéculation fait rage ?
Cécile Chevré Nous continuons avec notre investigation, commencée hier, sur les conséquences et les termes du quantitative easing 2 (QE2).
On l'a vu les marchés trépignent d'impatience depuis des semaines à l'idée de ce nouvel afflux de liquidités. Mais plus la date de l'ouverture des vannes approche, plus ils semblent pris de doute : la Fed va-t-elle se montrer assez généreuse ?
Depuis des mois, les marchés se laissent euphoriser par la promesse de cet argent facile. La Fed va-t-elle prendre le risque de décevoir tous les espoirs ? Ou, au contraire, va-t-elle prendre la difficile décision de laisser la bulle gonfler encore et encore ?
Selon l'Ecole autrichienne d'économie, l'interventionnisme économique tel que le pratiquent les banques centrales et les gouvernements occidentaux conduit immanquablement à des interférences sur le prix de l'argent (à partir de leur taux d'intérêt), à sauver des entreprises destinées à disparaître, ou encore à des bulles spéculatives. Des capitaux qui pourraient aider à produire des choses dont les gens ont besoin sont utilisés pour soutenir des secteurs de l'économie déliquescents.
L'exemple de General Motors est représentatif de cette pensée. Le gouvernement américain a maintenu en vie une entreprise trop grosse et pas assez inventive alors qu'en parallèle dans les pays émergents, des constructeurs automobiles se lancent avec succès dans des projets correspondant mieux aux attentes des consommateurs, comme la voiture électrique, hybride ou bon marché.
Les conséquences des politiques interventionnistes sont souvent involontaires et inattendues. Un peu comme si un apprenti sorcier mélangeait au hasard tous les ingrédients qui lui passent sous la main. Nul ne sait ce qui peut sortir de sa cornue.
Prenons trois exemples :
1. Le renflouement du hedge fund Long Term Capital Management après la crise financière russe de 1998. Exigé par le président de la Banque fédérale de New York pour éviter une mise en danger du système financier mondial, ce renflouement a donné un signal fort étrange aux grands acteurs de la finance : prenez tous les risques que vous voulez, nous ne vous laisserons pas faire faillite. Too big to fail.
2. La politique de taux zéro qui a fait suite à la crise des dot.com, la Fed, entre autres, a réduit ses taux directeurs encourageant ainsi le crédit et directement la formation de la bulle immobilière et les subprime.
3. Le quantitative easing mis en place par la Fed après la crise des subprime. Un déferlement d'argent qui n'a pas aidé l'économie réelle, les petites entreprises, le marché de l'emploi... Pire, les liquidités produites par la Fed ont encouragé la spéculation.
Le QE a un double effet pervers :
- il déverse des trombes de liquidités sur les marchés si bien que les investisseurs ne savent presque plus quoi en faire ;
- il favorise l'inflation à moyen terme.

Donc, quand vous êtes investisseur, vous avez le choix entre rester assis sur votre épargne qui perd progressivement de sa valeur au fur et à mesure que l'inflation enfle et spéculer. Les études sur le comportement démontrent si quelqu'un est assuré, en ne faisant rien, de subir une perte– même minime – il sera d'autant plus enclin à prendre de plus grands risques. Aujourd'hui, les investisseurs savent que l'inflation fait son oeuvre et ronge leur épargne. Ce qui rend la spéculation encore plus tentante – quel que soit le risque encouru.
Quels sont les bénéficiaires de l'argent créé ?
Les BRIC ont été les grands bénéficiaires de l'afflux de liquidité... et donc de la spéculation. Depuis le début de l'année, la Bourse thaïlandaise a ainsi pris de plus de 56% ! Alors, certes, à MoneyWeek, nous croyons au potentiel des pays émergents mais est-ce que la valeur des entreprises cotées en Thaïlande a-t-elle vraiment grimpé de 56% en 10 mois ?

Autre secteur privilégié par les liquidités : les junk bonds, ces obligations notées en dessous de BaA. Elles font un carton cette année. Risquées, elles rapportent souvent plus. Encore font-ils bien les choisir. Alexandra Voinchet vous aide à y voir plus clair sur moneyweek.fr.
Enfin, dernier secteur de prédilection pour les spéculateurs : les matières premières. Voici trois graphiques représentant les cours du cuivre, du maïs et du coton. Sérieusement, cela vous donne d'y investir vous ?
L'explosion des cours de matières premières ne s'explique pas uniquement par la conjoncture. Pas besoin d'être un fin limier pour sentir l'odeur de la spéculation dans cette flambée. En regardant les graphiques, on se rend compte que la hausse a commencé il y a quelques mois, au moment le premier quantitative easing a été mis en place par la Fed.



La spéculation ne produit rien de bon, elle accentue des mouvements naturels, souvent au-delà du raisonnable. La spéculation sur le coton ne va enrichir ni les producteurs, ni les fabricants, ni les consommateurs. Elle va seulement enrichir les spéculateurs qui stockent le coton en espérant pouvoir le vendre bien plus cher dans quelque temps.
A MoneyWeek, nous sommes haussiers à long terme sur la plupart des matières premières. Mais là encore, il faut bien les choisir. Dans le dernier MoneyWeek, vous trouverez les conseils de professionnels de l'investissement qui vous recommande leurs matières premières préférées du moment. Et elles tiennent en deux mots : l'or et le pétrole. Retrouvez leurs recommandations dans notre dossier.
[3 numéros d'essai gratuits + une réduction de 61% sur votre abonnement : n'attendez plus pour profiter de notre offre découverte. Pour en savoir plus...]

En conclusion, méfiez-vous des secteurs qui ont été inondés par l'argent du QE1... et qui le seront bientôt par le QE2. Et retrouvez chaque semaine nos recommandations pour séparer le bon grain de l'ivraie.



Attention au PIB américain !
Jérôme Revillier
 

La semaine a démarré plutôt tranquillement sur les marchés tant l'attente est grande avant les chiffres du PIB du troisième trimestre aux Etats-Unis. Et surtout dans l'attente de la réunion de la Réserve fédérale qui se tiendra la semaine prochaine.
Seul le PIB en Grande-Bretagne, qui a surpris le consensus avec une hausse de 0,8% contre 0,4% attendu, a permis de mettre un peu de mouvement sur le Forex. Toutefois, la livre sterling  n'a pas réussi à confirmer sa hausse face au billet vert, et traduit à elle seule les fortes pressions que subit la tendance actuelle.
Consolidation à attendre
Et comme je l'écrivais déjà la semaine dernière, c'est à une consolidation que je m'attends désormais. Consolidation qui permettrait au billet vert de reprendre son souffle et aux officiels américains de préserver leur image après un G20 où le secrétaire n'a pas hésité à pointer du doigt les manipulateurs de monnaie.

Techniquement aussi, cette trêve ferait du bien à la tendance, après plusieurs semaines consécutives à sens unique.
Regardez ces indices de devises qui comparent, en jaune l'évolution du franc suisse face aux autres devises du marché et, en rose l'évolution du dollar américain contre un panier de monnaies.
 
Source : mataf.net 
Alors que le franc suisse a gagné plus de 5% depuis fin avril, le billet vert abandonne plus de 4,40%.Un mouvement correctif me semble probable et la paire USD/CHF est le support idéal car très réactif.
USD/CHF : visez la parité
Ce lundi, les abonnés de FxProfitTrader se sont positionnés, dans le cadre de ma stratégie de swing trading, à l'achat sur la paire dès 0,98. En effet, je m'attends à un retour vers le seuil psychologique des 1 CHF, seuil qui correspond aussi à la zone des 23,6% de retracement de la vague de baisse.

 
J'anticipe même en cas de rupture une extension jusqu'à 1,0320, zone des 38,2% de retracement.Il faut encore et toujours rester très prudent, car les annonces lors du Comité monétaire de la Fed de jeudi prochain seront très attendues et devraient apporter beaucoup de volatilité.
Bons trades.

C O M M U N I Q U E

 


Téléchargez Gratuitement la Plate-forme de Démonstration de Markets.com et Profitez d'un Accès, d'un Suivi et d'un Contrôle Total des Marchés.


Markets.com offre des Spreads Compétitifs et des Promotions Imbattables. Vous pouvez négocier sur le CAC 40 avec des Spreads de seulement 1 Euro, ou investir sur le FTSE/MIB Italien avec des Spreads de seulement 4 Euros !


Le Trading de Forex et de CFD est une activité spéculative – mais, avec Markets.com, vous êtes assuré de ne jamais perdre plus que votre investissement initial ! Nos plates-formes sont équipées d'outils avancés de gestion des risques, conçus pour vos offrir l'expérience de trading la plus réussie possible !

 



Suivez MoneyWeek sur Twitter, en cliquant ici.  
 
Vous recevez ce mail car vous êtes abonné à La Quotidienne de MoneyWeek, publiée par MoneyWeek France SARL.
© Tous droits réservés 2008-2010.
Les informations contenues dans La Quotidienne sont uniquement données à titre informatif.
Le lecteur reconnaît et accepte que toute utilisation du service et des informations le constituant, de même que toute décision relative à une éventuelle opération d'achat ou de vente de valeurs mobilières qu'il prendrait suite à ce message, sont sous sa responsabilité exclusive. Les informations données et les opinions formulées ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions. De ce fait, la responsabilité de La Quotidienne de MoneyWeek, de ses partenaires et de ses rédacteurs ne pourra en aucun cas être engagée en cas d'investissement inopportun.
Nous conseillons à nos lecteurs de consulter, avant d'investir, un courtier ou conseiller financier indépendant agréé.
Les informations vous concernant ont été collectées en conformité avec les directives de la CNIL, et vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de rectification de vos données (art. 34 de la loi ''Informatique et Libertés''). Si vous souhaitez nous faire part de vos nouvelles coordonnées, écrivez au Service Clients : service-clients@moneyweek.fr
Désabonnement : si vous souhaitez vous désabonner, cliquez sur ce lien.






_________________
WEB MAK'S A BETTER WORLD


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM Yahoo Messenger MSN
Publicité






MessagePosté le: Lun 1 Nov - 08:43 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
TOSHIBA
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 1 Nov - 10:07 (2010)    Sujet du message: SPACE AIR PROJECT Répondre en citant



Revenir en haut
MINISTERY OF SOUND
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 1 Nov - 10:19 (2010)    Sujet du message: THE UNDERGROUND 2010 Répondre en citant



Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:16 (2017)    Sujet du message: SPECULAR TIME

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    politikar Index du Forum -> politikar -> politikar Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Digital Dementia © 2002 Christina Richards, phpBB 2.0.6 Version by phpBB-fr-themes
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com