VIRTUAL CASH

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    politikar Index du Forum -> politikar -> politikar
Sujet précédent :: Sujet suivant  

Pour ou contre le SMIC à 1500 € net ?
OUI
0%
 0%  [ 0 ]
NON
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 0

Auteur Message
MARIO KEKIC
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2009
Messages: 908
Localisation: PARIS
Masculin Bélier (21mar-19avr) 馬 Cheval
Point(s): 115
Moyenne de points: 0,13

MessagePosté le: Jeu 28 Oct - 06:58 (2010)    Sujet du message: VIRTUAL CASH Répondre en citant

Mercredi 27 octobre 2010

 Bêtisier de la crise : octobre 2010
 Simone Wapler Euro/yen : retournement en vue
 Sébastien Duhamel



Bêtisier de la crise : octobre 2010
Simone Wapler La lecture de la crise vue au travers des journaux nous fait parfois rire et j'aimerais partager ces quelques bons moments avec vous.
Perte du capital ? Aucune importance, tant qu'on a les intérêts !En ce mardi 19 octobre, en page 27 du Financial Times, on lit que :


"Le chaos des saisies propulse la dette hypothécaire". L'auteur analyse que les détenteurs des titres les plus risqués se verront payer des intérêts plus longtemps, puisqu'il y aura moratoire et étalement.
Suit ce mémorable exergue de finance créative que je vous laisse déguster :
"Il y a des obligations hypothécaires qui ne seront jamais remboursées, mais vous pouvez encore toucher les intérêts".
Bien sûr, il fallait y penser ! Le gâteau a été dévoré, mais il vous reste la cerise... Z'allez pas pleurnicher quand même !
Plus les Américains créent des dollars, plus ils s'arrachent : telle est la loi du dollar
En bas de cette même page, on apprend que les investisseurs non américains se jettent sur les dettes souveraines en dollars. "Les analystes disent que la perspective du QE2 devrait attirer l'argent vers la dette américaine et la récente chute du dollar devrait renforcer les capitaux entrants puisque certains pays interviendront sur le marché monétaire et achèteront le devise américaine".


Plus j'imprime d'argent, plus les gens en veulent : facile, la gestion de la monnaie fiduciaire et de la masse monétaire !
Plus aucun or à Fort Knox = plus aucun soucisLe Financial Times, toujours, mais cette fois le 13 octobre, en page 11 : "Il est temps d'ouvrir Fort Knox et de vendre l'or", estime Edwin Truman. "Ce serait socialement utile, donnant aux citoyens quelque chose de tangible à mettre dans des coffres ou à suspendre autour de leur cou".


Amateur de relique barbare, vous voilà déambulant chez Sachs Fifth Avenue ou aux Galeries Lafayette avec, en lieu et place d'une carte de crédit Gold ou Platinum, quelques plaquettes d'or autour de votre cou. Pour achever de vous ridiculiser avec vos peurs injustifiées l'article d'à côté est titré : "Pourquoi l'Amérique va gagner la Guerre Mondiale des Devises".
Edwin Truman nous apprend que la vente de tout l'or de Fort Knox permettrait de réduire la dette publique d'un montant égal à 2,25% du PIB américain. Alors là, je dis : raison de plus pour acheter de l'or. Surtout qu'il n'y en a peut-être déjà plus à Fort Knox.
Depuis neuf ans, les entreprises s'endettent pour payer leurs dividendes et les actionnaires n'y voient que du feu !
Figurez-vous que je ne lis pas que le Financial Times. J'ai aussi acheté le numéro 295 d'Alternatives Economiques qui fêtait ses 30 ans.


En pages 102 et 103 dans la rubrique Comprendre Gestion on lit "les entreprises sont désormais obligées de s'endetter pour payer leurs dividendes". Sacrebleu ! Ceci m'avait complètement échappé...
Un graphe figure en page de gauche. Depuis 11 ans, le résultat net après impôts y est systématiquement supérieur au résultat d'exploitation. C'est étrange, ce doit être de la "comptabilité alternative". Sur ce même graphe, les dividendes sont effectivement supérieurs au résultat d'exploitation.
L'infographie mentionne "source Insee" et je me suis jetée sur le dernier rapport de l'agence concernant le partage de la valeur ajoutée. Aucune confirmation du phénomène révélé par Alternatives Economiques... La rédaction, interrogée, ne daigne pas répondre.
De ce premier bêtisier, je tire deux conclusions :
- La prochaine fois, je n'achèterai pas Alternatives Economiques, je le volerai dans un
kiosque. Inutile d'augmenter les recettes de ces gens-là.


- Le métier de journaliste est très difficile...
C O M M U N I Q U E


  
 Euro/yen : retournement en vue
Sébastien Duhamel La parité euro/yen est l'une des plus importantes à suivre pour l'investisseur, avec l'euro/dollar. Ses mouvements ont des conséquences sur le marché des changes, mais aussi et surtout sur les indices de la planète.

Or la parité a connu des mouvements importants ces derniers mois. Avec la récente intervention de la Banque centrale nipponne, elle est plus que jamais sous les feux de l'actualité, et sera l'une des clés des mouvements sur les différentes classes d'actifs à moyen terme.

Intervention de la BOJ
Pour la première fois depuis mars 2004, le gouvernement japonais et la Banque centrale de l'Archipel (BoJ) sont intervenus à plusieurs reprises au cours du seul mois de septembre pour faire baisser le cours du yen. Le montant invoqué pour la somme de ces interventions serait 19 milliards d'euros environ, les 15 et 24 septembre.



L'euro/yen est en effet revenu fin août à ses plus bas depuis 2001, et le dollar/yen à ses plus bas depuis 1995.

Une économie fortement dépendante de sa monnaieLes entreprises japonaises dépendent largement de leurs exportations vers l'Europe et les Etats-Unis, et la cherté du yen ces derniers mois les pénalise énormément, à un point devenu difficilement tolérable. Ce qui explique l'intervention historique des autorités nipponnes.


En outre, la semaine dernière, la banque centrale a dévoilé la possibilité de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire, emboîtant le pas à la Fed.

Pour mémoire : ces dernières années, le phénomène de carry trade favorisait la baisse du yen, les taux d'intérêt étant bas au Japon, mais non en Europe et aux Etats-Unis. Suite à la baisse généralisée des taux depuis 2008, le yen s'est très fortement apprécié avec la fin du carry trade.

Remontée du yen et du Nikkei ?Les taux étant maintenant proche de 0 aux Etats-Unis comme en Europe et au Japon désormais, les autorités japonaises se doivent donc de prendre de nouvelles mesures pour soutenir leur économie et enrayer l'appréciation du yen, ce qu'elles semblent avoir réussi à faire.


Cela pourrait également favoriser une surperformance du Nikkei, voire des indices à moyen terme, avec un retour des investisseurs japonais vers les actions.

Que nous dit l'analyse technique ?La paire a un potentiel important :



   
Cliquez sur l'image pour l'agrandir.  
A moyen terme, la tendance est clairement baissière sur la parité depuis ses plus hauts de juillet 2008 à 170. Actuellement, cette droite est résistance proche du niveau des 115, comme nous le visualisons sur notre graphique ci-dessus.
Toutefois, à plus court terme, si le mouvement est resté baissier ces derniers mois, on note un essoufflement de plus en plus net de celui-ci à l'intérieur d'une figure dite en biseau* illustré ici.

Retournement de situationAinsi, depuis octobre 2008, l'euro/yen est revenu à plusieurs reprises rebondir nettement sur le bas de son biseau descendant.


La dernière fois, c'était à un peu plus de 105 le 24 août dernier, bien avant la première intervention de la Banque centrale nipponne du 15 septembre, que le marché avait probablement anticipé.

Ce niveau de support majeur constitue donc le niveau d'invalidation de notre stratégie.

Quelle stratégie pour les mois à venir ?Tant que nous restons au-dessus de cette zone de support, on profitera d'une consolidation à moyen terme proche des 110 pour rentrer sur la devise.


Les indicateurs mathématiques confirment cette idée, en particulier le RSI, qui a dépassé une oblique baissière qui lui barrait la route depuis avril 2009, et pourrait revenir s'appuyer sur celle-ci dans les prochaines semaines.

Une forte accélération haussière devrait avoir lieu ensuite sur la parité en dépassement des 115 pour aller chercher la zone de résistance horizontale des 127, qui correspond également à un peu plus de 61,8% de la vague de baisse depuis octobre 2009.

C'est notre premier objectif à moyen terme.

Au-delà, la résistance majeure des 137 serait en ligne de mire.

* biseau ou "wedge"Le biseau est une figure de retournement majeure en analyse technique. S'il est ascendant, la sortie de celui-ci se fait vers le bas, et s'il est descendant, elle se fait vers le haut. La validation de la figure, par la cassure du biseau, se fait souvent de façon violente.



Il est caractéristique d'un resserrement des cours, pris en tenaille, et symbole d'un essoufflement progressif du marché et donc d'une fin de mouvement dans la plupart des cas (vague 5 en Elliott), avant un retournement de la tendance.
C O M M U N I Q U E


  
Suivez MoneyWeek sur Twitter, en cliquant ici.  

   
Vous recevez ce mail car vous êtes abonné à La Quotidienne de MoneyWeek, publiée par MoneyWeek France SARL.© Tous droits réservés 2008-2010.Les informations contenues dans La Quotidienne sont uniquement données à titre informatif.
Le lecteur reconnaît et accepte que toute utilisation du service et des informations le constituant, de même que toute décision relative à une éventuelle opération d'achat ou de vente de valeurs mobilières qu'il prendrait suite à ce message, sont sous sa responsabilité exclusive. Les informations données et les opinions formulées ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions. De ce fait, la responsabilité de La Quotidienne de MoneyWeek, de ses partenaires et de ses rédacteurs ne pourra en aucun cas être engagée en cas d'investissement inopportun.
Nous conseillons à nos lecteurs de consulter, avant d'investir, un courtier ou conseiller financier indépendant agréé.
Les informations vous concernant ont été collectées en conformité avec les directives de la CNIL, et vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de rectification de vos données (art. 34 de la loi ''Informatique et Libertés''). Si vous souhaitez nous faire part de vos nouvelles coordonnées, écrivez au Service Clients : service-clients@moneyweek.fr
Désabonnement : si vous souhaitez vous désabonner, cliquez sur ce lien.



_________________
WEB MAK'S A BETTER WORLD


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM Yahoo Messenger MSN
Publicité






MessagePosté le: Jeu 28 Oct - 06:58 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    politikar Index du Forum -> politikar -> politikar Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Digital Dementia © 2002 Christina Richards, phpBB 2.0.6 Version by phpBB-fr-themes
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com